Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 23 août 2019

Dans la tradition juive et chrétienne, l’expression « au chant du coq » signifie : dès l’aurore. Mais au-delà du rythme de la nuit laissant place au jour, il y a un autre sens, plus spirituel.

En effet, ce qui est frappant chez le coq, c’est qu’il chante lorsqu’il fait encore sombre et que le jour pointe à peine. Il annonce l’arrivée de la lumière alors qu’on est encore dans la nuit. On comprend tout de suite la portée symbolique de son chant tant pour le monde des humains que pour le règne animal.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

On songe aux paroles des psaumes : « comme le veilleur guette l’aurore, mon âme attend le Seigneur ! »

Job lui-même s’écrie : « qui a donné au coq l’intelligence ? » (Job 38.36) En effet, le coq ne se trompe pas : il lance son cri parce qu’il perçoit d’instinct le moment de la fin de la nuit et de l’arrivée du jour. Il ne manque jamais le rendez-vous du lever du soleil. Le livre des Proverbes évoque à sa façon l’originalité du coq : « Trois êtres ont une belle allure et quatre une belle démarche : le lion, le plus brave des animaux qui ne recule devant rien, le coq qui se promène avec panache parmi la basse-cour, le bouc qui conduit le troupeau, et le roi qui tient un discours au peuple ! » (Pr 30.29)

La tradition chrétienne a repris l’emblème du coq pour illustrer la résurrection. De même que le coq annonce le jour nouveau, de même le chrétien se prépare au jour où le Christ – soleil de justice – apparaîtra à tous les hommes dans sa lumière. On se souvient du récit de la Passion, lorsque Jésus dit à Pierre : « Avant que le coq chante, tu m’auras renié trois fois ». Le reniement a lieu dans la nuit du doute et du désespoir, mais lorsque la lumière se sera manifestée au matin de Pâques, Pierre exprimera sa foi et sa détermination à suivre le Christ quoi qu’il arrive.

Sur le clocher des églises catholiques et des temples protestants, un coq de cuivre rappelle que la foi judéo-chrétienne a pour mission d’annoncer l’aurore d’un monde nouveau. Certes, nous sommes encore dans l’obscurité des malheurs et des réalités encore cachées de ce monde, mais la lumière du monde à venir – pas encore visible – pointe déjà à l’horizon. Le coq est un symbole d’espérance envers et contre tout.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz