Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 10 août 2019

Pendant que le président de la Commission judiciaire de la Chambre des Représentants, Jerry Nadler, cherche à entamer une procédure formelle de destitution contre le président Donald Trump (contre l’avis de Nancy Pelosi) et que Joe Biden accumule les gaffes, deux éditorialistes conservateurs lancent un appel au calme.

Joe Biden, alors qu’il s’adressait le 8 août à une coalition d’Asiatiques et d’Hispaniques à Des Moines, en Iowa, a déclaré: « Nous préférons la vérité plutôt que les faits ». Puis, il a gaffé une seconde fois en disant: « Les enfants pauvres sont tout aussi brillants et talentueux que les enfants blancs ».

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Tucker Carlson* et Neil Patel**, paru le 9 août sur le site de Townhall.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.


Respirez un bon coup ; l’Amérique est un bon pays rempli de gens honnêtes

À quel moment la rhétorique amène-t-elle à passer aux actes ? Quand les mots deviennent-ils une incitation ? À quel moment les attaques politiques deviennent-elles si imprudentes et déstabilisantes qu’on ne peut plus combler le fossé qu’elles créent ? C’est difficile de reconnaître le moment où cela se produit, mais la gauche s’en rapproche dangereusement.

Prenons, par exemple, cet échange sur MSNBC, dans lequel Malcolm Nance, un invité fréquent sur cette chaîne, accuse le président des États-Unis d’envoyer des messages secrets aux néonazis :

« Ces gens ont le sentiment d’être les fantassins et les exécutants du désenchantement que ressent la race blanche, et Donald Trump envoie des appels subliminaux aux cerveaux », a dit Nance.

Des appels subliminaux ? Quels que soient les défauts de Trump, vous pouvez être sûr qu’il ne fait rien de tel. Trump est le politicien le moins subliminal de l’histoire américaine. Il n’utilise jamais de sous-entendu. Ce qu’il pense, il le dit.

L’affirmation de Nance est ridicule. Mais à MSNBC, ce n’était même pas la chose la plus bizarre qu’on ait dite récemment à l’antenne. Cette distinction revient à Frank Figliuzzi, un ancien fonctionnaire du FBI devenu l’avant-garde des obsédés complotistes. Il a utilisé la numérologie pour expliquer les messages codés du président :

« Ce sont les petites choses, le langage et les messages qui comptent », a dit M. Figliuzzi. « Le président a dit que nous mettrons nos drapeaux en berne jusqu’au 8 août. Je ne vais pas laisser entendre qu’il l’a fait délibérément, mais je m’en sers comme d’un exemple de l’ignorance de l’adversaire dont fait preuve la Maison-Blanche. Les chiffres 8,8 sont très significatifs dans le mouvement néonazi et la suprématie blanche. Pourquoi ? Parce que la lettre H est la huitième lettre de l’alphabet, et pour eux, les chiffres 8,8 ensemble signifient « Heil Hitler » ».

Vous avez compris ? Huit est un chiffre raciste. C’est la position de MSNBC.

Autrement dit, les choses deviennent dangereusement loufoques à gauche. À quel point ? Lundi, l’ancienne porte-parole de Jeb Bush, Nicolle Wallace, a expliqué que Trump planifiait un génocide d’Hispano-Américains :

« Le président (Barack) Obama s’est servi du pouvoir de la présidence pour tenter d’adopter une réforme globale de l’immigration avec la communauté latino-américaine, en ayant les dirigeants latino-américains à la table », a dit M. Wallace. « Maintenant Vous avez un président qui parle d’exterminer les Latinos. »

« Extermination des Latinos » ? Gardez à l’esprit que Trump a obtenu un pourcentage plus élevé du vote hispanique que Mitt Romney. Il s’avère que tous les Latino-Américains ne croient pas à l’ouverture des frontières. Beaucoup d’entre eux sont d’accord avec Trump. Et pourtant, la gauche vous dit maintenant – et exige que vous croyiez – que quiconque soutient Trump est un suprémaciste blanc et doit être détruit. Bien sûr, Ils disent cela pour des raisons politiques. C’est la saison des élections, et ils veulent plus de pouvoir. Mais il y a aussi d’autres raisons.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les gens riches semblent les plus hystériques au sujet du racisme ? Avez-vous déjà remarqué que ce sont les personnes les mieux payées à la télévision qui sont les plus déterminées à vous convaincre que la suprématie blanche est le plus gros problème de l’Amérique ? Pourquoi est-ce ainsi ?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

C’est simple : chaque minute que vous passez en colère au sujet de la race est une minute pendant laquelle vous ne pensez pas à la classe – ce qui, bien sûr, est la vraie division dans ce pays.

Les gens de la classe ouvrière de toutes les couleurs ont beaucoup plus en commun les uns avec les autres qu’avec un présentateur MSNBC surpayé. Si on vous permettait d’y réfléchir suffisamment longtemps, vous pourriez commencer à vous faire des idées non autorisées sur l’économie. Cela perturberait un statu quo très lucratif. Alors ils vous fouettent pour vous amener à une frénésie de peur raciale afin que ce genre d’idée ne vous vienne jamais à l’esprit.

C’est une diversion. Tout le monde se déteste, donc eux peuvent garder leur argent. C’est une question épineuse.

Malheureusement, cela détruit le pays. C’est la voie de la guerre civile.

Nous voulons donc prendre une seconde pour transmettre un message sincère à Washington : S’il vous plaît, pour le bien de la nation, calmez-vous.

Oui, l’Amérique a des problèmes. Le racisme est l’un de ces problèmes. Mais il en va de même d’une classe moyenne en voie de disparition, d’une terrifiante épidémie de drogue et d’une dette nationale qui augmente d’un milliard de dollars par année.

Les gens se rendent compte que leur pays est en déclin, et cela les pousse à se tourner vers de nouveaux dirigeants politiques. Trump était l’un d’eux. Elizabeth Warren et Alexandria Ocasio-Cortez en sont d’autres.

Nous vivons une période de frustration et de changement. Mais l’Amérique n’est pas au bord du génocide, elle n’en est pas même proche. Nous ne vivons pas dans un pays suprémaciste blanc qui prépare le massacre de son propre peuple.

C’est un bon pays, plein de gens décents de toutes races qui, comme tout le monde, prennent de mauvaises décisions de temps en temps, mais qui ont de bonnes intentions et font généralement de leur mieux.

N’hésitez pas, donnez-leur le bénéfice du doute, même si vous n’êtes pas d’accord avec eux – surtout si vous êtes en désaccord avec eux. Ce sont vos compatriotes américains. Donnez-leur une chance. Ils le méritent. Souvenez-vous : l’alternative est le désastre.

*Tucker Carlson est un éditorialiste et animateur de télévision américain. Il anime l’émission Tucker Carlson Tonight sur Fox News Channel.

**Neil Patel est un conseiller politique et éditeur américain. Il est le co-fondateur avec Tucker Carlson du Daily Caller, un site Web conservateur d’actualités et d’opinions américaines basé à Washington, DC.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz