Quantcast
FLASH
[19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 18 août 2019

Le nombrilisme bien français considère que pratiquement tous les présidents américains furent des clowns, des demeurés, des idiots congénitaux, je parle bien entendu du nombrilisme de nos « intellectuels » de gauche et de nos médias, télévision et presse confondues.

Ainsi que ce soit Truman, Eisenhower, Johnson, Nixon, Ford, Carter, Bush l’aîné et Bush junior, tous des tarés sortis de pochettes surprises, avec la palme pour Ronald Reagan, un acteur de série B, vous pensez !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Avec une exception, due sans aucun doute à son assassinat et à son romantisme, mais tout de même considéré comme un « viveur », un « jouisseur », mais de gauche avec une empathie si profonde pour les « noirs », John F. Kennedy.

Et aujourd’hui tout ce beau monde gauchiste affiche des sourires de condescendance pour ce « pôvre » Donald Trump, sans doute le pire de tous, un maniaque mental, un fou bien plus dangereux que ceux qui dirigent la Corée du Nord, l’Iran ou la Turquie.

Heureusement qu’il y a eu Barak Obama, cette révolution planétaire, un « noir » président des Etats-Unis d’Amérique, de la première puissance mondiale, n’était-ce pas merveilleux, magnifique ?

On peut constater aujourd’hui les dégâts du trop long passage d’Obama à la Maison Blanche en constatant, à nos dépens, ses faveurs envers les musulmans et l’islamisme et la chute brutale de l’économie et la progression exponentielle du chômage.

Nos « intellectuels » de gauche restent sans aucun doute meurtris dans leur idéologie par la force et la diplomatie avec laquelle ces deux présidents, John F. Kennedy, en 1962, lorsque les missiles de l’URSS se dirigeaient vers Cuba, et qu’il nous fit échapper probablement à une troisième guerre mondiale et Ronald Reagan qui obtint de Mikhaïl Gorbatchev, après d’âpres négociations, la réduction importante des armements nucléaires entre les deux nations, qui a mis fin à une « guerre froide » très inquiétante !

A part le Vietnam, les Américains ont gagné toutes les guerres, mais leurs victoires nous posent bien des problèmes, mais sans doute bien moins que s’ils avaient été défaits, par exemple en Afghanistan, avec les talibans, où les Russes se sont également éloignés discrètement, tant il est vrai que ce conflit dépasse largement ce territoire et qu’il s’intègre dans la guerre souterraine que se livre depuis des décennies l’Inde bouddhiste et le Pakistan musulman, jusqu’au jour où elle éclatera soudainement, et au Proche-Orient qui est bien loin d’être en paix, tant qu’existera le problème Israelo-Palestinien et les exigences de l’Iran à obtenir ses missiles nucléaires. Vers quelle direction seront-ils placés ? Devinez ?

En général les présidents que nous élisons seraient suprêmement intelligents et compétents, du moins avant leur élection et durant les 24 premiers mois au maximum, car après !

En revanche, nos « intellectuels » gauchistes n’ont-ils pas applaudi à la merveilleuse opération entreprise par la France de Sarkozy et le courage de BHL, déstabilisant et supprimant Kadhafi et projetant ainsi la Libye dans un chaos dont elle n’est pas encore sortie près d’une décennie plus tard ?

Ne l’ont-ils pas encensé, ce Sarkozy de droite, quand il a ouvert les bras de la France à Mayotte, une conquête qui aujourd’hui est une épine qui nous gangrène et dont on ne sait comment s’en débarrasser ?

Ne « bavent-ils pas » devant ce génie qu’ils ont placé à l’Elysée, cet Emmanuel Macron qui, pour les satisfaire et les combler, accuse la colonisation de l’Algérie de « crimes contre l’humanité » et vient de nous apprendre que des Français, nés dans des départements français, étaient des « Africains » quand ils ont débarqués en Provence.

Le Maréchal Juin a dû se retourner dans sa tombe !

On met l’accent sur une moitié des électeurs américains qui ne veulent pas de Trump alors que chez nous, le président, quel qu’il soit, même lui, ne réunit pas un quart des voix citoyennes, après quelques mois de présence !

Et s’il n’y avait que les présidents américains à être ainsi traités d’attardés mentaux, mais non, d’autres personnalités auront droit aux mêmes qualificatifs, par exemple Matteo Salvini, s’il est élu prochainement, n’y échappera pas, tout comme Orban et d’autres dirigeants européens qui n’arrivent pas à la hauteur de nos « génies » français !

Nos « génies français », tient, parlons-en !

L’esprit français est-il à ce point tombé si bas qu’il faille inviter tous ces guignols sur les plateaux télé pour participer à des débats consternants.

Vers quelles chaines nous diriger pour ne pas subir de telles idioties débitées par des Romain Goupil, des Michèle Cotta, des, des, etc. et le dernier en date , sur LCI ce mercredi par le plus désespérant de tous, jusqu’à présent, Jean-Michel Ribes, traitant Matteo Salvini de « pourriture absolue, de bubon dont il faut extraire le pus et qui ira se planquer en Amérique latine, comme les criminels nazis ».

Où pourrait-il se planquer, ce Ribes, et quelques autres « aboyeurs » du pouvoir actuel, pour qu’on ne les subisse plus ?

Nous atteignons un point de non retour pour notre civilisation. Nous pensions qu’elle était devenue mortelle dès l’apparition de l’arme nucléaire et bien nous nous trompions, ce sont des « animaux » armés de couteaux qui mettent en danger notre planète.

Nos ennemis d’aujourd’hui ne disposent, pour l’instant, d’aucune de ses armes terrifiantes, stockées dans nos arsenaux, et pourtant ils nous tuent sans que nous puissions les abattre. Nous sommes trop faibles contre eux et c’est pour cela qu’ils sont si violents : leur brutalité compense leur faiblesse.

Nos démocraties ne peuvent pas appliquer contre ses ennemis les mêmes méthodes, celles qu’elles condamnent justement chez lui.

Nous subissons la barbarie mais nous n’osons pas l’appliquer, même pas la peine de mort à de tels barbares, à de tels assassins.

La lutte est inégale, elle est faussée dès le départ, nous sommes trop humains pour combattre des monstres !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz