Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 août 2019

Nous les juifs errants, sommes parmi les rares occidentaux à vraiment savoir ce qu’est l’immigration, à pouvoir en parler, et à faire la différence entre migration parasite et racisme.

Photo de migrants dans les médias : pour faire pleurer dans les chaumières

Nos parents et nos grands-parents ont fui l’antisémitisme (pour en retrouver un autre, mais c’est une autre histoire). L’immigration, nous connaissons. Nous sommes experts pour en parler en témoin direct : ils parlaient à peine la langue, ne demandaient rien à personne, se mettaient à travailler immédiatement, à travailler dur, et ils envoyaient les enfants à l’école avec une instruction : soyez les meilleurs.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Les immigrationnistes mentent, en parlant des « nations d’immigrés », car ces immigrés ne venaient pas pour encaisser des aides sociales. Le président Trump va y remédier.

L’Administration Trump a prévu de supprimer cette semaine certains programmes comme les bons alimentaires, l’aide au logement ou l’assurance santé gratuite Medicaid pour les immigrants qui utilisent ou sont susceptible de les utiliser.

La nouvelle réglementation était attendue depuis longtemps, car elle crée une anomalie : des gens qui immigrent non pas par amour du pays, mais de ses aides sociales.

Trump va donc rendre beaucoup plus difficile l’obtention de visas ou de cartes vertes pour les immigrants ayant un faible revenu ou pas de revenu du tout et un très faible niveau d’éducation. Autrement dit, ceux qui n’ont rien de positif à apporter au pays à priori, mais beaucoup à en tirer, ce qui est une charge sur l’ensemble de la population.

Il sera également beaucoup plus difficile pour les immigrants déjà aux États-Unis de rester plus longtemps, de changer leur statut d’immigration ou de devenir citoyens s’ils ont eu recours à l’un des programmes d’aide.

Selon les spécialistes de l’immigration, la nouvelle donne devrait avoir un « effet paralysant » sur les immigrants qui sont admissibles à certains programmes d’aides. Ils rapportent cela comme une nouvelle catastrophique alors que c’est une excellente nouvelle !

Les immigrants auraient d’ailleurs commencé à refuser des bons alimentaires après les premiers rapports publiés sur l’entrée prochaine en vigueur des nouvelles réglementations.

Je le dis et le répète, Donald Trump détruit une à une les patientes constructions progressistes mises en place par la gauche depuis 40 ans, la plupart anti-nature.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz