Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2019

Les informations saoudiennes rapportent que des frappes de missiles ont été signalées après que des militants du Hezbollah ont été identifiés dans la région.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un missile israélien a frappé la province occidentale de Quneitra en Syrie, près de la frontière du plateau du Golan avec Israël, ont également rapporté ce jeudi les médias syriens.

La chaîne de télévision Al Manar du Hezbollah a cité les médias syriens, affirmant que l’attaque avait frappé Tel Bariqa, une banlieue de Quneitra, et que personne n’avait été blessé. Des dégâts matériels ont été signalés.

Aucun détail n’a été donné sur la cible de l’attaque.

La chaîne d’information saoudienne Al Arabiya Al Hadath a rapporté que l’attaque avait été signalée après l’identification de militants du Hezbollah dans la région, mais n’a cité aucune source syrienne.

Mercredi matin, les médias syriens ont déclaré qu’Israël avait frappé une base militaire syrienne à Tel Al-Hara, sur le plateau du Golan, ainsi que d’autres cibles à Quneitra et dans le village de Sasa au sud-est de Damas. Selon des sources occidentales, des milices soutenues par l’Iran sont basées à Tel Al-Hara.

Israël aurait également frappé un entrepôt iranien en Irak, a rapporté mardi le journal arabe Asharq Al-Awsat, basé à Londres. Selon eux, des entrepôts de stockage d’armes et de missiles ont été touchés deux fois au cours du mois dernier.

Le 19 juillet, la base du camp d’Achraf, au nord-est de Bagdad, a été frappée par un avion de chasse israélien F-35, ont ajouté les sources. La base aurait été de nouveau attaquée dimanche.

Au cours de l’année écoulée, un certain nombre de frappes visant les Gardiens de la révolution iraniens et la milice terroriste libanaise Hezbollah en Syrie ont été attribuées à Israël. La Russie, alliée à l’Iran, a toujours réagi avec une mollesse qui trahi mal sa bienveillance envers Israël.

Dans le même temps, aux Nations Unies, une enquête sur les attaques contre des installations humanitaires soutenues par l’ONU dans le nord-ouest de la Syrie a été engagée, deux jours après que les deux tiers du Conseil de sécurité eurent demandé une telle enquête.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, la Belgique, le Pérou, la Pologne, le Koweït, la République dominicaine et l’Indonésie ont adressé mardi à António Guterres une pétition diplomatique officielle – concernant l’absence d’enquête sur les attaques menées contre 14 sites de l’ONU.

Au moins 14 établissements de santé soutenus par l’ONU « ont été endommagés ou détruits dans le nord-ouest de la Syrie depuis la fin du mois d’avril », ont indiqué les pays à António Guterres dans leur lettre, rapporte Reuters.

Nous vous demandons donc respectueusement d’envisager de lancer une enquête interne de l’ONU sur les attaques qui ont endommagé ou détruit des installations soutenues par l’ONU dans le nord-ouest de la Syrie et de faire rapport rapidement », ont-ils déclaré.

Plus tôt dans la journée, le chef de l’aide humanitaire de l’ONU, Mark Lowcock, avait exhorté les 15 membres du Conseil de sécurité à aider à mettre fin aux « attaques sanglantes » dans la province syrienne d’Idlib.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz