Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 août 2019

Le parti Démocrate panique. Les sondages, qui donnent tous les candidats Démocrates gagnants contre Trump, ne trompent personne, et ne les rassurent pas plus.

Les journalistes font des gorges chaudes lorsqu’ils croient distinguer quelques dizaines de places vides lors d’un meeting politique de Trump qui a réuni 15 000 personnes.

En revanche, ils ne se bousculent pas sur le pont pour évoquer les 120 personnes – en tout – qui viennent assister aux réunions du candidat Démocrate en tête, Joe Biden. Au point que son directeur de campagne lui organise maintenant des réunions dans les maisons de retraite du New Hampshire…

Joe Biden déjante

Et s’agissant du directeur de campagne de Biden, il doit se ronger les ongles ces temps-ci, parce que son candidat ne se contente plus d’accumuler les gaffes, il tient des propos incohérents.

Lors de son dernier meeting public, Biden a sorti – de nulle part :

Imaginez ce qui se serait passé si – Dieu nous en garde – Barack Obama avait été assassiné après être devenu le candidat de facto. Imaginez ce qui se serait passé en Amérique…

Les Démocrates roulent encore des yeux pour tenter de comprendre ce que voulait dire, et où voulait en venir le candidat de tête… tandis que celle de son directeur de campagne a explosé.

Elisabeth Warren dérape

Warren, que Trump a surnommée Pocahontas parce qu’elle s’est inventé des origines cheyennes pour se faire admettre dans une prestigieuse université, est la seule candidate que les Démocrates les plus perspicaces croient avoir une chance de battre Trump. Ils ont déjà compris que Biden est fini et que le socialiste Bernie Sanders n’ira pas loin – l’Amérique politique est folle, mais pas assez pour se suicider.

Elle vient cependant d’en lâcher une que les journalistes ne se sont pas empressés de commenter – ils sont la voix officielle du parti Démocrate – mais que les Républicains ressortiront le moment venu.

Alors que l’ancien membre du Congrès John Delaney essayait d’encourager son parti à limiter ses ambitions – ses délires – à ce qui était « physiquement et humainement possible », et déclarait

Je pense que les Démocrates gagnent lorsqu’ils font campagne sur des solutions possibles, pas sur des promesses impossibles. Lorsque nous faisons campagne sur des choses qui peuvent marcher, et pas sur des contes de fée économiques ».

En réponse, Elisabeth Warren, cinglante, l’a publiquement désavoué d’une manière qui restera dans ma mémoire…

Je ne comprends pas pourquoi une personne s’inflige tous les soucis d’une campagne pour devenir président des Etats-Unis, juste pour parler de ce que nous pouvons réellement faire et ce que nous devrions faire.

C’est la déclaration politique la plus extraordinaire que j’ai jamais entendu, aussi loin que ma mémoire remonte.

Conclusion

Seul Biden, Warren et Sanders peuvent réunir plus de 10% des soutiens Démocrates. C’est donc maintenant une course à deux, car Biden est en train de s’enfoncer. Entre ses gaffes qui n’en sont plus, il dit beaucoup trop de choses de plus en plus étranges.

Et comme l’Amérique n’élira pas un socialiste, et que Pocahontas est cuite…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz