Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 octobre 2019

Mickaël Harpon était converti à l’islam, vous voyez bien que ça n’a rien à voir avec l’islam.

Il fréquentait une mosquée du courant salafiste à Gonesse, vous voyez bien que ça n’a rien à voir avec l’islam. Il a crié Allahou Akbar au moment de tuer ses victimes, c’est bien la meilleure preuve que ça n’a rien à voir avec l’islam.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il refusait de serrer la main des femmes, comme les islamistes, c’est bien une autre preuve que toute cette histoire n’a rien à voir avec l’islam. Non ?

Le Parisien du 3 octobre nous apprend que Mickaël Harpon fréquentait la mosquée dite de la Fauconnnière, du nom du quartier où se trouve la mosquée de l’Association Musulmane Gonesse.

L’observatoire de l’islamisation (ODI) s’est rendu sur leur site, et c’est beau à voir, l’islam… mais ça n’a rien à voir avec l’islam.

  • Parmi les prêcheurs invités se trouve Youssef Baouendi , dirigeant du Bureau de l’organisation de la Ligue islamique Mondiale basé à Mantes-la-Jolie (source Le Point). « C’est donc un signe clair de compatibilité avec le salafisme saoudien. » explique l’ODI
  • L’imam de la mosquée, le marocain Hassan El Houari – tient la femme du terroriste est marocaine d’origine – est membre du Conseil théologique des musulmans de France, composé à sa grande majorité de prédicateurs de la mouvance Frères Musulmans.
  • Et les Frères musulmans sont une organisation terroriste qui finance le Hamas.
  • Dans un prêche de septembre dernier l’imam El Houari défendait l’idée d’un Etat musulman régi par les lois de l’islam.
  • L’imam, qui a j’imagine été écouté par le terroriste, cite dans ses conférences le juriste Ibn Taymiyya (+1328) (tout comme Youssef Baouendi), inspirateur des islamistes modernes, qui a écrit dans son traité La distinction entre les alliés :

Quant au hadith raconté par certains selon lequel le Prophète est supposé avoir dit au retour de la bataille de Tabouk (localité en territoire byzantin, 630) : « Nous revenons du djihâd mineur pour mener le djihad majeur »…c’est un faux hadith, qui n’a pas d’origine, et aucun de ceux qui connaissent les mots et actes du Prophète (pbsl) ne l’a transmis. Combattre les incroyants est la plus grande des causes. En fait, c’est la meilleure chose qu’une personne peut rechercher. Allah dit, Coran, 4:95 : « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux-sauf ceux qui ont quelque infirmité- et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense , et Allah a mis les combattants au dessus des non-combattants, en leur accordant une rétribution immense. »

L’ODI termine par cette remarque :

Il est inquiétant de voir que les services de renseignement de la PPP tolèrent en leur sein des musulmans fréquentant les mosquées compatibles avec la pensée salafiste et « salafiste-réformiste » des Frères Musulmans.

Pour ma part, je trouve inquiétant que les journalistes, dont la raison d’exister est d’enquêter et d’informer, perdent toute envie de faire leur métier d’investigation alors que la France est en guerre.

Qui disait cela déjà, que la France était en guerre ? Un certain président Macron.

En temps de guerre, les médias doivent-ils à tout prix chercher à innocenter l’ennemi ? Ils se sont rués à Gonesse pour trouver des voisins prêts à déclarer qu’ils sont choqués car le tueur était une personne si serviable, si charitable, le cœur sur la main, et prête à rendre service. Ah le pauvre. Oui, la victime c’est bien ce brave voisin bien sous tous les angles qui a été froidement abattu parce qu’étant presque totalement sourd, il n’a pas entendu qu’on lui demandait de lâcher son arme. Pauvre gars.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz