Quantcast
FLASH
[20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  |  Un juge californien retoque une loi qui voulait obliger #Trump à présenter ses déclarations d’impôts pour entrer en lice aux élections primaires de Californie en 2020  |  [19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 août 2019

Le désespoir que vous allez percevoir dans le camp Démocrate, je l’ai lu – sans être trop surpris – dans le New York Times du jour qui traînait sur une table au café. Les médias, trop occupés à insulter Trump, ne vous le diront pas.

Pas besoin d’être expert pour comprendre que le parti Démocrate, et les électeurs Démocrates en général, sont inquiets. De plus en plus d’entre eux entrevoient l’effet des délires gauchistes de leurs candidats sur l’Américain moyen qui ne vit pas à New York ou San Francisco, et surtout, sur les indépendants.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ainsi, le navire amiral médiatique de la gauche – le NYT – publie ce cri d’alarme à peine déguisé :

Elizabeth Warren !

La sénatrice Elizabeth Warren a mis sur pied l’organisation de campagne électorale la plus formidable de tous les candidats Démocrates à la présidence. Elle a recueilli la somme impressionnante de 25 millions de dollars sans organiser des campagnes de financement de grande envergure, et elle progresse régulièrement dans les sondages de l’Iowa et du New Hampshire.

Peu de candidats inspirent autant d’enthousiasme qu’elle parmi les électeurs de son parti, depuis les milliers de personnes qui ont assisté à son discours à la foire de l’Iowa le week-end dernier jusqu’aux partisans de cette ville de l’ouest de l’Iowa qui récitent ses slogans, portent ses pins et se disent impressionnés par son intelligence et ses idées libérales.

Oui mais…

Pourtant, peu de candidats suscitent autant d’inquiétude chez les électeurs que Mme Warren.

Alors même qu’elle démontre pourquoi elle est l’une des principales candidates à l’investiture du parti, Mme Warren est confrontée à des questions et à des doutes persistants quant à sa capacité à vaincre le président Trump lors des élections générales.

Les préoccupations, y compris celles de ses admirateurs, reflètent le débat intelligence contre émotion qui façonne un combat de plus en plus âpre chez les Démocrates sur la signification de son éligibilité, et sur sa capacité à dominer Trump.

Voilà où se trouve le nœud du problème…

  • Joe Biden est déjà loin dans le cœur des Démocrates. Il accumule les gaffes, déçoit durant les débats, passe son temps à s’excuser pour son passé de politicien modéré à une époque où le parti Démocrate était encore modéré, et renie ses valeurs pour s’adapter aux activistes qui aujourd’hui dictent au parti sa ligne dure.
  • Bernie Sanders, tout le monde sait bien que personne n’élira un socialiste – les gens ne sont pas assez idiots pour ça.
  • Reste Warren, qui remonte dans les sondages. Mais combien de temps pourrait-elle tenir face à Trump avant de partir en vrille, lors d’un débat public…

Un proverbe dit qu’il ne faut jamais sous-estimer son ennemi. Un proverbe juif dit qu’il ne faut jamais le surestimer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz