Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 septembre 2019

Source : Msn

L’islamologue suisse, inculpé pour des viols qu’il réfute, a lancé une contre-offensive médiatique la semaine dernière. Dimanche, le témoignage de sa victime genevoise a été diffusé dans la presse française.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

«Brigitte» a raconté à «Libération» une nuit de sévices subie en 2008 dans la chambre d’un hôtel genevois. Le journal français avait rencontré la plaignante suisse grâce à l’aide d’une autre plaignante au mois de juillet 2018.

Celle qui est désormais quinquagénaire accuse Tariq Ramadan de l’avoir piégée, brutalisée et violée une nuit entière, du 28 au 29 octobre 2008. «Il ne faut pas perdre de vue que nous, victimes, nous avons été séduites par Tariq Ramadan (…) Nous avons brutalement découvert l’imposture. Avant les autres!».

Elle décrit un traquenard subi dans un luxueux hôtel genevois. L’islamologue aurait prétexté le besoin de repasser son costume pour monter avec «Brigitte» dans sa chambre. Une fois entrée, le calvaire a commencé pour la Genevoise, convertie durant son adolescence à l’islam. «Au moment où il s’est redressé, son visage s’est transformé», raconte-t-elle.

«Il m’a alors redemandé si j’étais des RG»

Après avoir été basculée sur le lit, elle a tenté de repousser son agresseur. «Il me disait qu’il n’y avait que deux catégories de femmes qui refusaient d’embrasser: les prostituées et les espionnes. Il m’a alors redemandé si j’étais des RG (ndlr: les renseignements généraux, soit les services secrets français). Je n’ai pas crié de peur qu’il me frappe. Il s’est mis à m’insulter. J’ai eu peur de mourir. J’étais terrifiée et paralysée.»

«Brigitte» pensait que son calvaire prendrait fin lorsque Tariq Ramadan s’endormirait: «Il ne dort jamais. Il y avait des pauses et puis les violences redémarraient.» Après une nuit de violences et d’humiliations, elle est finalement parvenue à s’enfuir au petit matin. Si elle n’a pas porté plainte plus tôt, la Genevoise explique qu’il a été dans un premier temps «impensable» d’aller voir la justice. «J’étais persuadée qu’on ne me croirait pas.» Passée cette phase de culpabilisation, «tu te demandes pourquoi tu es montée, tu te dis que tu l’as peut-être un peu cherché…», la Genevoise a commencé à poster anonymement son histoire sur le net, avant de se rendre compte qu’elle n’était pas la seule.

«Brigitte» dit avoir eu un déclic en février 2018, au moment de la garde à vue de l’islamologue et de sa mise en examen.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz