Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par François Sweydan le 6 septembre 2019

Voici un ouvrage des plus singuliers du sociologue Maurice Saliba, préface du jésuite Henri Boulad, s. j. : L’islam mis à nu par les siens. Une anthologie d’auteurs arabophones post 2001.

L’islam a commencé étrange et finira étrange comme il a commencé. Hadith

Vingt maisons d’éditions françaises – dont huit n’ont jamais répondu – se sont défilées de le publier par manque de courage, par couardise et dhimmitude. Face à la stratégie du chantage et de violence de l’islam, c’est le silence poltron et la soumission consentie qui s’imposent progressivement à la liberté d’expression en France !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.


Et pourtant…

Pourtant, ce sont les premiers concernés, musulmans en révolte et apostats de l’islam qui s’expriment, nous alertent et nous mettent en garde et non des Français – ou des Européens – dits de « souche ». C’est encore moins le cas des non musulmans ou des chrétiens originaires d’Orient muselés par la censure des médias serviles qui façonnent et reflètent presque à l’unanimité le courant de pensée officiel autorisé. Beaucoup de ces rebelles issus de l’islam étaient des membres actifs de la confrérie des Frères musulmans ou des salafistes/wahhabites engagés.

J’ai eu l’honneur d’accompagner de près le travail de bénédictin de l’auteur depuis juillet 2018 et j’ai immédiatement compris l’importance primordiale et vitale de faire connaître cet ouvrage au grand public français et européen, souvent floué par la démagogie de la propagande islamique et médiatique. Ledit « progressisme » des gauchistes et des macroniens est en réalité un « fascisme de gauche » – comme d’ailleurs par le passé historique – qui s’accorde à merveille avec le « fascisme islamique ».

Bien triste et bien regrettable en effet de constater l’autocensure choisie – et imposée par un islam de chantage et de menace du pire – dans des sociétés occidentales qui se sont bâties par le passé sur la sacralité de la liberté d’expression, le libre-arbitre, la pensée rationnelle et critique. Des valeurs chèrement gagnées au cours des siècles qui tendent à reculer face à une dictature religieuse dangereusement rétrograde.

Avec la complicité d’une partie non négligeable de la classe politico-médiatique européenne aux repères à géométrie variable, les islamistes et leurs suivants « modérés », silencieux par consentement, tentent inlassablement d’imposer progressivement leur loi (la charia) et le silence sur certaines vérités qu’on ne peut plus taire. C’est par devoir que ce livre a été pensé et proposé à la lecture de tous, au nom des droits des générations futures, de leur liberté et du système démocratique à sauver en France d’une oligarchie autoritaire rampant vers la dictature en marche et d’un devenir orwellien cauchemardesque.

François Billot de LOCHNER, Président de Liberté politique, dans son éditorial du 09 août 2019, « Loi Avia : la liberté de pensée, au goulag ! », résume bien la situation préoccupante en conclusion de son billet :

Le plus consternant dans cette affaire [La loi Avia destinée en réalité à censurer et restreindre davantage la liberté d’expression] n’est pas tant ceux qui sont à l’origine de cette loi. Nous sommes habitués au sectarisme de ceux qui nous gouvernent depuis tant d’années… Pas de la liberté pour les ennemis de la liberté : le slogan date d’un peu plus de deux siècles. Le plus grave réside, selon nous, dans les chiffres du vote : qu’il ne se soit trouvé que 33 députés pour s’y opposer. Cela permet d’ôter définitivement le doute sur la réalité de l’opposition à Emmanuel Macron aujourd’hui. »


Les rebelles et les apostats en terre d’islam

À contrario, en terre d’islam les langues de nombreux libres-penseurs se délient et même dans des émissions télévisuelles (surtout égyptienne), comme on n’a plus le courage ni la probité intellectuelle de faire en Europe et, de facto, en France. Ils s’interrogent sur cette idéologie meurtrière qu’est l’islam par nature susceptible de véhiculer et de porter en lui les germes de la haine, de la violence et du terrorisme.

Dans ce livre explosif, les contestataires de l’islam brisent l’omerta du silence, ce code de déontologie islamique qui interdit à tout prix à un musulman de dénigrer et de renier sa religion ou de s’exprimer librement en public. Pourtant, ils se déchaînent pour décrypter cette théocratie militante et système sociopolitique juridique total au nom desquels sont commises ces abominations.

Cet ouvrage souhaite donc faire connaître aux lecteurs francophones un panel significatif de ces nouveaux contestataires de l’islam qui émergent de l’intérieur même de ce monde arabe et musulman où règne cette religion sans partage. Ces rebelles expriment leur révolte, leur désolation, leur amertume et leur malaise vis-à-vis de la religion mortifère dans laquelle ils sont nés. Une remise en cause radicale. Une révolution qui pointe à l’horizon.

Tous les textes traduits de l’arabe – avec rigueur et au mot près – pour la première fois sont publiés après le drame du 11 septembre 2001. Ils sont extraits d’ouvrages, de sites électroniques et de blogs arabophones jamais consultés par les occidentaux non arabisants. Sinon, strictement censurés et tus par les intellectuels et universitaires qui pratiquent l’arabe mais à la rationalité sélective par choix idéologique sournois et traitre. Ces textes font connaître une autre réalité, tout autre et à l’opposée de celle que les occidentaux ont été habitués à lire et entendre.

Cette anthologie vise justement à faire connaître un phénomène inédit qui s’amplifie de jour en jour dans tout le monde arabe et musulman. Même en Occident ce phénomène commence à se faire timidement sentir. Cependant, les médias occidentaux complices feignent d’ignorer ou s’empressent de minimiser cette réalité par la désinformation et un dangereux déni trompeur au nom de l’utopie du « vivre ensemble » et celle d’un « multiculturalisme » partout en échec, en premier lieu dans le monde musulman même depuis des siècles. En effet, infantilisant les occidentaux et les communautés musulmanes en Occident maintenues dans l’ignorance, ils édulcorent et trahissent certaines vérités qu’ils veulent maquiller et taire à tout prix, même à celui du pire à venir.

Connaissant l’islam d’un vécu endogène, ces auteurs par une mise à distance critique décortiquent sans concession les fondamentaux de leur religion. Ils contestent les préceptes du Coran et mettent en évidence les contradictions insurmontables et ses absurdités. Ils se révoltent contre les enseignements violents, les actes immoraux de Mahomet et la conception omnipotente liberticide du dieu Allah dans le Coran. Ils analysent les conditionnements, les aliénations et les comportements abominables de nombreux musulmans qui appliquent les injonctions nihilistes de leur croyance.

Même la plus haute autorité de l’islam sunnite, al-Azhar au Caire (l’institution religieuse, son université millénaire et ses lycées), n’échappe pas à leur critique. Ils fustigent la nocivité des enseignements inculqués aux futurs oulémas et imams destinés à officier, à enseigner et à diriger les communautés musulmanes aveuglées et flouées partout dans le monde.


Le monde arabe et musulman à l’heure de vérité

En ce temps de tromperie universelle, dire une vérité est un acte révolutionnaire. George Orwell

À la lecture du manuscrit de ce brûlot, voici ce que le jésuite égyptien, Henri Boulad (le préfacier) a écrit :

« Ce livre est un pavé dans la mare. Il marque un véritable tournant par rapport à tous les ouvrages antérieurs sur ce sujet. On peut le considérer comme un des compendiums les plus complets et les plus succincts sur ce que les musulmans éclairés et les apostats de l’islam pensent et disent de leur religion. D’une parfaite objectivité, ce recueil de témoignages ne présente que des faits, rien que des faits ; des citations, rien que des citations. Mais c’est aussi un brûlot, une complainte et un cri de désespérance.

Voici enfin des musulmans et des ex musulmans qui dénoncent les abominations commises au nom de leur religion et de ses textes fondateurs. On sent chez eux un ras-le-bol, un refus de persister dans l’erreur et le mensonge. L’heure de vérité semble avoir sonné pour eux.

Dans cet ouvrage, l’islam se trouve impitoyablement démasqué par ses propres adeptes, qui connaissent leur religion de l’intérieur pour l’avoir vécue dans leur chair depuis leur plus tendre enfance. Il s’agit donc d’une critique interne, où le Coran se trouve passé au peigne fin dans un procès sans concessions. Les versets qui contredisent la science, la logique et les droits de l’homme sont dénoncés…

Le constat est accablant. C’est un véritable déchaînement, une déferlante, un raz-de-marée. Le fait que des musulmans ou des apostats aient eux-mêmes souffert de la persécution, de l’obscurantisme et de la barbarie donne à leur propos un poids considérable. Le Coran s’y trouve déconstruit et l’islam démasqué. Le Roi est nu…

Je félicite chaleureusement l’auteur pour l’énorme travail de documentation, de sélection et de traduction rigoureuse qu’a exigé la parution d’un ouvrage de cette qualité. Un livre unique en son genre. L’enjeu est de taille, car il s’agit ni plus ni moins de la survie de la civilisation. »


Tout un programme…

Tous les titres des textes contenus dans l’ouvrage ne sont pas de l’auteur, Maurice Saliba, mais bien ceux des contestataires de l’islam eux-mêmes, rigoureusement traduits de l’arabe :

La barbarie dans le Coran. – Le Coran n’est pas la parole d’Allah mais celle de Mahomet. – Le Coran, c’est la destruction mentale de l’individu. – Allah akbar, un super menteur, un super proxénète, un véritable chef de mafia ? – Allah et Satan, deux faces d’une même monnaie. – Mahomet, figure fictive ou personnalité réelle ? – Mahomet se moque-t-il des musulmans ? – Mahomet est-il un criminel de guerre ? – L’islam est-il malédiction, danger, religion ou forme d’esclavage ? – Le malaise des intellectuels arabo-musulmans. – Les prisons de l’esprit arabe. – La révolte contre la société arabo-musulmane. – La culture désastreuse de la mosquée. – La femme ne vaut rien en islam. – Dieu merci ! Les gens quittent l’islam. – Nous ne voulons plus entendre parler de l’islam. »

Un livre à lire et méditer sans tarder.

Des témoignages de première main à faire découvrir aux occidentaux, surtout à celles et ceux qui sont atteints de surdité et de cécité chronique. Aux Turcs de profession, ces faux « experts », sociologues de bazar et autres islamologues approximatifs adeptes des stations radios et des plateaux télés – publics et privés – manipulateurs des repères et incultes.

C’est la réponse des premiers et ultimes concernés aux « enfumeurs », ces partisans du paradoxisme antilogique et oxymore de l’ « islam de France », soudoyés par les pétromonarchies wahhabites ou fréristes. Infiltrés et confortablement installés en France avec la complicité et la bénédiction de l’État, leur seul but est de mentir, de tromper et de donner une image rassurante sans aspérités de cette théocratie implacable. Par leur sournoise propagande lénifiante, leur objectif est l’islamisation progressive des sociétés occidentales et la radicalisation de leurs musulmans. Ce livre est pour eux.

C’est un soufflet aux imposteurs dangereux d’un certain « fascisme de gauche », particulièrement celui des antifas et autres officines présumées « antiracistes ». Également adressé aux idéologues islamophiles des salons mondains, aux intellectuels et cultureux révisionnistes, amnésiques faussaires de l’histoire de l’islam, et à leurs corollaires victimes du « syndrome de Stockholm ». Aux utopistes ou dissimulateurs d’un hypothétique « islam des Lumières » et aux taupes illusionnistes d’une réforme impossible de celui-ci.

À ces militantes « féministes islamistes » (autre oxymore), « doñas » Quichotte de la lutte « intersectionnelle », esclaves « racisées » du fantasme victimaire « post-colonial » mais en réalité pures soumises aux injonctions coraniques misogynes. Dans leur grotesque charlatanisme, elles occultent par bêtise, ignorance et cécité la condition de la femme dans le Coran et son oppression dans le monde musulman. Dans ce livre, la voix courageuse des vraies féministes d’Orient leur cloue définitivement le bec et les questionne sur la vraie émancipation et la dignité féminine.

Un livre à mettre entre les mains des naïfs, surtout à une certaine catégorie de juifs gauchistes aveuglés qui se trompent de combat. À ces catholiques tout autant aveugles qui font commerce d’une charité chrétienne bradée et d’une miséricorde dévoyée. C’est assurément à ces évêques hypocrites ou zélés par ignorance, mondains du dialogue interreligieux christiano-musulman à sens unique que cet ouvrage est adressé.

Enfin, à tous les dhimmis collabos, complaisants ou lâches, aux langues fourchues de la taqiya et à celles et ceux qui seraient tentés par la conversion et par malheur adhérer à cette idéologie barbare et totalitaire de soumission absolue.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © François Sweydan pour Dreuz.info.


Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Lire en complément :

Premier entretien que Maurice Saliba a accordé le 27 août 2019 au quotidien en ligne breton Breizh-Info.com : « Maurice Saliba : « Qu’ont fait les responsables musulmans pour voir émerger un jour un « islam des lumières ? » [Interview]»

René Marchand, dans Riposte Laïque, 28 août 2019, « L’islam mis à nu par les siens : premières réflexions sur ce livre indispensable ».


Pour commander l’ouvrage aux Éditions de Riposte Laïque.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz