Quantcast
FLASH
[13/11/2019] L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  |  Les avions de combat israéliens ont commencé à frapper des cibles terroristes du Jihad islamique à #Gaza  |  Les citoyens israéliens ont été ciblés par plus d’une centaine de roquettes terroristes depuis ce matin.  |  Une roquette terroriste de #Gaza a atteint une entreprise de Sderot (sud d’Israël) – pas de victime  |  Précision pour les journalistes mal informés : le Jihad islamique est un groupe terroriste, pas un “groupe militant”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Sidney Touati le 2 septembre 2019

L’article « Les aigles à tête de moineau » a provoqué une passionnante discussion.
La plupart des lecteurs ont parfaitement saisi le sens de ma démarche, apportant des précisions intéressantes. Certains ont estimé que je condamnais le capitalisme et la richesse. D’autres que mon raisonnement était fondé sur une « fake News ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je me dois d’apporter certaines précisions pour alimenter ce débat.

Tout d’abord il est évident que je ne condamne ni le capitalisme, ni la richesse. A mes yeux, le cadre idéal permettant de concilier efficacité économique et respect des valeurs fondamentales, telles que rappelées dans la première déclaration des droits de l’homme et du citoyen, est la « démocratie libérale ».

Le développement anarchique du système met grandement en danger cette dernière. Une oligarchie mondialisée, affranchie de toute légitimité populaire, imposant chaque jour ses normes.

Lorsque j’ai avancé le chiffre des 100 personnes les plus riches que j’ai opposé à la moitié de l’humanité la plus pauvre, j’étais effectivement loin du compte, mais pas dans le sens indiqué par mes détracteurs.

Selon le classement établi par Forbes magazine, la fortune des 20 personnes les plus riches du monde atteint la somme vertigineuse de 1200 milliards de dollars.

A titre de comparaison, il importe de savoir que les recettes fiscales d’un pays comme la France votée pour 2019, s’élèvent à la somme de 273 532 millions d’euros. Montant dérisoire comparé au 1200 milliards de dollars! Que vaut la puissance de l’Etat Français dont le résultat net de surcroît, est déficitaire, face à ces mastodontes ?

Selon le Selon les chiffres communiqués par la banque mondiale,
Le PIB d’un pays comme le Nigeria (190 millions d’habitants en 2018) est de 375,75 milliards de dollars.
Le PIB de l’Ethiopie (105 millions d’habitants) est de 80 milliards de dollars.
Le PIB de l’Egypte (92 millions d’habitants en 2017) est de 235,37 milliards de dollars;
Le PIB du Soudan (43 millions d’habitants) est de 117,49 milliards de dollars;
Etc…

Plus grave et plus inquiétant :

L’hebdomadaire Le Point daté du 21 janvier 2019, révèle que d’après un rapport établi par l’Oxfam, en 2018 « 26 milliardaires avaient autant d’argent que la moitié de l’humanité la plus pauvre ».

On peut certes discuter de la pertinence de ces chiffres. Ce qui est incontestable et que soulignent tous les observateurs, c’ est la tendance au creusement des inégalités dans le monde. Ce qui est sidérant est qu’une poignée d’individus détient un pourcentage considérable de la totalité de la richesse produite. Avec l’affaiblissement des États démocratiques, notamment européens (la donne a changé pour les Etats-Unis depuis l’élection de Trump), la puissance de cette oligarchie ne cesse d’augmenter.

Ce fait n’est pas le signe de la bonne santé du capitalisme, mais bien plutôt un symptôme préoccupant de sa dégénérescence. Globalement, le système évolue vers une nouvelle forme de féodalisme. Si ce processus se poursuit (qui peut l’enrayer ?) il n’est pas difficile d’imaginer qu’à terme, cette poignée de grands seigneurs féodaux s’entendront pour dominer sans partage la planète, réduisant des masses de plus en plus considérables d’individus, à l’état de misérables gueux, vivant de l’aumone et de l’assistanat généralisée. Les défenseurs de ce nouveau système féodal, socialistes en tête, ne prônent-ils pas déjà la création d’un RMI mondial ?

A moins que ces « géants » par la richesse détenue, mais nains par l’esprit et la culture, n’entrent, comme jadis les chefs de tribus, dans des guerres sans fin, stériles, opposant leurs ego démesurés ?

La démocratie libérale n’existera plus. Plus grave, le système lui-même aura vécu, car son ressort -la concurrence- ne jouera plus son rôle.

Espérons qu’une crise généralisée du système détruise cette mécanique mortifère qui conduit à la construction d’une Tour de Babel planétaire ( la bien-pensance appelle cela « gouvernance mondiale); espérons que les peuples reprendront leur destin en main; qu’il soit mis fin au culte du Veau d’Or. Espérons que la politique préconisée par le président Trump rétablisse l’équilibre des pouvoirs, la loyauté dans les échanges, propre au régime de la démocratie libérale.

A défaut, le pire est à venir.

Tocqueville était terrifié à l’idée que la démocratie puisse évoluer vers une forme probable de totalitarisme.

Marx applaudissait. Il y voyait la fin du système capitaliste. Cette concentration extrême des fortunes, des richesses, des revenus entre un nombre de mains dérisoire, étant à ses yeux l’antichambre du communisme. Pour lui, il suffirait alors d’une chiquenaude pour que les peuples s’emparent des moyens de production et d’échange.

Il ignorait que le nouveau système féodal est en train de détruire les peuples, réduisant une partie croissante de l’humanité à l’état de troupeaux. Combien d’Etats sont aujourd’hui confrontés à un processus de déliquescence, pour ne pas dire au chaos ?

Il ignorait que le gouvernement des hommes serait progressivement remplacé par la gestion des vivants, par le « bio-pouvoir » qui ne distingue déjà plus ni entre les humains, ni entre les humains et le règne animal et végétal. Destruction des identités y compris sexuelles où tous sont interchangeables.

Immense régression vers une résurgence du paganisme dont le culte de la Nature engendrera une violence extrême ayant pour conséquence, entre autres, un déplacement massive des populations.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz