Quantcast
FLASH
[17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  |  Election Israël: Le taux de participation en Judée Samarie serait faible  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 août 2019

Source : Lematin

L’homme est arrivé en Suisse alors qu’il était enfant et y vivait depuis 10 ans. Le Tribunal administratif bernois a confirmé son expulsion. Il n’était pas intégré.

Le Tribunal administratif bernois a confirmé qu’un Camerounais devait quitter la Suisse alors qu’il était un enfant à son arrivée et y vivait depuis 10 ans. Les juges confirment la décision des autorités bernoises, qui estiment que son intégration est un échec.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal administratif bernois donne raison à la Direction de la police et des affaires militaires, qui avait ordonné au Camerounais de quitter la Suisse. L’homme a été condamné à 34 mois d’emprisonnement en 2015 pour vol qualifié.

Condamné à plusieurs reprises

Il a été condamné à plusieurs reprises pour des infractions pénales et est fortement endetté. Il avait bénéficié d’une aide sociale de plus de 200’000 francs jusqu’en août 2018. Les juges confirment la décision de la Direction de la police et des affaires militaires, qui avait considéré que l’intérêt public en matière de sécurité et d’ordre était plus grand que l’intérêt privé de l’homme à rester en Suisse.

Le Camerounais a une petite amie, mais ils n’ont pas vécu ensemble pendant une année. Ils n’ont pas d’enfants et un mariage n’est pas imminent. Au Cameroun, l’homme a de la famille. Il parle la langue locale et a passé «les périodes formatrices de son enfance» dans ce pays. En outre, la situation générale au Cameroun, du moins dans la région d’où l’homme est originaire, ne rend pas risqué un retour au pays.

L’homme souffre également de stress post-traumatique diagnostiqué par un psychiatre suisse. Les juges considèrent qu’il pourra être suivi au Cameroun. 

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz