Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  |  Un juge californien retoque une loi qui voulait obliger #Trump à présenter ses déclarations d’impôts pour entrer en lice aux élections primaires de Californie en 2020  |  [19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 août 2019

Source : Rt

Un Bangladais en situation irrégulière a été interpellé le 12 août alors qu’il prenait un bus à Bordeaux en direction de l’Espagne. Ce livreur de Uber Eats est soupçonné d’avoir violé une femme de 22 ans à qui il avait livré un repas.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un livreur de la société Uber Eats – le service de livraison de repas du géant américain Uber – soupçonné de viol à Paris début août, a été interpellé le 12 août à Bordeaux. Bangladais en situation irrégulière, l’homme âgé de 26 ans tentait de fuir la justice française en rejoignant l’Espagne, selon les informations du Parisien.

Le clandestin est soupçonné d’avoir violé dans la nuit du 5 au 6 août une jeune femme à qui il venait livrer un repas. Celle-ci a déclaré que le suspect s’était introduit chez elle lors de la livraison de sa commande, et l’avait violée alors qu’elle venait de prendre des somnifères, selon une source proche du dossier.

Le parquet de Paris a, dans la foulée, ouvert une enquête pour viol.

«Les faits rapportés sont effroyables et nous les prenons avec d’autant plus de sérieux et gravité que nous sommes engagés sur la cause des violences sexuelles et sexistes et menons des actions pour lutter contre ce fléau», avait pour sa part réagi un porte-parole d’Uber, affirmant : «Nous travaillons avec les forces de l’ordre et leur avons fourni toutes les informations dont nous disposons pour avancer dans leur enquête.»

A 3h du matin le 6 août, la jeune femme âgée de 22 ans a commandé de la nourriture via cette application téléphonique depuis son logement du XVIIIe arrondissement de Paris. Selon le récit du Parisien, le livreur est monté au sixième étage de son immeuble avant de sonner à la porte. Groggy, à moitié endormie après avoir absorbé un somnifère, la jeune femme lui ouvre. L’agresseur se serait alors rendu compte de son état de faiblesse avant d’entrer dans l’appartement, de la violer, et de prendre la fuite. Il a été identifié grâce à son empreinte génétique laissée sur un gant. Pas peu fier de son méfait, le clandestin bangladais avait montré à son entourage la photo de la victime «comme un trophée». Il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police et il devrait être déféré au palais de justice de Paris le 13 août afin d’y être mis en examen pour viol.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz