Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 7 septembre 2019

Je ne serai pas trop critique sur l’émission proposée jeudi soir « Oran, le massacre oublié », sur le 5 juillet 1962.

Nous en avons tellement entendu, lu, vu, contre nous, depuis plus d’un demi-siècle, que pour une fois le mot « Fin », ne nous a pas fait bondir de nos fauteuils pour jeter la télé par la fenêtre.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Certes il y a eu quelques oublis volontaires.

Certes on nous a imposé Elkabach et ses excuses.

Certes on a tenté de faire porter les responsabilités à des éléments incontrôlés du FLN et de l’ALN.

Certes on a essayé, une fois de plus, de faire porter la responsabilité sur l’OAS (Je peux certifier que c’est absolument faux. Tous les « OAS » d’Oranie avaient rejoint Alicante et Campello fin juin 1962. Il n’en restait pas un seul à Oran.)

Mais tout cela était de bonne guerre !

Dans ce documentaire un seul instant était extrêmement nauséabond, celui où le secrétaire général de cette ordure de Katz a tenté de le dédouaner, tout en se dédouanant également.

Ce que je retiendrai avant tout de ce documentaire c’est « une verité » que, peut-être, de nombreux Français ignoraient, ou plutôt feignaient d’ignorer !

La responsabilité totale dans ce crime contre l’humanité (qui ne sera pas le seul, n’oublions pas le massacre de dizaines de milliers de Harkis) du chef de l’Etat français, De Gaulle, mais également la lâcheté et le déshonneur d’une très grande majorité des officiers de l’armée française obéissant aveuglément, et même quelquefois au-delà, aux ordres de ce criminel, qui n’aura jamais été jugé sur terre !

N’oublions jamais ces déclarations de De Gaulle, à Albert Camus, lors d’un entretien :

J’ai 67 ans et je n’ai jamais vu un Français tuer d’autres Francais…que moi ».

Il faisait référence à Dakar et à la Syrie, ce n’était pas encore la fin de l’Algérie. Plus tard, en mai 1968, à Pompidou, il dira :

Mais, Pompidou, figurez-vous que j’ai passé ma vie à tirer contre des Français. »

Heureusement que l’honneur de notre armée a été sauvé par l’exemple de quelques autres officiers qui ont préférer « la Patrie » à l’obeïssance aveugle et criminelle : Salan, Jouhaud, Zeller, Gardy, Godart, Degueldre, Gardes et, pourquoi pas, même Challe.

Grâce à eux, à leur révolte, une partie de l’armée française s’est maintenue dans l’honneur et la fidélité à la parole donnée et à la tâche qu’on leur avait imposée, avant de leur ordonner de la trahir !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz