Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Isaac Franco le 11 septembre 2019

Mardi 23 juillet 2019, Jason Greenblatt, le représentant spécial (bientôt démissionnaire) de l’administration US pour les négociations internationales, au Conseil de sécurité de l’ONU : La rhétorique anti-israélienne des Palestiniens et de leurs partenaires internationaux empêche tout progrès et prévient tout espoir de négociations directes avec Israël.

Les Palestiniens ne se gagneront pas un Etat avec leur incessant Israël bashing, la promotion du terrorisme et le recours aux Nations Unies pour délégitimer Israël.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La colère de l’Autorité palestinienne contre l’administration américaine pour sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël ne changera rien à la réalité sur le terrain.

Nous n’ignorons pas que l’OLP et l’Autorité palestinienne ne cessent d’affirmer que Jérusalem-Est doit être reconnue comme capitale d’un Etat palestinien, mais nous leur rappelons qu’une aspiration n’est pas un droit.

Et que cette aspiration doit être discutée autour d’une table de négociations.

Seules des négociations directes entre Israël et les Palestiniens pourront accoucher d’une solution pour Jérusalem, si une telle solution existe. Mais cette question ne pourra pas être résolue dans ce Conseil, ni dans cette Organisation ou dans n’importe quelle capitale dans le monde.

Ce conflit ne prendra pas fin sur la base d’un consensus international qui dirait qui a tort et qui a raison et qui doit concéder quoi à qui. S’il n’est même pas possible de dégager un consensus international pour qualifier le Hamas d’organisation terroriste ou pour forcer l’Autorité palestinienne à cesser de récompenser le meurtre de Juifs avec des fonds publics dont certains proviennent de pays présents dans cette pièce, est-il réaliste de penser qu’un consensus international viendrait à bout de ce conflit ?

Le consensus international n’est pas le droit international.

Le droit international est un sujet dont on peut discuter à l’infini sans jamais arriver à une conclusion claire.

Se référer aux centaines de résolutions péniblement débattues et ambiguës à dessein ne sert qu’à éluder la complexité de ce conflit et l’indispensable débat à propos des réalités sur le terrain.

Dès lors, nous pouvons encore consacrer des années à affirmer que le Droit dit ceci plutôt que cela et prolonger les souffrances de tous. Ou nous pouvons reconnaître la futilité de cette approche.

Samedi 10 août 2019, Mahmoud Abbas, président de l’AP (élu le 15 janvier 2005 pour un mandat de 4 ans…), au « camp de réfugiés » de Jalazone, près de Ramallah : « Ceux qui sont étrangers à cette terre n’ont aucun droit sur elle. A ceux-là, nous disons que chaque pierre prise pour construire dans notre pays, chaque maison bâtie sur notre terre sera détruite, avec l’aide d’Allah. Peu importe le nombre de maisons qu’ils entendent construire, elles seront toutes détruites, avec l’aide d’Allah. Cette terre appartient à son peuple. Elle appartient aux Cananéens qui vivaient ici il y 5000 ans. Nous sommes les Cananéens! Nous disons non aux rencontres à Varsovie ou à Manama! Jérusalem est à nous, que cela leur plaise ou non. Nous entrerons dans Jérusalem avec des millions de combattants! Chacun d’entre nous, le peuple palestinien tout entier, la nation arabe toute entière, la nation islamique, et la nation chrétienne, ils entreront dans Jérusalem. Nous n’acceptons pas qu’ils qualifient nos martyrs de terroristes. Nos martyrs sont les martyrs de la patrie. Les martyrs, les blessés et les prisonniers sont la chose la plus sacrée que nous avons. »

Casse-tête politique ou croisade théologique ? Cherchez l’erreur.

Isaac Franco, Chroniqueur à Radio Judaïca Bruxelles

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz