Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 septembre 2019

Voici neuf faits obstinément dérangeants sur les fusillades de masse, car ils réduisent en miettes tous les clichés et les lieux communs au sujet de la violence armée. Ce sont des faits que les médias ne veulent surtout pas que vous connaissiez.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  1. Le nombre de crimes violents est à la baisse depuis des décennies.
  2. Les principales causes de morts par armes à feu sont les suicides et les fusillades entre gangs qui détiennent des armes illégalement, et non les fusillades de masse.
  3. Les Etats-Unis ne sont pas, et de loin, le pays le plus touché par les tueries par armes à feu.
  4. Un petit nombre de facteurs augmentent considérablement la probabilité qu’une personne soit victime d’un homicide par balle.
  5. Les meurtres commis à l’aide d’une arme à feu sont commis par un groupe prévisible de personnes.
  6. Les taux plus élevés de possession d’armes à feu ne sont pas associés à des taux plus élevés de crimes violents.
  7. Il n’y a pas de lien clair entre la législation stricte sur le contrôle des armes à feu et les taux d’homicides ou de crimes violents.
  8. Les armes à feu légales sont utilisées à des fins légitimes beaucoup plus souvent qu’elles ne sont utilisées pour commettre des crimes ou des suicides.
  9. Les détenteurs de permis de port d’armes ne sont pas le problème, cependant ils peuvent faire partie de la solution aux tueries de masse.

1

  • Selon l’Enquête nationale sur la délinquance, les crimes violents sont en baisse constante depuis le début des années 1990.
  • Le taux d’homicides en 2011 était presque deux fois moins élevé qu’en 1991 et, selon Pew Research, le taux de décès par balle en 2013 était deux fois moins élevé qu’en 1993.
  • Le nombre de crimes non mortels commis avec une arme à feu en 2011 était le sixième du nombre de crimes commis en 1993.
  • Au cours des dernières années, il y a eu des augmentations mineures de certains types de crimes violents, principalement dans les grandes régions métropolitaines. Toutefois, ces hausses sont loin de se rapprocher de celles observées dans les années 1990 et sont en grande partie liées à l’activité des gangs.
  • Il ne faut pas oublier qu’il faut au moins trois à cinq ans de données pour dégager de véritables lignes de tendance. Il semble que le nombre d’homicides collectifs dans les 50 plus grandes villes des États-Unis ait légèrement diminué en 2017 après deux années consécutives d’augmentation.

2

  • Selon le Pew Research Center, près des deux tiers des décès annuels dus aux armes à feu aux États-Unis sont des suicides. Depuis 1981, année où les Centers for Disease Control ont commencé à publier des données, le nombre de suicides par balle a dépassé celui des homicides par balle. Rien qu’en 2010, 19 392 Américains ont utilisé des armes à feu pour se suicider.
  • La plupart des crimes liés aux armes à feu sont commis avec des armes à feu illégales– jusqu’à 80 % selon certaines estimations.
  • Le rapport sur la criminalité du FBI prouve que la grande majorité des homicides commis à l’aide d’une arme à feu sont perpétrés avec des armes de poing, les carabines de toutes sortes représentant moins de 3 % des homicides commis avec une arme à feu. La propagande voulant accuser et faire interdire les armes dites « militaires » est… une propagande.
  • En 2013, 5 782 meurtres ont été commis par des tueurs qui ont utilisé une arme de poing, comparativement à 285 par des tueurs qui ont utilisé un fusil. Il en va de même pour 2012 (6 404 à 298), 2011 (6 251 à 332), 2010 (6 115 à 367) et 2009 (6 501 à 351).
  • Chaque année, plus de personnes sont poignardées à mort que tuées avec des fusils.
  • Une personne est plus susceptible d’être battue à mort avec un objet contondant ou battue à mort avec les mains et les pieds que d’être assassinée avec un fusil.

3

  • Les États-Unis se classent au 56e rang par habitant pour le taux d’attaques de masse et au 61e rang pour le taux d’assassinats publics de masse. La Norvège, la Finlande, la Suisse et la Russie ont toutes des taux d’assassinats par fusillade publique de masse d’au moins 45 % supérieurs à ceux des États-Unis.

En raison de recherches erronées, il est largement admis qu’une part disproportionnée– 31 %– des fusillades dans le monde se sont produites aux États-Unis », a déclaré le professeur Paul Rubin, titulaire de la chaire Samuel Candler Dobbs en économie à l’Emory University.

En fait, l’analyse minutieuse par John Lott d’un très grand ensemble de données– 437 pages– montre que le chiffre exact est d’environ 2 %, soit moins que la part américaine de la population mondiale.

  • Depuis 1970, 58 445 attaques à grande échelle ont été perpétrées dans le monde entier avec des armes à feu. De ce nombre, 402 ont eu lieu aux États-Unis. Les États-Unis sont donc responsables de moins d’un pour cent de toutes les fusillades de masse (0,69 %) depuis 1970.
  • Le Centre de recherche sur la prévention du crime s’est penché sur les taux de mortalité résultant des fusillades de masse entre 2009 et 2015. Voici les taux de mortalité moyens, en millions, par pays, entre 2009 et 2015. Les pays figurent déjà dans la liste par ordre décroissant du taux de mortalité le plus élevé au taux de mortalité médian le plus bas.
    • Norway 1.888
    • Serbia 0.381
    • France 0.347
    • Macedonia 0.337
    • Albania 0.206
    • Slovakia 0.185
    • Switzerland 0.142
    • Finland 0.132
    • Belgium 0.128
    • The Czech Republic 0.123
    • The United States of America 0.089
    • Austria 0.068
    • The Netherlands 0.05
    • Canada 0.032
    • England 0.027
    • Germany 0.023
    • Russia 0.012
    • Italy 0.009

4

  • Où habitez-vous ?
    • Les meurtres aux États-Unis sont très concentrés.
    • Selon le Centre de recherche sur la prévention du crime, plus de 50 % des meurtres ont lieu dans 2 % des 3 142 comtés du pays.
    • En outre, les homicides commis à l’aide d’armes à feu sont fortement concentrés dans certains quartiers de ces comtés.
    • 54 % des comtés américains n’ont commis aucun meurtre en 2014.
  • Qui est votre partenaire ?
  • Vous faites partie d’un gang ?
    • Selon le National Gang Center du ministère de la Justice, en particulier dans les régions urbaines, des pourcentages importants d’homicides commis à l’aide d’une arme à feu (15 à 33 %) sont liés aux activités des gangs et aux drogues.
    • Les homicides liés à des gangs sont plus susceptibles d’impliquer des armes à feu que les homicides non liés à des gangs.
  • Êtes-vous un homme entre 15 et 34 ans ?
    • La majorité des victimes d’un meurtre ordinaire commis avec une arme à feu sont des hommes âgés de 15 à 34 ans.
  • Quelle est la couleur de votre peau ?
    • Bien que les hommes noirs représentent environ 7 % de la population, ils représentent près des deux tiers des victimes de meurtres par balle chaque année. Leurs meurtriers sont essentiellement noirs.
  • Les femmes et les enfants sont plus susceptibles d’être victimes de fusillades de masse et d’homicides-suicides que victimes d’un homicide « typique » par balle.

5

  • Selon des études, presque tous les criminels de masse ont de nombreux antécédents de problèmes de santé mentale (qu’ils soient délirants/psychiatriques ou dépressifs/en danger), de comportements perturbateurs ou de violence interpersonnelle.
  • Les conflits entre partenaires intimes et les antécédents de violence familiale sont des facteurs de risque majeurs pour les homicides-suicides, même pour ceux qui n’impliquent pas de partenaires intimes.
  • En particulier dans les zones urbaines, un petit nombre de récidivistes violents sont généralement responsables de la majorité de la violence armée.

6

  • La Suisse et Israël ont des taux de possession d’armes à feu beaucoup plus élevés que les États-Unis, mais ils connaissent beaucoup moins d’homicides et des taux de crimes violents beaucoup plus faibles que ceux de nombreux pays européens dotés de lois strictes de contrôle des armes à feu.
  • Si certains disent que les armes à feu portées par les citoyens suisses et israéliens appartiennent techniquement au gouvernement dans la plupart des cas, cela n’enlève rien au fait que de nombreux citoyens dans ces pays ont facilement accès aux armes à feu.
  • Le Canada se classe au 12e rang mondial pour le nombre d’armes à feu appartenant à des civils par habitant et affiche l’un des taux d’homicides les plus faibles au monde, cependant, certaines provinces ont des taux d’homicides plus élevés que les États américains qui ont des lois moins restrictives et des taux de possession d’armes plus élevés.
  • Bien que de nombreux défenseurs du contrôle des armes à feu aient remarqué que les États américains qui ont le « droit de porter des armes » ont tendance à connaître une légère augmentation des crimes violents, d’autres études ont noté l’effet contraire.
  • Le taux de possession d’armes à feu est plus élevé chez les Blancs que chez les Afro-Américains, mais le taux de meurtres chez les Afro-Américains est beaucoup plus élevé que chez les Blancs.
  • De même, le taux de possession d’armes à feu est plus élevé dans les régions rurales que dans les régions urbaines, mais les régions urbaines connaissent des taux d’homicides plus élevés.

7

  • La Campagne Brady contre la violence armée prouve de façon ironique qu’il n’existe aucun lien entre le contrôle des armes et le nombre de crimes.
    • Les Etats qui ont la « liberté des armes à feu » comme le New Hampshire, le Vermont, l’Idaho et l’Oregon, ont des taux d’homicides parmi les plus faibles.
    • Inversement, les États « épris de contrôle des armes à feu », comme le Maryland et l’Illinois, connaissent certains des taux d’homicides les plus élevés du pays.
  • Le Centre de recherche sur la prévention du crime note que les données indiquent que les pays où les taux de possession d’armes à feu sont élevés ont tendance à avoir des taux d’homicides moins élevés, de nombreux autres facteurs ne permettent pas nécessairement de conclure que les taux élevés de possession d’armes à feu sont la cause des faibles taux d’homicides.
  • Les taux d’homicides et d’homicides commis à l’aide d’armes à feu en Grande-Bretagne ont grimpé en flèche dans les années qui ont immédiatement suivi l’imposition de mesures sévères de contrôle des armes à feu, en dépit du fait que la plupart des pays développés ont continué de connaître une tendance à la baisse dans ces taux. Le célèbre criminologue John Lott l’a également souligné dans son livre « The War on Guns ».
  • De même, les taux d’homicides en Irlande ont grimpé en flèche dans les années qui ont immédiatement suivi l’adoption de la loi de 1972 sur la confiscation des armes à feu.
  • La loi australienne sur les armes à feu semble avoir eu peu d’effet sur les taux de suicide et d’homicide, qui étaient en baisse avant l’adoption de la loi et qui ont continué à baisser à un rythme statistiquement négligeable par rapport aux tendances mondiales.
  • Selon les recherches compilées par John Lott et mises en évidence dans son livre « The War on Guns », les taux de vols à main armée en Australie ont augmenté de façon marquée au cours des cinq années qui ont immédiatement suivi l’adoption de la National Firearms Act, malgré la tendance générale à la baisse observée dans les autres pays développés.
  • La Grande-Bretagne possède certaines des lois de contrôle des armes à feu les plus strictes du monde développé, mais le taux de crimes violents, homicides, viols, cambriolages et voies de fait graves est beaucoup plus élevé qu’aux États-Unis. De plus, environ 60 % des cambriolages en Grande-Bretagne ont lieu pendant que les résidents sont chez eux, comparativement à seulement 13 % aux États-Unis, et les voleurs britanniques reconnaissent viser les résidences occupées, car ils sont plus susceptibles de trouver portefeuilles et clefs des coffres-forts.
  • Il est difficile de comparer les taux d’homicides et de meurtres commis à l’aide d’une arme à feu à travers les frontières parce que les pays utilisent des méthodes différentes pour déterminer quels décès « comptent » pour crimes violents.
    • Par exemple, depuis 1967, la Grande-Bretagne a exclu de ses listes d’homicide, toute affaire qui n’aboutit pas à une condamnation, qui est le résultat d’une conduite dangereuse ou dans laquelle il a été déterminé que la personne a agi en état de légitime défense.
    • Tous ces facteurs sont toujours considérés comme des « homicides » aux États-Unis.

8

 » les taux de blessures chez les victimes d’actes criminels utilisant des armes à feu pour se protéger sont constamment plus faibles que chez les victimes ayant utilisé d’autres stratégies d’autodéfense »

  • En 2013, le président Barack Obama a ordonné aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC) d’évaluer les recherches existantes sur la violence armée. Le rapport, compilé par l’Institute of Medicine et le Conseil national de recherches du Canada, a révélé (entre autres choses) que les armes à feu sont utilisées des centaines de milliers de fois par année pour se défendre.
  • Selon le CDC, « l’autodéfense peut être un moyen de dissuasion important. »
  • De récents rapports du CDC reconnaissent que des études évaluant directement l’effet de l’utilisation défensive des armes à feu ont révélé que « les taux de blessures chez les victimes d’actes criminels utilisant des armes à feu pour se protéger sont constamment plus faibles que chez les victimes ayant utilisé d’autres stratégies d’autodéfense ».
  • Les fusils semi-automatiques (comme l’AR-15) sont couramment utilisés comme armes d’autodéfense chez les citoyens respectueux des lois parce qu’ils sont plus faciles à contrôler que les armes de poing, plus polyvalents que les armes de poing et offrent l’avantage d’un maximum de 30 coups de protection. Même Vox, un média de gauche, a publié des articles défendant l’utilisation de l’AR-15.
  • Les AR-15 ont été utilisés pour sauver des vies à de nombreuses occasions, notamment :
    • Oswego, Illinois (2018) –Un homme armé d’un AR-15 est intervenu pour arrêter l’attaque au couteau d’un voisin et a cité le « facteur d’intimidation » de l’arme la plus puissante comme raison pour laquelle l’agresseur a lâché son couteau.
    • Comté de Catawba, Caroline du Nord (2018) –Un jeune de 17 ans a réussi à repousser trois attaquants armés avec son AR-15.
    • Houston, Texas (2017) –Un propriétaire a survécu à une fusillade en voiture en se défendant avec son AR-15.
    • Broken Arrow, Oklahoma (2017) – Le fils du propriétaire d’une maison a tué trois cambrioleurs avec un AR-15 (l’homme a par la suite été considéré comme ayant agi en légitime défense).
    • Ferguson, Missouri (2014) –Des Afro-Américains ont protégé le magasin d’un homme blanc des émeutiers en se tenant dehors, armés de AR-15.
    • Texas (2013) –Un garçon de 15 ans a utilisé un AR-15 lors d’une invasion de domicile pour sauver sa vie et celle de sa sœur de 12 ans.
    • Rochester, New York (2013) –Des intrus se sont enfuis après avoir affronté une personne armée d’un AR-15.

9

Les détenteurs de permis de port d’arme commettent entre 6 et 10 fois moins de crimes que la police, qui commet elle-même une faible fraction du nombre de crimes par rapport à la population générale

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz