Publié par Gaia - Dreuz le 20 août 2019

Source : RT

Face au refus de l’Italie, le gouvernement espagnol a proposé le 18 août d’accueillir le bateau de l’ONG Proactiva Open Arms dans le port d’Algésiras. Le navire transporte une centaine de migrants à son bord.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, «a ordonné aujourd’hui [dimanche 18 août] l’habilitation du port d’Algésiras [dans le sud de l’Espagne] pour recevoir le bateau Open Arms», qui se trouve actuellement face à l’île italienne de Lampedusa, en raison de «la situation d’urgence» qui règne à bord et face à «l’inconcevable décision des autorités italiennes de fermer tous ses ports».

Madrid a pris cette décision «en raison de la situation d’urgence à bord, après deux semaines de navigation», et alors que le navire transporte encore 105 adultes et deux enfants dans des conditions «intenables», a estimé Open Arms.

«Les ports espagnols ne sont ni les plus près ni les plus sûrs pour l’Open Arms, mais pour l’instant l’Espagne est le seul pays disposé à l’accueillir dans le cadre d’une solution européenne», a regretté l’ONG. Celle-ci a donc décidé qu’elle ne pouvait pas accepter l’offre de l’Espagne d’accoster à Algésiras, invoquant la situation d’urgence à bord. «Il est impensable de naviguer pendant six jours, c’est ce qu’il faudrait pour arriver à Algésiras», a appuyé la porte-parole d’Open Arms, qui exige un débarquement immédiat à Lampedusa.

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a toutefois lancé parallèlement, dans un communiqué, un dernier appel «aux autorités italiennes pour qu’elles autorisent le débarquement» des migrants, garantissant que ceux-ci seraient répartis entre pays européens «comme cela a été convenu».

Le ministre italien de l’Intérieur, le leader de la Ligue Matteo Salvini, a laissé le 17 août débarquer 27 migrants mineurs non-accompagnés. Mais il continue à refuser d’accueillir le reste des passagers. Les migrants, pour la plupart africains, ont été recueillis par le bateau Open Arms au large des côtes libyennes.

La France s’engage à accueillir 40 migrants de l’Open Arms

Le 15 août dernier, six pays de l’UE, dont la France, s’étaient dits prêts à accueillir chacun une partie des migrants de l’Open Arms.

Ce 18 août, la France a précisé qu’elle était prête à accueillir 40 personnes. «La coordination de la solidarité est maintenue » entre les pays qui se sont engagés à recueillir les migrants et « la France s’engage à maintenir son engagement d’accueillir 40 personnes», souligne-t-on Place Beauvau, selon l’AFP.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz