Publié par Dreuz Info le 5 octobre 2019

Synopsis

Vouloir approcher une tentative de réponse dans la profonde acceptation de la question aussi existentielle tant pour les  Juifs que pour les chrétiens, que celle posée par la représentation du Machi’ah n’est pas une fin en soi. Elle n’a de mérite que dans la perspective où toute chose peut être replacée dans le bon ordre au niveau du plan divin inscrit dans toute la Bible. Et  l’ère messianique approchant, et le salut des Goïm étant en voie d’achèvement, l’attention se porte à nouveau sur l’importance du rôle dévolu à Israël, peuple choisi par la volonté d’Adonaï pour être dépositaire de sa Torah, c’est-à-dire de son enseignement.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon les promesses d’Adonaï,  Israël doit devenir une nation-prêtre, selon Exode chapitre 9 verset 6 : « vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte », afin que son rayonnement saisisse l’humanité toute entière dans un processus de guérison et de délivrance. Comme toujours dans le dialogue avec Adonaï, cette promesse de merveilleux aboutissement est conditionnelle car elle ne peut prendre forme et exister que dans la mesure où la pensée d’Adonaï est respectée. Un nom  a été dévolu par le D.ieu de l’infini pour évoquer une rédemption universelle que l’on désigne par Machi’ah. Mais le rôle dévolu à Israël ne pourra être effectif, nous le croyons,  que dans la mesure où se produira une pleine réconciliation entre Yeshoua et ses frères génétiques pour qui il est venu premièrement. 

Il aura fallu pas moins de 33 années de réflexion, 15 passées dans le protestantisme et 18 au sein du judaïsme libéral pour que ce chemin difficile de recherches et questionnements, traversé de doutes et d’angoisses,  étayé aussi de joies intérieures quand il s’est agi d’acquérir la certitude que le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Yacov était aussi pleinement le D.ieu de Yeshoua, que les nations appellent Jésus-Christ,   appelé à être la manifestation la plus sublime de son amour divin. Pour autant, pour parvenir à cette certitude, l’existence de Yeshoua et de sa mission ont dû être comprises et interprétées sur un autre registre que celui véhiculé par la doctrine du christianisme.

La démarche présente  emboîte le pas à  l’idée-maîtresse, innovante, majeure d’Ariel Cohen Alloro, Juif orthodoxe, kabbaliste qui, non seulement reconnaît officiellement l’identité de Yeshoua comme celle du Machi’ah qu’attendent si impatiemment les Juifs, mais qui œuvre tout aussi ardemment pour que Yeshoua reprenne toute sa place parmi les siens et y soit réintégré. Ses idées sont développées sur son site   « facing each other »,  facilement consultable sur la toile.

Dans le présent ouvrage, en conformité aux aspirations d’ Ariel Cohen Alloro, il est démontrer que,  Yeshoua répond bien à l’idée que se fait le Judaïsme du Machi’ah dans la mesure où sont distingués les rôles du Machi’ah Ben Joseph et du Machi’ah Ben David. Du premier verset de Béréchit jusqu’au livre de l’Apocalypse, le nom de Yeshoua y est caché ou révélé. 

Nous croyons que, sous la conduite du Rouah HaKodech, la reconnaissance de Yeshoua par ses frères apparaîtra de plus en plus  incontournable au bon déroulement du plan divin, et sans laquelle la restauration des enfants d’Israël en tant que nation-prêtre ne peut pleinement être satisfaite. Alors se réalisera enfin l’annonce prophétique du Tsaddik Shim ‘on,   Cohen  exerçant au temple,  qui s’écria au moment où lui fut présenté Yeshoua à  l’occasion de sa b’rit-milah (circoncision) : « J’ai vu de mes propres yeux ta yeshou’ah, que tu as préparée en présence de tous les peuples, une lumière qui apportera la révélation aux Goïm et gloire pour Israël»!.

Denise Lorthois

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz