Quantcast
FLASH
[11/11/2019] 9 #terroristes recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens  |  [10/11/2019] Irak : 5 soldats italiens blessés par une explosion  |  [07/11/2019] François Bayrou (il avait fait de la séparation de la politique et de l’argent l’un de ses chevaux de bataille), sera probablement mis en examen pour détournement de fonds publics  |  [06/11/2019] Nouveau sondage: 62% des supporters de #Trump disent qu’ils le soutiennent quoi qu’il arrive  |  Un habitant de Gaza qui devait traverser le point de passage d’Erez pour retourner à Gaza s’est enfui vers un kibboutz. Les habitants ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur pendant que les forces de sécurité balayaient la zone  |  Attentat islamiste en Jordanie : le terroriste est 1 palestinien de Gaza. Bilan 8 personnes poignardées dont 3 Espagnols, 1 Suisse et 1 Mexicain  |  56% des électeurs pensent que #Trump sera réélu, selon un sondage Politico  |  [05/11/2019] Non confirmé : la Turquie aurait capturé la sœur de Baghadi, le leader d’ISIS éliminé par les Etats-Unis  |  [31/10/2019] Les islamistes ne s’arrêtent jamais : Une roquette tombe dans la region d’Echkol en Israël sur un terrain vague  |  La Chambre des représentants approuve une résolution partisane visant à officialiser les procédures de l’enquête sur la destitution du président Trump  |  Très surprenant de voir combien de responsables gouvernementaux, d’universitaires et de journalistes, après toutes ces années, restent confus au sujet des islamistes – qui ils sont, ce qu’ils croient et pourquoi ils se battent  |  [29/10/2019] l’armée israélienne vient d’intercepter un drone non identifié volant au dessus de Gaza  |  Le successeur de Baghdadi pressenti pour diriger ISIS a également été éliminé  |  Violents affrontements en ce moment à Beyrouth entre le Hezbollah, qui frappe les manifestants, et la société civile  |  [27/10/2019] Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique, a été pris pour cible lors d’un raid de l’armée américaine et aurait été tué, a indiqué Newsweek  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 septembre 2019

Source : Planet

Certains députés militent aujourd’hui pour la création d’un nouvel impôt, qui toucherait toute une partie des Français. Faites-vous partie de celles et ceux à qui il pourrait coûter cher ? 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il s’agit, assurent-ils, de resserrer le « lien entre la citoyenneté et l’impôt ». Deux députés, issus d’horizon différents et de deux formations politiques distinctes entendent déposer un amendement commun au projet de loi finance pour la mise en place d’un impôt universel. Le premier, Jean-Paul Mattei, est épinglé MoDem, tandis que le second vient de La France Insoumise (LFI). Il s’agit d’Eric Coquerel, qui donne à Capital une interview pour détailler leur projet partagé.A lire aussi : Emmanuel Macron : ce mystérieux vide autour de lui

« L’impôt universel, c’est imposer les citoyens, non sur leur résidence fiscale comme c’est le cas aujourd’hui, mais sur leur nationalité », explique le député dans les colonnes du magazine spécialisé en économie. Le modèle est inspiré des deux seuls pays au monde à avoir mis en place une telle fiscalité : l’Érythrée et les États-Unis d’Amérique où, il le reconnaît, « son application a longtemps été théorique ». C’est Barack Obama qui donne une réalité plus concrète à cette taxe, avec le vote de la législation FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act), en 2010.

Fondamentalement, résume le parlementaire LFI, sa mise en place dans l’Hexagone « permettrait de faire en sorte que les Français qui s’expatrient paient la différence entre l’impôt pratiqué dans leur pays d’accueil et le barème d’imposition en vigueur en France ». Une position que Jean-Luc Mélenchon défendait déjà durant la campagne présidentielle, rappelle d’ailleurs Marianne.

En pratique, cette fois, l’impôt serait réservé aux expatriés fortunés, c’est-à-dire celles et ceux dont le revenu égale ou excède 200 000 euros par an, précise Eric Coquerel. Ce n’est d’ailleurs pas la seule modification que prévoit l’amendement… Et pour cause ! L’application d’une telle taxe, en France, s’avère… complexe, pour dire le moins.

Impôt sur la nationalité : pourquoi est-il difficile à mettre en place en France ?

Eric Coquerel lui-même met en avant certaines des difficultés qui pourraient faire obstacle à la mise en place d’un impôt universel. La première est simple à envisager : parce que la France a signé 128 accords bilatéraux avec ses partenaires financiers, elle serait obligée de tous les renégocier un à un en cas de création d’une telle taxe. Une tâche d’autant plus complexe, que « nous n’avons pas le poids des Américains », rappelle le député. Impossible, dès lors, « de savoir si les négociations aboutiraient favorablement du point de vue français », déplore-t-il.

C’est pourquoi Jean-Paul Mattei et Eric Coquerel envisagent une version aménagée de cet impôt universel : « ciblé sur les expatriés fortunés », « concentré sur des nations qui ont une ‘fiscalité privilégiée’ par rapport à la France’, ne concernant que les revenus du travail et « surtout » ceux issu du capital. L’impôt serait, par ailleurs, concentré sur une période de 3 à 10 ans explique le député.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz