Publié par Gaia - Dreuz le 15 septembre 2019

Source : Valeursactuelles

Une étude de l’institut Ipsos publiée ce vendredi 13 septembre révèle notamment que 65% des Français pensent qu’accueillir les migrants n’améliorera pas la situation du pays.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Moins d’immigration et la volonté d’un leader fort… Un sondage  Ipsos publié ce vendredi 13 septembre révèle notamment que 60% des Français voient les migrants comment une menace. Ils sont même 65% à estimer que les accueillir n’améliorera pas la situation du pays et 45% à penser que l’arrivée des migrants « prive les Français de services sociaux ». Dans le même temps, 54% des sondés estiment que les Français devraient être prioritaires dans l’attribution d’un emploi.

Un leader fort pour améliorer la situation du pays

L’étude indique aussi que 73% des Français perçoivent l’économie comme « truquée » en faveur des riches et des élites. Ils sont aussi 75% à avoir l’impression « que les partis traditionnels et les politiciens ne se soucient pas des gens comme eux, ou encore ne les comprennent pas », écrit l’institut de sondage.

Pour 77% des Français, « l’arrivée d’un leader fort, capable de casser les règles » serait une « solution pour améliorer la situation du pays ». Une proportion bien supérieure à celle constatée au niveau mondial (49%), ce qui place l’Hexagone « en tête des pays les plus prononcés sur cette question », écrit Ipsos. 65% des Français sont par ailleurs convaincus qu’un responsable politique de ce type pourrait « inverser la tendance et reprendre le pays des mains des riches et des puissants ».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz