Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 septembre 2019

Le 18 septembre 2019, la condamnation de la Cour d’appel contre le journaliste et commentateur politique Eric Zemmour a été confirmée par l’arrêt de la Cour de cassation.

Zemmour est définitivement condamné pour « incitation à la discrimination, à la haine ou à la violence », confirmant ainsi que la loi avait été correctement appliquée par la cour d’appel dans cette affaire.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Eric Zemmour, l’un des derniers journalistes politiques dont la voix n’a pas été réduite au silence, a été reconnu coupable d’avoir dit :

Nous vivons depuis trente ans une invasion, une colonisation, qui a conduit à une conflagration. Dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées, c’est aussi l’Islam, c’est aussi le djihad, c’est aussi la lutte pour islamiser un territoire qui ne l’est pas, qui est normalement une terre non islamique, une terre de mécréants. C’est la même chose, c’est l’occupation d’un territoire. Je pense qu’il faut leur donner le choix entre l’Islam et la France ».

Les juges de la Haute Cour ont décidé de condamner Zemmour, qui s’est contenté de rapporter des faits largement acceptés, parce que selon eux la vérité est susceptible de générer la haine.

Les faits allégués n’ont été contestés par aucun des deux tribunaux, mais leur publication l’a été. La Cour de cassation a estimé que cela pourrait nuire aux populations ciblées – alors qu’en réalité, cela les sert. L’exclusion de la société occidentale est une opération construite par les islamistes pour séparer les musulmans de la tentation de s’intégrer.

Piège mortel

Le piège est d’ailleurs bien monté : chaque fois que nous dénonçons l’islam, les islamistes se tournent vers les mauvais musulmans pour leur dire « voyez comme ils nous haïssent malgré tous vos efforts pour vous intégrer ». Et si l’on ne dit rien, ils avancent sans que la population ne soit alertée.

Une telle décision de justice n’aurait jamais pu s’épanouir dans une vraie démocratie qui protège la liberté d’expression. Ca ne vous manque pas, des fois, la démocratie ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz