Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 septembre 2019

Source : Radio-canada

Un attentat suicide revendiqué par les talibans, qui a fait au moins cinq morts, a secoué Kaboul tard lundi, peu après une rencontre entre le président Ashraf Ghani et l’émissaire américain Zalmay Khalilzad dédiée au projet d’accord de paix avec les insurgés afghans.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette attaque est survenue au moment où la télévision afghane diffusait une entrevue de Zalmay Khalilzad, dans laquelle il évoquait la possible conclusion, prochainement, d’un accord de paix avec les talibans.

La déflagration, qui a été suivie de tirs d’armes à feu et de l’explosion d’une station-service envahie par les flammes, s’est produite près du vaste complexe de Green Village, qui abrite des agences d’aide et des organisations internationales.

Cinq cadavres et 50 blessés – tous des civils – ont été jusqu’à présent évacués, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Nasrat Rahimi.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montraient une épaisse colonne de fumée s’élever dans le ciel de la capitale afghane.

Les talibans ont revendiqué l’attaque, menée selon leur porte-parole Zabihullah Mujahid par un kamikaze et un commando.

Zalmay Khalilzad, l’ancien ambassadeur américain en Irak et en Afghanistan, d’origine afghane, est arrivé dimanche soir à Kaboul. Il s’est entretenu avec M. Ghani pour faire le point avec lui à l’issue du 9e cycle de négociations avec les talibans tout juste conclu à Doha.

Cela fait un an que M. Khalilzad discute d’un compromis avec les insurgés pour tenter de mettre fin à 18 ans de guerre en Afghanistan, et un accord historique en ce sens est désormais considéré comme imminent.

Le gouvernement afghan a jusqu’ici été largement tenu à l’écart des pourparlers de Doha, les talibans arguant qu’il n’est qu’une marionnette de Washington.

M. Khalilzad a « montré » lundi au président un exemplaire du projet d’accord, selon des responsables gouvernementaux.

Nous allons étudier le document et les discussions avec l’ambassadeur Khalilzad et son équipe vont se poursuivre, a réagi sur Twitter un conseiller du président, Waheed Omar.

Les efforts des Américains et des autres partenaires porteront leurs fruits lorsque les talibans entreront en négociations directes avec le gouvernement afghan, a estimé lundi le porte-parole du président, Sediq Sediqqi. Nous espérons que ces efforts mèneront à la fin du conflit.

Retrait de cinq bases américaines

Interrogé sur le contenu du projet d’accord, M. Sediqqi a répondu que « le plus important était que la violence des talibans s’arrête ».

Nous avons bon espoir que tout accord signé entre les États-Unis et les talibans se traduira par la paix et par un cessez-le-feu, a-t-il ajouté.

Le texte prévoit que l’armée américaine retirera ses forces de cinq bases militaires d’Afghanistan si les talibans tiennent leurs engagements, a révélé M. Khalilzad lundi, selon un extrait d’un entretien à la chaîne afghane Tolo News.

Nous sommes tombés d’accord, si les conditions sont conformes à l’accord, que nous quitterons d’ici à 135 jours cinq bases dans lesquelles nous sommes présents actuellement, a-t-il ajouté.

Nous sommes sur le point de conclure un accord qui réduira la violence et ouvrira la voie aux Afghans pour s’asseoir ensemble afin de négocier une paix honorable et durable.

Zalmay Khalilzad, émissaire américain, sur Twitter

M. Ghani a pour sa part nommé une délégation composée de 15 membres pour rencontrer les talibans lors de pourparlers « inter-afghans » prévus en Norvège dans les prochaines semaines.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, avait auparavant dit espérer qu’un accord de paix pourrait être conclu d’ici au 1er septembre, avant l’élection présidentielle prévue le 28 septembre en Afghanistan.

M. Ghani répète que le scrutin se déroulera comme prévu à cette date, mais nombre d’observateurs en Afghanistan se montrent sceptiques en raison des violences et du chaos régnant dans le pays.

Pendant les négociations, les talibans demeurent très actifs sur le terrain.

Ils ont déclenché ce week-end une offensive pour tenter de s’emparer de la ville stratégique de Kunduz (nord), ainsi qu’une opération à Pul-e Khumri, la capitale de la province voisine de Baghlan, dans le Nord, avant d’être repoussés.

Les talibans s’étaient brièvement emparés de Kunduz en septembre 2015, avant d’en être chassés grâce notamment à une importante intervention aérienne américaine.

Des responsables afghans ont affirmé lundi que la situation était redevenue normale dans la ville, mais un kamikaze s’est fait exploser dans l’après-midi près d’une base militaire située en périphérie, tuant 6 soldats et blessant 15 autres personnes. Les talibans ont revendiqué l’attaque.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz