Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 août 2019
Obama, souriant aux cotés du nazi noir Farrakhan, parce qu’Obama lui, il a le droit

L’Amérique vient de traverser quatre fusillades mortelles.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Chicago, un noir a tiré sur des noirs. Festival de l’Ail de Santa Clara en Californie – 3 morts, 15 blessés. El Paso, au Texas, un socialiste nationaliste a tiré sur des Mexicains dans un centre commercial fréquenté par des Latinos. Dayton, Ohio : un jeune militant Démocrate très engagé à gauche à tiré sur la foule, tuant sa sœur et neuf personnes.

Evidemment, les Démocrates ne manquent jamais leur chance sordide d’instrumentaliser ces drames sur les cadavres encore chauds pour en faire un argument politique, et réclamer l’interdiction des armes. Les mêmes qui hurlent qu’il ne faut pas généraliser lorsqu’un musulman commet un attentat terroriste.

Et si le problème n’était pas les armes, mais le contexte sociétal déchiqueté par l’idéologie progressiste ?

  • La perte de repères religieux et de croyance en Dieu – c’est le résultat d’un demi-siècle d’attaques rangées des laïcs bouffeurs de curés et autres archi-ennemis de la chrétienté.
  • L’absence d’amour dans la nation, détruite par la gauche globaliste.
  • L’absence de pères dans les familles noires, déchiquetées par les aides sociales qui ramollissent le désir de réussite ; par la tolérance coupable au trafic de drogue et aux activités des gangs ; par l’encouragement généralisé à l’avortement qui déresponsabilise les hommes – et les femmes, et incite à ne pas s’engager dans une vie de couple.
  • L’absence d’éducation et de discipline solide dans les écoles publiques, gangrénées par les syndicats de gauche.
  • Enfin, ce sont les conséquences des incitations à la haine provoquées par les médias. Ils fabriquent des injustices qui n’existent pas et rendent furieux des jeunes désœuvrés ou déséquilibrés. Ils inventent un racisme qui n’existe presque plus et génèrent des envies de tuer. Ils exagèrent les crises sociales pour faire avancer une idéologie de réparation et de culpabilisation des blancs qu’ils ne méritent pas, puisqu’ils sont le moteur du monde. Ils montent les noirs contre les blancs, les blancs contre les musulmans, les musulmans contre les juifs, les femmes contre les hommes, les homosexuels contre les hétérosexuels, les hétérosexuels contre les homosexuels, les végétariens contre les gens normaux et inversement. Et tout le monde contre le président américain.

Partout dans le monde où les idées progressistes socialistes et marxistes ont été imposées, la vie des gens s’est dégradée. Il n’existe aucune exception au monde.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz