Quantcast
FLASH
[20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 6 septembre 2019

Le présent calamiteux du Brexit et de Salvini nous montre des élus corrompus à l’ouvrage contre les peuples et contre la démocratie. Alors que Salvini était arrivé à élaborer et à imposer sa nouvelle politique migratoire historique selon les principes républicains et selon sa conception de la répartition nécessaire de la charge économique et sociale des migrants en Europe, l’UE antinationale de Merkel a mis le Holà !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le système des contradictions nationales, économiques et mondialistes de la politique migratoire de l’UE antinationale de Merkel, n’a pas manqué de paraître clairement aux yeux de tous les peuples européens.

C’est ce qui leur donnera l’occasion de développer des revendications identitaires en les opposant aux activistes islamo-gauchistes qui, depuis Macron, ont voulu prendre une place prépondérante parmi les GOF-LGBT-LREM de l’époque de déconstruction des valeurs actuelles. Depuis le moment où Macron a été élu par défaut en 2017, l’ensemble des vraies questions économiques ont été négligées, la direction a été prise par Bercy d’augmenter les taxes et impôts de Hollande s’écartant de plus en plus de la réalité du pays.

Macron doit apprécier la crise politique italienne provoquée par l’UE antinationale de Merkel !

La crise politique italienne a été provoquée par le complot des activistes du terrorisme humanitaire en Méditerranée soutenus par les eurocrates de l’UE antinationale de Merkel pro-migrants contre le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. En empêchant la tenue d’élections anticipées qui auraient pu renforcer le poids de la démocratie en faveur de la Ligue (soi-disant d’extrême-droite), la formation d’une nouvelle coalition ubuesque politicienne contre nature et contre le peuple fait basculer la principale force politique d’Italie dans l’opposition.

Ce retournement de coalition ubuesque politicienne contre nature et contre le peuple porte en lui les germes d’une prochaine révolte des peuples européens contre les eurocrates médiocre manipulateurs de l’UE antinationale moribonde de Merkel pro-migrants. La crise politique ouverte par le complot des activistes anarcho-gauchistes du terrorisme humanitaire pro-migrants contre Matteo Salvini en Méditerranée durant l’été a conduit à l’éclatement de la coalition au pouvoir. En réalité, l’alliance de gouvernement entre la Ligue du Nord nationaliste et le Mouvement 5 étoiles libertaire était fragile dès l’origine. Matteo Salvini a subi le vote des parlementaires du Mouvement 5 étoiles contre l’achèvement du chantier de la ligne TGV Lyon-Turin, ce qui a eu pour effet de déclencher la crise politique et ensuite d’exiger la démission de Giuseppe Conte pour des élections anticipées. Le succès de Matteo Salvini aux élections européennes, les sondages favorables à son parti, sa grande popularité, l’ont amené à essayer d’obtenir du président de la République la dissolution des Chambres. Une probable victoire en cas d’élections anticipées aurait donc permis à Matteo Salvini de constituer un gouvernement seul ou en alliance avec le parti encore plus à droite que la Ligue, Frères d’Italie, et d’engager l’épreuve de force avec Bruxelles en arguant de la légitimité conférée par le vote des Italiens.

Le « TSS », Tout sauf Salvini, qui s’est immédiatement mis en place à l’initiative de l’UE antinationale de Merkel, a été repris par Matteo Renzi, un des chefs du Parti démocrate pro-Mekel (centre gauche). Le premier Ministre sortant, Giuseppe Conte, a été chargé par Merkel de composer un nouveau Gouvernement.

L’UE antinationale de Merkel a défini l’horizon politique d’une alliance entre le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate sur la scène préétablie de la soumission de l’Italie à la politique européenne. Il revient à Giuseppe Conte de former un gouvernement collabo et soumis à l’occupant germanique. Sur l’Europe, leurs positions se sont rapprochées. Le Parti démocrate est profondément pro-européen. Le Mouvement 5 étoiles était anti-UE mais il veut continuer à faire l’appoint contre nature, sachant que de nombreux adhérents du Mouvement 5 étoiles détestent les combinazzione et la corruption habituelle du Parti démocrate.

On peut penser que ce gouvernement engagera une discussion avec la Commission pour élaborer le budget 2020 sur une tout autre perspective nationale que celle engagée par Matteo Salvini. Il pourrait obtenir un peu plus de souplesse car le Parti démocrate est totalement soumis à Bruxelles. Si Matteo Salvini jusqu’ici est et reste considéré comme l’homme fort d’Italie, le peuple italien est bien le grand perdant de cette crise.

L’action de Salvini dans l’opposition devrait sûrement renforcer la dynamique électorale anti-UE de la Ligue au plus grand profit du peuple italien jusqu’à la victoire de Matteo Salvini. Si ce gouvernement fantoche soumis à l’UE est paralysé par les divergences et incapable d’améliorer la situation économique et sociale des Italiens, alors Matteo Salvini apparaîtra comme le seul opposant à l’UE et comme le seul recours…

Contre Boris Johnson, on a une nouvelle trahison de la démocratie britannique par des élus qui votent contre le peuple au point que la croyance même du peuple britannique en la démocratie représentative est mise à mal. La suspension nécessaire du Parlement britannique quelques semaines avant la date fixée pour le Brexit était une opportunité conforme à l’esprit même de l’équilibre des pouvoirs. Elle illustre la situation des élus qui votent contre le peuple après un référendum populaire et d’un pays où les élus sont entrés dans une spirale d’échecs politiques contre la démocratie britannique représentative elle-même. La Grande-Bretagne est devenue un État manipulé par les anti-Brexit soumis aux diktats de l’UE antinationale de Merkel !

Il arrive que les travaux du Parlement soient suspendus à la demande du Premier Ministre pendant quelques semaines, alors que se met en place un nouveau gouvernement face aux grands partis politiques.

Cette nouvelle trahison de la démocratie britannique par des élus qui votent contre le peuple montre un mélange d’incompétence, de médiocrité et de corruption des représentants élus du peuple britannique.

 Mais depuis le référendum sur le Brexit lancé par David Cameron, la Grande-Bretagne voit des élus qui votent contre le peuple et qui sont aspirés dans une spirale d’échecs politiques, entraînant dans leur chute la confiance du peuple dans ses représentants et la croyance du peuple en la démocratie représentative.

Comment oublier que cette « Trahison des Clercs », écrit par Julien Benda en 1927, s’applique aussi bien à l’Italie de Conte avec les combinazzione et la corruption habituelle du Parti démocrate qu’au parlement de la Grande-Bretagne. Ces élus britanniques qui votent contre le peuple battent des records en matière d’arrogance et d’incompétence politique, tout autant qu’en matière d’ignorance des réalités humaines.

Après cette nouvelle trahison de la démocratie britannique par des élus qui votent contre le peuple, les partenaires européens du Royaume-Uni devraient s’inquiéter de l’avenir incertain de l’Europe de Merkel !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous. C’est entièrement gratuit.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz