Publié par Christian Larnet le 27 août 2019

« Autorité palestinienne », « Territoires palestiniens » : ces termes qui désignent des non-réalités, des fictions politiques poussées par des médias et politiciens hostiles, et n’existent pas en droit international, n’apparaissent plus sur le site Web du département d’État américain.

Le site Web du département d’État américain s’est mis en conformité avec la réalité du droit international, et a résisté au politiquement correct qui consiste à taire le fait que les « territoires palestiniens » sont en réalité des territoires qui n’appartiennent à personne – ce sont des territoires en cours de négociation, une négociation qui traîne par l’entêtement des Arabes.

Tout comme il avait reconnu la réalité que Jérusalem est la capitale de l’Etat juif, Trump a fait supprimer l’Autorité palestinienne de la liste des pays et des zones figurant sur le site Web de son administration.

Jusqu’à récemment, les Arabes « Palestiniens » apparaissaient sur le site sous le nom d’« Autorité palestinienne » et avant cela sous « Territoires palestiniens ». C’était mieux que l’expression encore plus illégale « Palestine » sous la rubrique pays, mais c’était encore trop pour Trump.

Depuis l’arrivée au pouvoir du président Trump, le statut palestinien a subi une sérieuse dévaluation en raison du refus de négocier de leur dirigeant, le terroriste Abu Mazen, plus connu sous le nom de Mahmoud Abbas pour faire oublier que c’est Abu Mazen qui a organisé les attentats terroristes de Munich.

Le département d’État a ordonné de supprimer toute référence qui incluait le mot « territoires occupés » en référence aux Arabes palestiniens, l’ambassade a été transférée dans la capitale juive, le bureau de la délégation palestinienne et de l’OLP à Washington ont été fermés, et dans la foulée, une loi a été votée par le Congrès interdisant tout financement aux Palestiniens tant qu’ils continuent à utiliser une partie de cet argent pour récompenser les terroristes et leurs familles. Par ailleurs, l’Administration Trump a cessé de financer l’UNRWA, cet organe de l’ONU établi spécialement pour empoisonner Israël.

Aujourd’hui, l’existence même d’une illusoire « Autorité palestinienne » n’est même plus présente sur le site officiel du Département d’Etat américain. Trump aime la réalité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz