Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 10 septembre 2019

La PMA-GPA pour tous les homosexuels de Macron gay-friendly, c’est le Loup GOF-LGBT déguisé en Mouton pour la destruction de la famille et de l’autorité, comme c’est la déchristianisation de la France aggravée par les migrants islamisés venus d’Afrique. La France de la déconstruction LREM-GOF-LGBT voit ses territoires périphériques abandonnés et perdus par l’État-Macron pour être totalement livrés aux migrants communautarisés venus d’Afrique, territoires dominés par les étrangers en devenant la proie des islamistes.

C’est une concession à la politique islamique européenne en faveur de l’invasion des migrants venus d’Afrique. Le bon sens le plus élémentaire à propos des migrants ne peut plus venir au secours de la politique islamique de Macron et du pape François pour humilier tous les ressortissants de l’Occident chrétien.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le petit banquier Macron est incapable de remettre la France sur la voie du développement. C’est pourquoi il a réinventé « la guerre heureuse de l’invasion des migrants venus d’Afrique« . Cela fait des années que la Droite nationale alerte sur la guerre idéologique et religieuse de l’islamisme de conquête.

Par ses manipulations financières au-delà du terrorisme palestinien, le Qatar étend chaque jour son réseau terroriste, causant de graves dommages aux sociétés européennes nées de l’Occident chrétien.

Le Qatar finance des mosquées radicalisées à travers toute l’Europe et son objectif est d’islamiser à outrance la France avec la complicité de Macron et Ali Juppé, et des réseaux d’activistes de l’UE islamisée.

Giulio Meotti : « La dernière invention d’Al-Jazeera s’appelle AJ+, une chaîne de réseau social qui cible la jeunesse progressiste. Des documentaires sur les maux d’Israël, de l’Arabie saoudite et de l’administration Trump sont entrecoupés de reportages sur les droits des transgenres (?) et des appels au secours venant de migrants demandeurs d’asile à la frontière sud des États-Unis, programmes agréés par le régime wahhabite.

« Selon Souad Sbai, présidente du centre d’études italien Averroès, d’origine marocaine, « le Qatar étend chaque jour son réseau prosélyte, causant de graves dommages aux sociétés européennes, y compris à l’Italie« . Daniel Pipes, président du Forum du Moyen-Orient écrit que le Qatar « exerce une influence directe sur les décideurs et le public occidentaux. Ses médias diffusent une propagande subtile sous couvert de rhétorique libérale occidentale. Le Qatar est le plus grand donateur étranger des universités américaines. »

Le Qatar est un authentique émirat terroriste qui n’a jamais cessé de sponsoriser l’extrémisme.

« Le Qatar, c’est l’autre États wahhabite qui entretient ses relations économiques avec l’Europe pour mieux y diffuser sa marque de l’islam politique de conquête. »

Christian Chesnot et Georges Malbrunot ont écrit « Qatar Papers : Comment l’Émirat finance l’islam de France et d’Europe« , où ils montrent qu’en Italie seulement, le Qatar a consacré 22 millions d’euros à divers projets islamiques. Ces fonds n’ont profité qu’à un seul bénéficiaire : l’Union des communautés et organisations islamiques d’Italie (UCOII), une organisation proche des Frères Musulmans, protégée par le Qatar, et dont le média Al Jazeera, situé à Doha est le porte-parole. « Le Qatar est aujourd’hui le plus important bailleurs de fonds de l’islam en Europe« , affirme Malbrunot.

« Il dresse un état des lieux de la pénétration islamiste en Europe et note que le Qatar a financé 140 mosquées et centres islamiques en Europe pour un montant de 71 millions d’euros. L’Italie est le pays qui a le plus grand nombre de projets financés (50). Le seul centre Al Houda de Rome a reçu 4 millions d’euros.

« Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères Musulmans, Hassan al-Banna, et en butte à plusieurs accusations de viol et d’abus sexuels, était rémunéré par le Qatar en tant que « consultant » à hauteur de 35 000 € par mois. Le complexe culturel musulman de Lausanne, en Suisse, a reçu 1,6 million de dollars.

« En 2015, le Qatar a fait don d’un nouveau bâtiment d’une valeur de 11 millions de livres sterling (12.76 millions d’euros) au St Antony’s College d’Oxford, là où Ramadan a une chaire de professeur.

« Le Qatar est très actif en France. Selon Chesnot et Malbrunot, l’émirat a financé le Centre islamique de Villeneuve-d’Ascq et le Lycée-Collège Averroès, le premier établissement d’enseignement privé musulman sous contrat avec l’État. En 2015, ce même Lycée-Collège Averroès avait suscité l’attention des médias peu après qu’un professeur démissionnaire ait publié une tribune affirmant que l’école était devenue « un foyer d’antisémitisme et de propagande islamiste ». Le Qatar a financé d’autres mosquées en France.

« Notamment, la Grande Mosquée de Poitiers située à proximité du site de la bataille de Tours (également appelée bataille de Poitiers), où Charles Martel, le chef des Francs, a mis en déroute l’armée musulmane d’Abdul al-Rahman en l’an 732. La mosquée Assalam de Nantes et l’Institut des cultures d’islam (ICI) qui fait office de seconde grande mosquée de Paris en sont d’autres exemples.

« Déjà, dans un premier livre, « Nos très chers Émirs », Chesnot et Malbrunot avaient mis en lumière les relations étroites tissées par la monarchie qatari avec l’establishment politique français. Parmi les bénéficiaires du Qatar figurait l’Institut européen des sciences de l’homme, établissement islamique proche de la branche française des Frères musulmans, qui propose des cours de théologie islamique.

« Au nombre des islamistes mis en cause par Chesnot et Malbrunot, il y a Yusuf al Qaradawi, le leader religieux basé à Doha, qui a béni les attentats-suicides pendant la seconde Intifada, qui a émis une fatwa pour tuer des Américains en Irak et qui a encouragé les musulmans à prendre le chemin du djihad en Syrie et en Libye. Qaradawi a aussi appelé à la « conquête de Rome » et annoncé à la télévision égyptienne en 2013 que, sans la peine de mort contre les apostats, « l’Islam aurait disparu aujourd’hui ».

« Elzir Izzedin, imam de Florence et président de l’UCOII, a admis que son organisation avait bénéficié de 25 millions d’euros en provenance du Qatar. Le Qatar est à l’origine d’une université islamique pouvant accueillir 5 000 étudiants dans la petite ville de Lecce, au sud de l’Italie. Il y a deux ans, le Qatar a investi plus de 2,3 millions d’euros dans divers projets islamiques en Sicile ou il finance déjà plus d’une mosquée sur quatre. Le Qatar cherche à influencer l’Occident à travers ses établissements d’enseignement.

« La Qatar Foundation, contrôlée par le régime, verse des dizaines de millions de dollars à des écoles, universités et autres établissements d’enseignement en Europe et en Amérique du Nord au point que le Qatar est devenu le plus grand donateur étranger des universités américaines.

« Les fonds versés servent à financer des cours de langue arabe et des cours sur la culture du Moyen-Orient, programmes dont certains portent une marque idéologique, comme ce cours destiné aux écoles américaines et intitulé : « Exprimez votre loyauté envers le Qatar ».

Exclusif global-watch-analysis.com : « Cinq membres de la famille princière qatarie impliqués dans le financement du terrorisme. Longtemps, les autorités de Doha ont eu pour défense, face à la multiplication des révélations sur l’implication de nombreux dignitaires qataris dans les scandales liés au financement du terrorisme, de les qualifier d’initiatives « individuelles qui ne représentent pas le gouvernement« . Les dernières révélations de la presse anglo-saxonne pointent du doigt cinq membres éminents de la famille princière des al-Thani. Suite aux récentes révélations du Times concernant le scandale de la banque al-Rayan, l’ancien 1er ministre et ministre des affaires étrangères, Hamad Bin Jassim al-Thani, qui avait déjà été éclaboussé, en février dernier, par un scandale de corruption lié à la banque Barclays, a été pris de panique.

« Selon le cabinet britannique de conseil et stratégie Cornerstone Global, l’ancien homme fort de Doha, qui fut le bras droit de l’ancien émir Hamad Bin Khalifa al-Thani et qui est toujours en affaires avec ce dernier, a procédé à la mise en vente, à des prix bradés, de plusieurs de ses propriétés à Paris et à Londres.

« Le 5 août, le Times révélait qu’al-Rayan Bank, la plus grande et plus ancienne banque Islamique en Grande Bretagne, qui assure des prestations bancaires conformes à la charia à plus de 85.000 clients, est exploitée par le Qatar pour financer une quinzaine d’organisations islamistes, dont une association inscrite sur les listes américaines des organisations terroristes, et une mosquée et trois associations caritatives, qui ont trouvé refuge auprès d’al-Rayan Bank, suite au gel de leurs comptes par les banques britanniques, Barclays, HSBC, NatWest et Lloyds, dans le cadre d’investigations liées au financement du terrorisme.

« Dix autres organisations controversées, financées par le Qatar, via la banque al-Rayan, sont liées aux Frères musulmans. Le Nectar Trust a remplacé la branche britannique de QatarCharity dissoute en 2014. Nectar Trust aurait versé via al-Rayan Bank plus de 37 millions de livressterling (40 millions d’Euros) à des entités liées aux Frères musulmans en Europe.Les capitaux d’al-Rayan Bank sont détenus à 70% par la banque Masraf al-Rayan, à Doha,dont la majorité des actions sont détenus pas des organismes étatiques. Quant aux 30% des capitauxrestants d’al-Rayan, ils sont détenues par un portefeuille, propriété du fond souverain qatari et dirigé par Hamad Bin Jassim al-Thani. D’où son empressement à liquider ses propriétés en GrandeBretagne et en France, estimées à 869 millions de dollars, par crainte de faire l’objet d’un gel des sesavoirs pour financement du terrorisme, si les investigations à l’encontre d’al-Rayan Bankarrivent à établir sa responsabilité personnelle dans les largesses accordée par cette banque à des organisations extrémistes.

« Deux membres de la famille al-Thani, sont cités dans des enquêtes judiciaires en occident. Il s’agit de deux frères de l’actuel émir Tamim Bin Hamad Bin Khalifa al-Thani. Fahad Bin Hamad Bin Khalifa al-Thani, dont les penchants salafistes sont connus de toutes les chancelleries occidentales, est cité dans une enquête ciblant une association qui finance une médersa (école coranique) radicale au Pakistan.

« Khalid Bin Hamad Bin Khalifa al-Thani fait l’objet d’une plainte fédérale aux États-Unis, depuis le 23 juillet dernier, pour avoir commandité une tentative de meurtre visant deux citoyens américains.

« Le quatrième membre de la famille princière, suspecté de financement du terrorisme est Abdulaziz Abdulrahman al-Thani. Personnage clé des « œuvres caritatives » qataries, il a été successivement le PDG de la fondation Qatar Charity, du Qatari Royal Family Council et du Qatari Joint Committee for Relief. Il préside actuellement deux associations islamiques en Suisse, Qoranona et Aziz Aid, co-dirigées par Nicolas Blancho, un Suisse islamiste converti très controversé, qualifié par la presse suisse d’islamiste le plus dangereux du pays et surnommé le Ben Laden de Bienne. Blancho a mis en place deux associations suisses, qui servent de parachutes, à travers lesquels Qoranona et Aziz Aid apportent un soutien financier à des réseaux salafistes.

« Il s’agit du Conseil Central Islamique Suisse (CCIS) et de l’Association des Savant Musulmans (ASM). Le secrétaire général du CCIS, le qatari Ali Bin Abdullah al-Suwaidi, figure sur la liste noire américaine des personnalités finançant le terrorisme en raison de son soutien financier à al-Qaida. Le président de l’ASM, Abdulmohsen al-Mutairi (Blancho n’en est que le secrétaire général) a été inscrit par le Trésor américain, en décembre 2016, sur la liste des personnalités finançant le terrorisme. Il en est de même pour Abdel Wahab al-Homaiqani, membre la direction de l’ASM, épinglé pour avoir fourni du soutien logistique à al-Qaida au Yémen (AQPA). Et Shefqet Krasniqi, un autre cadre de l’ASM, a été condamné au Kosovo, en février 2017, pour financement du terrorisme et évasion fiscale. » (global-watch-analysis.com)

Giulio Meotti : « La position idéologique du pape François sur l’islam et l’islamisme semble sortir tout droit d’un monde imaginaire. Et en même temps, c’est le silence obstiné du pape mondialiste de gauche sur la persécution des chrétiens. Giulio Meotti dénonce l’incompétence politique et les paroles dangereuses du pape François sur l’islam et l’islamisme : « L’islam authentique et une lecture correcte du Coran s’opposent à toutes les formes de violence« . Tous les efforts d’enfumage du pape François de gauche semblent avoir pour but d’exonérer l’islam de ses responsabilités. Même des musulmans très pratiquants ne vont pas aussi loin !

Boualem Sansal a écrit 2084 : « Le pape François ne peut pas ignorer les graves problèmes posés par l’expansion (de l’islam) au cœur du pays chrétien. La dernière religion arrivée en Europe a une impossibilité intrinsèque à s’intégrer dans la civilisation européenne fondamentalement judéo-chrétienne. »

 « La persécution des chrétiens a pris l’ampleur d’une crise internationale. Malheureusement, le pape François (de gauche n’a rien appris ni surtout rien compris à l’islam). Le temps de l’apaisement est passé. En 2018, 4.305 chrétiens ont été assassinés pour la seule raison qu’ils étaient chrétiens. Ce chiffre a été compilé par le « World Watch List 2019 » de l’organisation non gouvernementale (ONG) Open Doors. L’année 2018 aura compté 1 000 victimes chrétiennes de plus, soit 25% de plus que l’année précédente (3 066).

« Le cardinal Louis Raphael Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens et chef de l’Église catholique chaldéenne, a publié des statistiques sur la persécution des chrétiens d’Irak : « 61 églises bombardées, 1 224 chrétiens ont été tués, 23 000 maisons et biens immobiliers appartenant à des chrétiens ont été confisqués ».

« Le patriarche a rappelé au monde que l’État islamique donnait « trois options aux chrétiens » : « la conversion à l’islam, le paiement d’un impôt spécial ou l’abandon immédiat et forcé de leurs terres. »

« Autrement, tous auraient été tués ! » C’est ainsi que 120 000 chrétiens ont été expulsés.

Le romancier algérien Boualem Sansal a écrit : « Le silence entêté des dirigeants européens sur la question des religions, l’islam en particulier, étonne et déçoit. Leur attitude est tout simplement irresponsable, suicidaire, et même criminelle dans le contexte actuel, marqué par l’expansion vertigineuse d’un islam radical exclusiviste et arrogant. C’est comme vivre au pied d’un volcan en colère et ne pas comprendre qu’il va entrer en éruption. Le pape François ne pouvait d’aucune manière être dans l’ignorance des problématiques lourdes induites par l’expansion de l’islam radical dans le monde et aujourd’hui au cœur du pays chrétien. »

La taqîya, c’est l’art de la dissimulation pour une stratégie de conquête intrinsèquement liée à l’Islam depuis ses origines. Macron, c’est le Loup GOF-LGBT pour la déconstruction de la famille et de la France.

Macron gay-friendly, c’est l’allié naturel des ennemis de la France, le couple mafieux Merkel et Soros qui aident les mafias de l’immigration. Macron, c’est le Loup PMA-GPA pour tous les homosexuels. Macron, c’est l’allié de l’islam radical déguisé en Mouton pour la conquête et la déchristianisation de la France !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz