Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 septembre 2019

Un technicien d’entretien d’avions de Miami a saboté un avion de la compagnie American Airlines transportant 150 passagers.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Selon les rapports, Abdul-Majeed Marouf Marouf Ahmed Alani, 60 ans, qui a été arrêté en septembre pour avoir saboté l’équipement de navigation d’un vol d’American Airlines, avait des vidéos sur son téléphone montrant des terroristes d’ISIS, ont déclaré les procureurs.

Alani, un citoyen américain naturalisé d’Irak qui a travaillé comme mécanicien de ligne aérienne pendant 30 ans, avait de la propagande d’ISIS sur son téléphone, a précisé le procureur adjoint des États-Unis Maria Medetis.

Une vidéo montrant des personnes tuées par balle a même été envoyée de son téléphone. Alani a écrit au destinataire de la vidéo qu’il « voulait qu’Allah fasse du mal aux non-musulmans ».

Un juge fédéral a également déterminé qu’Alani représentait un danger et un risque de fuite et a refusé de le libérer sous caution.

Et il est intéressant de noter ceci : Alani n’a pas été accusé d’un délit lié au terrorisme, mais d’avoir saboté du matériel de vol.

Il a déclaré qu’il avait manipulé un système de navigation de l’avion afin de pouvoir effectuer des heures supplémentaires.

Alani a avoué avoir manipulé le système de module de données aériennes du vol 2834 entre Miami et Nassau, aux Bahamas, le 17 juillet, parce qu’il était mécontent de l’impasse des négociations concernant une convention collective, selon une plainte criminelle déposée devant une cour fédérale.

Heureusement, aucun des passagers du vol n’a été blessé, parce que la manipulation du module de données a causé une alerte d’erreur lorsque les pilotes ont fait démarrer les moteurs de l’avion. Le vol 2834, un Boeing 737-800, a été interrompu et mis hors service pour être examiné et réparé.

Et le procureur a initialement déclaré ne pas connaître le motif du sabotage.

Nous ne pensons pas qu’il ait intentionnellement mis en danger la sécurité des personnes à bord de ce vol, a déclaré Christian Dunham, un procureur fédéral adjoint.

Puis, sous les pressions de médias de droite, les procureurs sont enfin revenus à leurs sens et la réalité terroriste du dossier a été exposée.

Les procureurs ont enfin déclaré que le coupable a « peut-être des liens avec le groupe terroriste Etat Islamique », mercredi devant le tribunal.

Conclusion

La question problématique qui n’est pas abordée dans les médias, est celle-ci : voici un homme qui travaille depuis 30 ans à entretenir des avions, et qui a donc accès à ses composants vitaux.

En plus du sabotage de l’équipement de navigation, un tube utilisé pour déterminer la vitesse de l’avion, une mesure vitale pour contrôler l’avion, a été également abîmé, selon les autorités. L’accumulation de glace dans l’admission d’un tube a provoqué l’écrasement du vol 447 d’Air France au-dessus de l’Atlantique en 2009.

La grave question donc, est celle-ci :

Cet incident démontre qu’un musulman exemplaire pendant 30 ans n’apporte aucune garantie qu’il ne va pas un jour devenir un sympathisant jihadiste, et tenter de saboter un avion de ligne pour tuer ses passagers.

La frontière entre le musulman intégré et obéissant aux lois de son pays et celui qui veut tuer des non-croyants est donc poreuse. Le processus peut durer 30 ans.

D’un côté, il est impensable et scandaleux de haïr tout un groupe parce qu’une poignée de gens normaux passent du côté du mal et cherchent à provoquer la mort.

De l’autre, disons les choses telles qu’elles sont, cela se produit essentiellement chez les musulmans – bien que le terrorisme suprématiste blanc soit devenu une sérieuse préoccupation des autorités fédérales américaines.

Voilà la problématique.

M’est avis que certaines professions qui permettent de disposer des moyens de tuer un grand nombre de personnes devraient être interdites aux musulmans – pour ne pas développer de psychose, et pour ne pas aggraver le climat de méfiance entretenu par les jihadistes, qui cherchent à isoler les communautés musulmanes des populations locales afin de les empêcher de s’intégrer.

Des avions de ligne qui s’écrasent sans que l’on en connaisse jamais la raison, il en existe.

Les gens qui meurent pour ne pas faire de vagues politiquement incorrectes, cela n’est hélas plus une nouveauté.

  • L’attentat de San Bernardino aurait pu être évité si les voisins avaient rapporté à la police les mouvements suspects dans la maison des époux Farrok, mais ils ont avoué avoir eu peur d’être traités de racistes et ils se sont tus.
  • Les dernières affaires de gang de violeurs à grande échelle, finalement démantelés en Grande-Bretagne, ont montré que parce qu’ils étaient musulmans, les autorités qui soupçonnaient ce qui se passait ont fermé les yeux et laissé des fillettes être violées et vendues pour le sexe pendant des années, parce qu’ils craignaient d’être traitées d’islamophobes.

On appelle cela le progressisme.

Je préfère comme c’était avant, quand on appelait un chat un chat et que la vie humaine comptait plus que le qu’en dira-t-on. Avant la langue de bois.

Faut-il voler exclusivement sur El Al, la compagnie israélienne, pour être en sécurité ?

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz