Quantcast
FLASH
[13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 septembre 2019

Les élèves méprisent chaque année plus l’école, n’ont pas de bases, bloquent par cœur ou trichent, chahutent au point que les paroles du professeur deviennent inaudibles…

Aimant mes élèves, je rêve d’un enseignement respectant la
nature humaine… enseignement utile à l’avenir de nos pays !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il y a 2.500 ans, Platon, un des plus grands philosophes de tous les temps, a observé que l’émulation – dans le cadre d’une bonne éducation, d’un bon enseignement – pouvait faire dériver l’agressivité naturelle des jeunes vers l’ambition de se surpasser, de surmonter des épreuves difficiles. L’émulation participe de la vie adulte et l’enfant doit s’y entraîner pour devenir un membre efficace, digne, de sa société.

L’émulation est interdite dans nos écoles. Les écoles sont devenues des garderies où la bienveillance, l’égalité et donc l’indifférence pour les prestations individuelles sont la règle. (1) Beaucoup d’entreprises se plaignent du résultat de cet enseignement qui handicape leur fonctionnement . Et on peut se demander s’il ne serait pas utile de s’inspirer du système suisse.

Les parents d’Adrien – 13 ans – s’installent en Suisse. Il vient de passer l’examen d’entrée d’une école genevoise. Ce n’était pas brillant – il a l’excuse de venir du système français – et on lui a expliqué qu’il était «au niveau 1» de sa classe, qu’il pourra arriver au niveau 2 et puis 3 s’il fait les efforts nécessaires. Adrien est bien décidé à progresser.

Observons qu’en Suisse la sélection pour une filière d’enseignement se fait très tôt – juste après l’école primaire – et que de multiples passerelles permettent de bifurquer en cours de route. Le jeune motivé qui se découvre don et ambition peut donc à tout âge décider de changer de voie. Il lui faudra du courage, l’émulation l’aidera et, quelles que soient les études suivies, il sait qu’il sera respecté : il n’est pas question en Suisse de la chute cran par cran si pénible en Belgique. Toutes les études demandent de vraies compétences (2), du vrai travail et toutes sont estimées car utiles au pays, toutes assurent la dignité de celui qui les a réussies.

En Suisse, on peut envisager un apprentissage après l’obtention de la «maturité gymnasiale» (l’enseignement général en Belgique) comme on peut envisager des études supérieures après l’apprentissage. Des contrôles sont prévus et on ne risque pas de voir des étudiants rater trois fois de suite la même année parce qu’ils ont cru – ayant réussi les études secondaires – être capables de «tout» réussir. Cette souplesse est remarquable et réussit à la Suisse.

En Belgique, on a décidé de regrouper tous les élèves commençant le secondaire dans un «tronc commun» identique (3), lit de Procuste des dons des élèves, avant de leur permettre de faire un choix, choix qui les liera pour le reste de la vie s’ils ne «tombent» pas en cours de route. Ajoutons que la formation professionnelle en Suisse se fait d’office en milieu professionnel alors qu’en Wallonie le CEFA est réservé à ceux qui ont d’abord « tout raté » à l’école : valorisant !! Quelle différence avec la Suisse où les élèves sont regroupés selon leurs capacités, où ils peuvent se développer, évoluer… changer de canton si cela apporte un avantage : en Suisse l’émulation existe même entre cantons qui organisent librement leur enseignement…

Terminons par une observation générale : en Suisse règne la discipline, discipline acceptée, renforcée par l’émulation . Certains diront que la Suisse n’est pas la Belgique et j’ose répondre : la Belgique a connu la discipline, l’émulation, la dignité – la renommée internationale pour ses techniciens ! – et il n’y a vraiment pas de raison à l’existence de « garderies » qui préparent les jeunes à devenir des adultes frustrés, adultes incités à la facilité, à la tricherie, et comprenant trop bien qu’ils ne sont pas ce qu’ils auraient pu devenir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mia Vossen pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

(1) Des écoles, comme l’Ecole du Dialogue de John Rizzo, obtiennent des résultats remarquables : chacun peut et doit montrer de quoi il est capable.

(2) Pas de cours « de haut niveau » pour montrer que « tout le monde est capable », cours inutiles que souvent même le prof ne comprend pas….

(3) Tronc commun qui permet un maximum d’économies sous prétexte d’enseignement démocratique… « Le lit de Procuste » était le lit où ce personnage grec mythique couchait ses victimes : celui qui était plus long que le lit était raccourci, celui qui était plus petit était étiré…

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz