Publié par Gaia - Dreuz le 24 septembre 2019

Source : Vanityfair

Motif : « ils n’ont pas tenu leurs engagements » a décrété, ivre de colère, Greta Thunberg en marge du sommet sur le climat tenu par l’ONU à New York lundi 23 septembre.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’adolescente égérie de la lutte contre le réchauffement climatique et 15 autres jeunes attaquent en justice la France, le Brésil, l’Angleterre, l’Allemagne, le Brésil et la Turquie, signataires d’une convention de l’ONU les engageant, il y a 30 ans, à protéger la santé et les droits des enfants. Un engagement non respecté estime également Alexandria Villasenor, 14 ans, qui a ajouté : « chacun de nous a vu ses droits violés et reniés. Nos avenirs sont en train d’être détruits ».

La réponse d’Emmanuel Macron, en déplacement à New York lui aussi, ne s’est pas fait attendre. « Je n’ai pas le sentiment que le gouvernement français ou le gouvernement allemand, aujourd’hui, sont en train de bloquer », a-t-il déclaré à Europe 1. « Quand je vois qu’on va fermer l’ensemble de nos activités charbon, qu’on stoppe l’exploitation d’hydrocarbures, qu’on est en train de bouger, je ne suis pas sûr que ce soit la voie la plus efficace » a-t-il ajouté, s’inquiétant « des positions très radicales » de Greta Thunberg, « de nature à antagoniser nos sociétés. » Et de lui faire la leçon, dans un grand élan paternaliste : « Je pense surtout maintenant qu’on a besoin qu’on ait une jeunesse qui nous aide à faire pression sur ceux qui bloquent, en se mobilisant, et qui aussi participent à des actions très concrètes. Il y a des tas d’actions citoyennes qui sont utiles. »

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz