Quantcast
FLASH
[19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 août 2019
William Barr, ministre de la justice

Ce compte rendu est garanti « sans thèses conspirationnistes d’extrême droite” (!) : il a été publié par le Washington Post, 100% anti-Trump.

Une autopsie a révélé que le financier Jeffrey Epstein avait subi de multiples fractures dans les os de son cou, selon deux personnes familières avec les résultats, ce qui approfondi encore le mystère entourant les circonstances de sa mort au lieu de les clarifier.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Parmi les os brisés dans le cou d’Epstein se trouve l’os hyoïde, qui chez l’homme est près de la pomme d’Adam. De telles ruptures peuvent se produire chez ceux qui se pendent, surtout s’ils sont âgés, selon les experts médico-légaux et les études sur le sujet. Mais ils sont plus fréquents chez les victimes d’homicide par strangulation, selon les experts.

Les détails sont les premiers résultats de l’autopsie d’Epstein. Il est mort tôt samedi matin après que des gardes l’eurent trouvé pendu dans sa cellule au Metropolitan Correctional Center de Manhattan et il n’a pas pu être ranimé.

Le procureur général William Barr, dont le département supervise l’établissement du Bureau des prisons où Epstein est mort, a décrit sa mort comme un « suicide apparent » [NDRL et « consternant »]. Les représentants du ministère de la Justice ont refusé de commenter la nouvelle information provenant de l’autopsie d’Epstein.

Le bureau du médecin légiste en chef de la ville de New York, Barbara Sampson, a effectué une autopsie du corps d’Epstein dimanche. Mais Sampson a indiqué que la cause de sa mort était en suspens.

Interrogé au sujet des blessures au cou, Sampson a déclaré qu’aucun facteur unique dans une autopsie ne peut à lui seul fournir une réponse concluante sur ce qui s’est passé.

Dans toutes les enquêtes médico-légales, tous les renseignements doivent être synthétisés pour déterminer la cause et la manière de la mort. Tout doit être cohérent ; aucun résultat ne peut être évalué dans le vide. »

Ces détails s’ajoutent aux circonstances bizarres entourant la mort d’Epstein, qui ont déclenché une vague de questions et de théories conspirationnistes sur la façon dont il aurait pu mourir en détention fédérale. Même le président Trump a émis l’hypothèse qu’Epstein aurait pu être tué pour l’empêcher de révéler les secrets des autres.

La révélation des blessures au cou d’Epstein fait suite à des informations selon lesquelles des agents du Metropolitan Correctional Center ont enfreint le protocole et ne l’ont pas surveillé correctement.

Les agents correctionnels n’avaient pas vérifié Epstein pendant « plusieurs » heures avant qu’on ne le trouve pendu dans sa cellule, a dit une personne familière sur le sujet.

Les procureurs et les responsables de l’application de la loi ont été choqués qu’un des détenus les plus en vue du pays n’ait pas été surveillé de plus près. Barr a déclaré ce week-end qu’il était « consterné » par de sérieuses « irrégularités » dans les protocoles de la prison, et il a transféré le directeur de la prison dans un autre établissement.

Des personnes familières avec l’autopsie, qui ont parlé sur la condition de l’anonymat en raison de l’étape sensible de l’enquête, ont déclaré que le bureau de Sampson est à la recherche d’informations supplémentaires sur l’état d’Epstein dans les heures précédant sa mort.

  • Cela pourrait inclure des preuves vidéo des couloirs de la prison, qui pourraient établir si quelqu’un est entré dans la cellule d’Epstein pendant la nuit de sa mort ;
  • les résultats d’un examen toxicologique pour déterminer s’il y avait une substance inhabituelle dans son corps ;
  • et des entretiens avec des gardiens et des détenus qui étaient près de sa cellule.

Etranglement plus que pendaison

Jonathan L. Arden, président de la National Association of Medical Examiners, a déclaré qu’un hyoïde peut être brisé dans de nombreuses circonstances, mais qu’il est plus souvent associé à une strangulation meurtrière qu’à une pendaison suicidaire.

Arden, qui n’a pas participé à l’autopsie d’Epstein, a dit qu’en général, la découverte d’un hyoïde cassé exige que les pathologistes mènent des recherches plus poussées. Cette enquête peut comprendre une analyse de l’emplacement du nœud coulant, de son étroitesse et du fait que le corps a subi une chute importante au cours de la pendaison.

L’âge du défunt est également important, a dit M. Arden. L’hyoïde se présente d’abord sous la forme de trois petits os avec des connexions en forme d’articulation, mais se durcit au milieu de l’âge et prend la forme d’un U qui peut se briser plus facilement.

Si, hypothétiquement, l’os hyoïde est cassé, cela soulève généralement des questions sur la strangulation, mais ce n’est pas définitif et n’exclut pas la pendaison suicidaire », a-t-il dit.

Une poignée d’études menées au cours de la dernière décennie ont donné des résultats contradictoires quant à la probabilité d’une rupture hyoïde dans un suicide.

  • Dans une étude sur 20 pendaisons suicidaires en Thaïlande, publiée en 2010, un quart des hommes qui se sont pendus avaient des hyoïdes cassés.
  • Dans une étude plus vaste sur les pendaisons suicidaires de jeunes adultes et de personnes d’âge moyen en Inde, menée de 2010 à 2013, les dommages causés par l’hyoïde n’ont été constatés que dans 16 cas sur 264, soit 6 %.
  • L’étude s’est penchée sur les divergences dans les études universitaires, déclarant que de grandes variations dans les résultats des ruptures hyoïdes sont « probablement dues à des facteurs comme l’âge de la victime, le poids de la victime, le type de suspension et la hauteur de la suspension ».

Les fractures hyoïdes ont déjà suscité des controverses au sujet de décès en prison et d’autres décès litigieux.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz