Quantcast
FLASH
[06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  |  [27/11/2019] Effet #Trump: Le PIB américain a augmenté de 2,1% au 3ème trimestre, plus que prévu  |  [26/11/2019] Le Hamas, le Fatah, l’OLP ont organisé une « journée de rage » en réponse à la décision américaine de soutenir les communautés juives en Judée et en Samarie. Entre 200 et 500 terroristes ont assisté à chaque émeute  |  L’Etat d’urgence de la Maison-Blanche a été décrété, puis rapidement levé, à la suite d’une « violation de l’espace aérien »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 août 2019

Toute la presse parle de Jeffrey Epstein, le milliardaire et ami des puissants de ce monde retrouvé pendu dans sa cellule de New-York la nuit dernière.

Epstein, un proche des Clinton (voir mon article sur le sujet), avait été arrêté le mois dernier sur des soupçons de proxénétisme sur mineures, agressions sexuelles et trafic sexuel de mineures. Il attendait son procès dans une cellule de New-York. Il y a une quinzaine d’années, Donald Trump l’avait fait expulser de Mar-a-Lago, après que la responsable du spa ait expliqué à Trump qu’Epstein avait un comportement « douteux », border line.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Jeffrey Epstein a donc été retrouvé pendu dans sa cellule dans la nuit de vendredi à samedi 10 août.

Ce suicide est très étrange, et il fait planer des soupçons de complot, car il représentait un risque élevé de suicide – il a fait une tentative de suicide il y a moins de 15 jours – et il aurait dû être sous surveillance anti-suicide 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Et il ne l’était pas, selon les informations publiées par le New York Times.

Il en faut moins aux amateurs de complots et de conspirations pour se mettre en marche. Des deux côtés du spectre politique. Car Epstein était une figure hautement politique : il avait des amis très haut placés en politique. Des documents venaient d’être publiés qui pouvaient potentiellement impliquer Bill Clinton, qui a fait de nombreux voyages non expliqués sur le Lolita Express, le jet privé du financier proxénète ainsi surnommé pour les orgies avec mineures qu’il y organisait. Sa disparition, c’est à dire son silence éternel, pouvait en arranger plus d’un.

Conspiration or no conspiration, that is the question

Des vraies conspirations, il s’en produit régulièrement – souvenez-vous par exemple de l’assassinat du glauque « journaliste » et frère musulman Kashooggi dans l’ambassade saoudienne en Turquie. Mais tout n’est pas complot.

La question que se sont posés les experts est de séparer le bon vin de l’ivraie si j’ose dire. Quand avons-nous à faire à une vraie conspiration, et quand s’agit-il d’une bande de lunatiques dérangés du ciboulot qui voient des conspirations partout ?

La réponse se trouve dans les faits eux-mêmes : lorsque rien ne permet de douter de la réalité des faits présentés. Rien ne permet de dire qu’Elvis Presley est toujours en vie, que les Américains ont tourné en studio le voyage sur la Lune, ou que 9/11 a été organisé par la CIA. Cela n’arrête pas les conspirationnistes qui, l’expliquait Pierre-André Taguieff, sont à la recherche d’un certain ordre dans le monde pour calmer leurs peurs.

Dans le cas d’Epstein, il y a de quoi se poser des questions. Tellement de questions que le ministre américain de la Justice Bill Barr a immédiatement déclenché une enquête, et s’est dit « consterné » qu’une telle chose ait pu se produire.

Une mort politique

Comment la personne qui, à l’heure actuelle, était sans doute l’accusé le plus éminent du pays en attente de jugement, qui avait déjà tenté de se suicider quelques semaines auparavant, a-t-elle pu se suicider dans un centre de détention fédéral ?

Plus profondément, l’affaire Epstein a de nombreuses ramifications politiques.

Et de nombreuses personnes influentes, des journalistes des deux bords politiques, sont incapables de prendre du recul et attendre les résultats de l’enquête. En fait, ils pensent qu’il est tout simplement naïf de le faire. En fait, je peux déjà prédire que si les résultats de l’enquête ne leur conviennent pas, ils la rejetteront, et la présenterons comme preuve supplémentaire d’une conspiration plus large. En fait, beaucoup, y compris parmi ceux qui liront ces lignes, ont déjà décidé de conclure quoi qu’on apprenne par la suite : ils « savent » et n’en démordront pas.

Tout le monde s’y met

La réaction furieuse des principaux responsables politiques, ainsi que la rumeur grandissante des médias sociaux, montre que ce ne sont pas seulement les habitués et professionnels des théories de la conspiration ni les ragots de bar du coin – dès que la nouvelle de sa mort a été annoncée – qui a montré à quel point cette réaction est omniprésente.

New York Times : « Si nous vivions dans un univers fantastique paranoïaque, dit Paul Krugman, chroniqueur au New York Times, sur Twitter, je me méfierais beaucoup du suicide d’Epstein, même si c’était vraiment un suicide. Et vous savez quoi ? L’affaire Epstein montre qu’on vit dans un univers fantastique paranoïaque. »

Un type qui avait des informations qui auraient détruit la vie d’hommes riches et puissants finit mort dans sa cellule de prison. Comme c’est prévisible et russe », a tweeté l’animateur très à gauche de MSNBC Joe Scarborough.

Quelque chose pue au plus haut des cieux », a dit l’ancienne sénatrice Démocrate Claire McCaskill. Comment un suicidaire peut-il se pendre sans aucune intervention ? C’est impossible. A moins que…. »

C’est vrai, Epstein avait été sous surveillance après une tentative de suicide le 23 juillet, mais il ne l’était plus. Pourquoi ? Et pourquoi pas ?

Pourquoi pas est l’une des « questions sérieuses auxquelles il faut répondre », a déclaré William Barr, qui s’est dit consterné d’apprendre la mort d’Epstein dans un établissement pénitentiaire supervisé par son ministère de la Justice.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous à notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz