Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 29 août 2019

Source : Lefigaro

La violence au quotidien contre les policiers, les gendarmes et les pompiers a atteint en France un niveau historique.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Jamais les forces de l’ordre n’ont subi autant d’avanies et de coups que depuis ces derniers mois. La chronique des faits divers regorge de ces affaires, en apparence mineures, qui traduisent mieux qu’un long discours le climat délétère dont les professionnels de la sécurité disent tant souffrir.

À Lingolsheim, près de Strasbourg, le 2 août, six policiers et pompiers ont ainsi été agressés par les victimes qu’ils étaient venus secourir. Dimanche dernier, un policier a reçu un coup de pied dans la mâchoire de la part d’un patient de l’hôpital d’Arras. La veille, un homme de 43 ans a dû être interpellé à Clermont-Ferrand. Il avait répertorié les noms de 80 policiers et gendarmes, menaçant de les tuer. Les synthèses nationales transmises au ministre de l’Intérieur, cet été, constituent un florilège d’«actes de rébellion», de «guets-apens», de «tirs de mortiers» et autres «jets de projectiles» contre les policiers, gendarmes ou soldats du feu qui, soir après soir, ramassent leurs blessés.

Lire la suite sur Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz