Publié par Gaia - Dreuz le 9 septembre 2019

Source : Ouest-France

Des affichettes, proposant des postes de dealer et guetteurs, ont été placardées dans les arrêts de bus de la ville. Une nouvelle façon, pour les riverains du parc de Kermesquel, d’interpeller les autorités et habitants sur les trafics de drogue qui y perdurent.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Dans le cadre du développement du trafic de drogues au bois de Kermesquel, nous recherchons rapidement dealer et guetteurs. Salaire net d’impôt : 200 € par jour. Pour postuler, se faire connaître dans le parc. »

C’est le contenu gentiment provocateur de l’annonce affichée, samedi matin, dans plusieurs arrêts de bus de Vannes (Morbihan). Si elle n’est pas signée, elle ne provient pas des trafiquants, qui n’ont pas besoin de petites annonces pour recruter, mais des riverains du parc, qui multiplient les actions depuis mars pour faire cesser ce trafic qui les prive de leur bois.

La petite annonce a le mérite d’expliquer concrètement la fonction de guetteur et souligner l’ampleur du trafic : « Avertir de l’arrivée de la police, accueillir les clients (100 à 200 personnes par jour), intimider les riverains et les dissuader de pénétrer dans le bois. »

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz