Quantcast
FLASH
[15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 août 2019

Sur Facebook, un ami Démocrate de longue date m’a dit être tenté de m’expulser de sa vie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mon péché ? Je lui demandais de préciser quels crimes il reproche au président Trump. Votre premier réflexe sera de me dire que des amis comme ça, ça ne vaut pas la peine de les conserver. C’est la réponse de facilité. La vraie réponse est qu’à fréquenter les gens qui pensent comme nous, on s’appauvrit forcément un peu. Leur claquer la porte, c’est la voie de la facilité.

A peine sorti de cette enrichissante expérience, perdu dans mes pensées sur la tentation totalitaire toujours présente chez beaucoup d’êtres humains – de droite comme de gauche ne nous voilons pas la face – je me disais que seule leur absence de pouvoirs répressifs nous protège, lorsque je tombe sur ceci :

« Un enquêteur britannique contre la fraude a été renvoyé parce qu’il est blanc et qu’il venait de terminer une enquête sur des crimes commis par des Bangladais ».

Mark Edmunds, 55 ans, réclame des dommages-intérêts à hauteur de 529 000 £ pour discrimination raciale et sexuelle contre le Tower Hamlets Council de Londres – une organisation qui a longtemps été aux prises avec des scandales et des allégations de corruption, rapporte le Daily Mail.

Edmunds était rentré au conseil en janvier 2010 et était membre de l’unité chargée de l’organisation des Jeux olympiques de Londres avant d’être muté à une unité d’enquêtes antifraude.

Lutfur Rahman, le premier musulman britannique à être élu maire, a pris le contrôle de Tower Hamlets en 2010, mais il a été rapidement évincé par un tribunal pour avoir manipulé sa réélection en 2014.

À la suite d’une enquête de la BBC qui a soulevé d’importantes préoccupations au sujet de la fraude dans ce quartier, Mark Edmunds a été chargé d’examiner les services à la jeunesse, rapporte The Times.

Edmund a alors découvert que Rahman avait utilisé des subventions de jeunes pour soudoyer les électeurs.

À la suite des enquêtes d’Edmund, 12 cadres supérieurs bangladais ont été démis de leurs fonctions.

Après l’examen et le congédiement de ces cadres, Edmund affirme qu’il a été suivi, harcelé et menacé par trois bangladais dans une voiture conduite par l’un des employés qui avait été congédié.

Edmund affirme également avoir été rétrogradé de son rôle d’enquêteur par deux femmes cadres, avant d’être complètement démis de son poste salarié à 63 000 £ par an en 2018.

Edmund affirme encore que son licenciement résulte directement du fait qu’il était « un homme blanc qui enquêtait sur un service composé principalement d’employés bangladais où les allégations de corruption étaient principalement contre des employés bangladais ».

Dans sa déclaration en tant que témoin, Edmund a dit :

« Les menaces et l’intimidation étaient très réelles et graves étant donné les antécédents de plusieurs des personnes sur lesquelles j’enquêtais (d’anciens membres de gangs et des trafiquants de drogue).

De plus, dans le cadre des enquêtes, on m’accusait régulièrement d’être un raciste et un tyran – alors que je ne faisais que mon travail – dans le but de m’intimider et de faire dérailler le processus d’enquête.

Apparemment, selon un email vu par le Times, un représentant syndical affirme qu’il était discriminatoire qu’Edmunds, qui est un « homme blanc » reçoive un poste de cadre supérieur plutôt que des employés des « minorités ethniques » ayant plus d’expérience. Edmunds cite ceci comme preuve de discrimination contre lui.

Le Council for Tower Hamlets dit qu’il doute de l’exactitude des accusations et de l’interprétation des événements par Edmund.

Cet événement dramatique, s’il est confirmé, illustre mon propos : les staliniens du jour portent toujours des habits. Hier l’internationale communiste, aujourd’hui le politiquement correct – dans les deux cas, l’individu n’est rien, le groupe est tout.

Je repense encore à cet ami Démocrate qui depuis s’est excusé – ses excuses ne valent pas tripette. Je repense à l’URSS, où des gens dénoncés par leurs amis étaient envoyés au Goulag. Je ne peux pas m’empêcher de faire le rapprochement. Aussi humaniste que dise être mon ami, aussi progressiste qu’il croie être, aussi « témoin » de la haine du président Trump qu’il s’imagine, sans voir la sienne, je pense qu’habilité à le faire, et dans un autre temps, il m’aurait dénoncé aux bolchéviques.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz