Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 6 septembre 2019

L’imam Hassan Guillet est connu pour ses paroles de modération et de pardon prononcées lors de la cérémonie à la mémoire des victimes de l’attaque de la Grande Mosquée de Québec. Le PLC a révoqué sa candidature aux élections du 21 octobre, une semaine après avoir eu connaissance des propos antisémites tenus par l’imam dans le passé.

Selon Patrick Lagacé (La Presse, 5 septembre), l’imam Guillet avait estimé que l’assaillant de la mosquée de Québec était lui-même une victime de cette ère qui suinte l’intolérance. Ces propos apaisants avaient fait le tour du monde. Le New York Times l’avait salué. Le Guardian de Londres aussi. L’auteure de Harry Potter l’avait encensé sur Twitter. Hassan Guillet est devenu célèbre au Québec, un exemple de réserve et de dignité, un rejet de l’extrémisme.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Fort de sa notoriété récente, Hassan Guillet avait décidé d’être le candidat du Parti libéral du Canada dans Saint-Léonard–Saint-Michel, une circonscription dominée depuis des lustres par la communauté italienne.
Le vote des Italiens ayant été divisé sur deux candidats de même origine, l’imam Guillet a, pour ainsi dire, réussi à se glisser entre les deux favoris italiens et a été élu pour représenter la circonscription aux élections fédérales du 21 octobre.

Les Italiens étaient verts de rage et certains ont demandé un nouveau vote, ne supportant pas que leur circonscription – qui a toujours voté libéral – se trouve représentée par un non-italien.

Dans sa chronique du 13 juin, Joseph Facal prenait la défense de l’imam contre les protestations du candidat défait, Michel Nicola Di Iorio.
Facal n’avait que de bons mots pour l’imam :

« (…) Hassan Guillet, un musulman d’origine libanaise, un ex-imam, ingénieur et avocat à la retraite, longtemps à l’emploi de Bombardier, (…) l’a emporté devant deux candidats d’origine italienne. Pour la première fois en 50 ans, le candidat libéral dans Saint-Léonard ne sera pas un Italien d’origine

Facal dénonçait une conception « ethnique » de la politique qui ne serait jamais acceptée si elle venait des Québécois de souche.

C’est la révélation de l’organisation juive B’nai Brith, concernant les propos antisémites tenus en 2017 par l’imam, qui a finalement amené la décision des Libéraux fédéraux de révoquer la candidature de M. Guillet.

En effet, le B’nai Brith a fourni des liens vers ces déclarations, soulignant qu’on ne les retrouve plus sur les médias sociaux:

  1. En janvier 2017, M. Guillet a célébré (en arabe) la libération de Raed Salah, un militant du Hamas qui accusait les Juifs d’avoir organisé les attentats terroristes du 11 septembre et affirmant que les Juifs utilisent le sang d’enfants pour fabriquer du « pain consacré ».
  2. M. Guillet a salué Salah comme un « combattant du djihad » et un « combattant des frontières » qu’« Allah soutiendra sûrement ».
  3. Il a félicité Salah pour sa libération des « prisons de la Palestine occupée » et a prié pour qu’il réussisse un jour dans la lutte visant à libérer « toute la Palestine ». Salah purgeait, en fait, une peine de neuf mois d’emprisonnement en Israël pour « incitation à la violence et au racisme ».
  4. Lors d’une entrevue accordée à Radio Canada International (en espagnol) à la fin de 2017, il a qualifié Israël d’« État d’apartheid ».
  5. M. Guillet a également accusé Jared Kushner, le gendre de confession juive du président américain Donald Trump, d’orienter son gouvernement vers un agenda « pro-Israël ».
  6. Il a accusé Kushner de double loyauté en raison de son origine juive et l’a décrit à tort comme un juif « ultra-orthodoxe » et « fondamentaliste ».
  7. Il a également déclaré sur Facebook que « les sionistes contrôlent la politique américaine », promouvant ainsi le stéréotype des Juifs qui manipulent les gouvernements mondiaux.

« Les tropes antisémites des « gouvernements sionistes contrôlant le gouvernement » et de la « double loyauté » sont deux des expressions les plus abominables des théories du complot paranoïaques anti-juif », a déclaré Michael Mostyn, président-directeur général de B’nai Brith Canada. « De telles déclarations radicales et racistes doivent entraîner la disqualification immédiate d’un candidat à des fonctions politiques. Il est inacceptable pour un candidat de parler de cette façon déplorable envers une minorité religieuse. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Hassan Guillet proteste maintenant et dément être antisémite, ignorant sans doute que le site Web du Parti libéral affirme que « le Canada est un ami indéfectible d’Israël » et affirme son soutien à une solution du conflit israélo-palestinien fondée sur la création de deux États.

Plus d’une semaine avant le 30 août, B’nai Brith avait contacté le Parti Libéral à propos de M.Guillet et n’avait pas reçu de réponse.

Conclusion

Finalement, le 30 août, le Parti Libéral de Justin Trudeau s’est décidé à éjecter sans autre forme de procès Hassan Guillet de la candidature libérale dans Saint-Léonard–Saint-Michel qui avait tant offusqué les Italiens.

Il faut croire que le B’nai Brith dispose de traducteurs de l’arabe et de l’espagnol que n’a pas le PLC. Ce n’est guère étonnant étant donné la forte diversité culturelle de la communauté juive canadienne, notamment avec la présence des Sépharades, francophones qui sont souvent aussi arabophones et hispanophones !

À deux mois des élections Les Libéraux ne peuvent pas se permettre de perdre l’appui indéfectible des communautés juive et italienne qui, avec les autres anglophones et allophones sur l’Île de Montréal, aident à lui assurer une majorité de sièges aux Québec et un retour au pouvoir.

Qui habet aures audiendi audiat !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz