Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 août 2019

L’info vient du New York Times, lequel a perdu une grande partie de sa fiabilité parce qu’il est devenu un habitué des Fake News si elles peuvent apporter un gain politique. Vous n’êtes donc pas obligé de croire ce rapport. Vous n’êtes pas non plus obligé de le rejeter pour les mêmes raisons.

Le médecin légiste en chef de la ville de New York est convaincu que Jeffrey Epstein s’est bien suicidé, rapporte ce soir le New York Times, citant un fonctionnaire de la ville.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le sujet est si sensible, il implique tant de personnalités, à commencer par Bill Clinton, qui pourraient, selon les théories conspirationnistes, avoir intérêt à ce qu’Epstein ne parle jamais, qu’une autopsie a été pratiquée sur le financier pédophile dimanche, après que les autorités l’aient trouvé inanimé dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center à New York, où il était détenu sans caution pour trafic sexuel, selon le journal.

Le docteur Barbara Sampson, considérée comme « meilleure médecin légiste de la ville », attend cependant de plus amples renseignements avant de rendre publique sa décision officielle.

Sampson a dit dans une déclaration à la presse que la cause de la mort « est en attente d’autres informations pour le moment. »

Un pathologiste privé a également observé l’autopsie d’Epstein au nom de ses représentants légaux, ce qui, selon Sampson, est une « pratique courante ».

Epstein avait été placé sous surveillance à la fin du mois dernier, après avoir été trouvé inconscient dans sa cellule avec des marques sur le cou. De nombreux reportages ont été publiés samedi, alléguant qu’il n’était pas sous surveillance lorsqu’il s’est suicidé.

Les deux hypothèses sont cependant suspectes en attendant d’en savoir plus. S’il était placé sous surveillance constante, comment a-t-il pu les déjouer et se suicider. Et avec quel instrument ? S’il n’était plus placé sous surveillance, alors qu’il représentait un risque de suicide, quelle en est la raison.

Le FBI et l’inspecteur général du ministère de la Justice ont tous deux ouvert une enquête sur la mort d’Epstein – pour la simple et bonne raison que quelque soit l’explication, cela s’est produit dans une prison fédérale, un lieu où il devrait être impossible de se suicider. Le procureur général William Barr a d’ailleurs déclaré qu’il en était « consterné » par la nouvelle.

La mort de M. Epstein soulève de sérieuses questions auxquelles il faut répondre, a dit M. Barr.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz