Quantcast
FLASH
[17/10/2019] Le vice président américain annonce un cessez le feu entre kurdes et turcs  |  Tsahal a tué 2 terroristes musulmans qui ont percuté une jeep de l’armée lors d’une opération antiterroriste à Ramallah illégalement occupée par les palestiniens  |  [15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 septembre 2019

Al-Qaïda est de retour. Hier, en avant-première, lors de la séance de clôture du sommet mondial sur le contre-terrorisme, l’ambassadeur des Etats-Unis Nathan Sales a annoncé que l’Administration Trump offrait une récompense de 5 millions de dollars pour des renseignements sur trois leaders d’Al-Qaïda en Syrie.

L’ambassadeur itinérant et coordonnateur de la lutte contre le terrorisme auprès du Département d’État des États-Unis sur la menace récurrente d’Al-Qaïda a annoncé, lors du discours de clôture de la 19e session du sommet mondial sur le Contre-terrorisme (dans la vidéo ci-dessous, l’auteur de ces lignes est visible de dos au premier rang), que son administration offrait une récompense importante – 5 millions de dollars par tête – pour toute information qui permettrait la capture de trois terroristes leaders d’Al-Qaïda.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

(Honnêtement, j’ai eu un peu de mal à comprendre les noms des trois djihadistes – la prononciation en anglais étant très différente, et j’ai été heureux qu’ils soient finalement affichés sur le PowerPoint…)

  • Le premier djihadiste nommé par Sales est Faruq al-Suri, un ressortissant syrien « également connu sous le nom de Samir Hijazi et Abu Hammam al-Shami ». Al-Suri « a combattu en Afghanistan dans les années 1990 et entraîné des combattants d’Al-Qaïda en Irak, entre autres activités. »
  • Le second djihadiste nommé par l’ambassadeur est Abou Abd al-Karim al-Masri, ressortissant égyptien, qui est « également connu sous le nom de Karim ». La présentation ne montre pas sa photo. Le département d’Etat décrit Karim comme un membre du conseil de la shura [conseil consultatif] de l’organisation Hurras al-Din (HAS) ou Gardiens de la religion [et on nous rabâche que le terrorisme n’a rien à voir avec l’islam].
  • Sami al-Uraydi, également connu sous le nom d’Abou Mahmoud al-Shami, est le troisième dirigeant d’Al-Qaïda mentionné dans l’offre de récompense. Al-Uraydi est « un ressortissant jordanien et un haut responsable de la charia pour Hurras al-Din. » Selon le département d’État, al-Uraydi « est impliqué dans des complots terroristes contre les États-Unis et Israël ».

Par ailleurs, le département d’État a ajouté les deux hommes, Faruq al-Suri et Karim, à la liste des terroristes du gouvernement américain plus tôt cette semaine. Les États-Unis ont décrit al-Suri comme le « leader ». Bien qu’Al-Suri ait été le premier émir du groupe, le Conseil de sécurité des Nations Unies a identifié un autre ancien combattant d’Al-Qaïda, Abou al-Qassam, comme l’émir actuel du HAD.

Al-Qaïda est de retour

Al-Qaïda a supplanté ISIS »

« Al-Qaïda a supplanté ISIS comme la menace terroriste mondiale numéro un ».

L’annonce a choqué la salle. Plusieurs experts américains et israéliens – des vrais experts, pas ceux qui défilent sur les plateaux de télévision pour débiter ce que les journalistes ont décidé de faire entendre aux moutons qui gobent tout ce qu’ils entendent au JT – ont annoncé qu’Al-Qaïda est de retour sur le devant de la scène mondiale, et qu’il a retrouvé une puissance, et que le nombre de ses adeptes dans le monde entier constitue une menace croissante de cyberterrorisme.

Dans plusieurs discours prononcés lors de la conférence ICT-IDC Herzliya sur la lutte contre le terrorisme, les responsables ont à maintes reprises repris le thème de la menace d’Al-Qaïda, indiquant clairement que le groupe a supplanté ISIS comme la menace terroriste mondiale numéro un.

Al-Qaïda a maintenant 20 000 adeptes dans le monde entier« 

Cela sera confirmé lors des différentes sessions en nombre restreint auxquelles j’ai assisté.

  • Jay Tabb, directeur exécutif adjoint de la Direction de la sécurité nationale du FBI, a déclaré lors de la conférence qu’al-Qaïda et ses affiliés comptent maintenant 20 000 adeptes dans le monde entier.
  • L’ancien chef adjoint du cybercommandement américain, le général de corps d’armée Vincent Stewart, a informé les personnes présentes à la conférence que l’Occident sous-estime les dangers du cyberterrorisme que représente Al-Qaïda et même l’ISIS du fait qu’Al-Qaïda n’a pas encore déclenché d’attaque massive.

L’Occident a un faux sentiment de sécurité parce qu’Al-Qaïda n’a pas déclenché et réussi une attaque cyberterroriste massive jusqu’à présent, ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas le faire demain » a déclaré Stewart.

Stewart a ajouté qu’Al-Qaïda est très créatif, et que personne, absolument personne, dans le monde du contre-terrorisme, n’avait imaginé ou supposé avant 9/11, qu’ils utiliseraient des avions de ligne comme arme de destruction massive pour commettre des attentats.

Il a ajouté que tout ce qu’Al-Qaïda avait à faire, c’est embaucher des pirates informatiques extérieurs, ou acheter des outils de pirates informatiques, et qu’il pouvait potentiellement détruire toute l’infrastructure d’un pays en un seul clic de souris.

  • Wil Van Gemert, directeur exécutif adjoint et chef de la direction des opérations d’EUROPOL, a confirmé la cybermenace que représentent Al-Qaïda et ISIS, soulignant que ces groupes ont créé un réseau en ligne pour poursuivre ces objectifs.
  • La secrétaire générale adjointe et directrice exécutive du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité de l’ONU, Michele Coninsx, a pour sa part indiqué lors de sa prise de parole que les combattants étrangers qui s’étaient battus pour ISIS et étaient rentrés ou retournaient en Occident constituent également une menace à long terme.

Bien que relativement peu de ces combattants soient retournés en Occident à ce jour, elle a déclaré que même s’ils reviennent plus tard, ils représenteront longtemps une menace en tant que cellules dormantes qui peuvent n’être activées que dans plusieurs décennies.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz