Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 octobre 2019

Source : Lematin

L’imam de la mosquée de Kriens estimait «légitime» qu’un homme batte sa femme pour la discipliner. La communauté islamique de Lucerne a rejeté de tels propos.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Ministère public lucernois a interpellé et interrogé mercredi l’imam suspecté d’avoir appelé ouvertement au crime ou à la violence dans une mosquée à Kriens (LU). Il aurait recommandé aux hommes de battre leur femme pour les discipliner.

Le suspect âgé de 38 ans a été remis en liberté. Il ne sera pas placé en détention préventive, indique jeudi à Keystone-ATS un porte-parole du Ministère public lucernois, confirmant une information révélée par des médias du groupe de presse Tamedia.

La procédure pénale ouverte par le Ministère public est cependant toujours en cours. Les actes incriminés constituent un délit poursuivi d’office. La présomption d’innocence prévaut jusqu’au jugement d’un éventuel procès.

Prêche d’août : il persiste et signe

Début août, l’imam irakien aurait recommandé, lors de la prière du vendredi, aux fidèles de la mosquée Dar Assalam, d’infliger «des coups légers» aux épouses «afin de les discipliner», lorsque d’autres mesures, comme le dialogue ou le délaissement du lit conjugal, «n’ont servi à rien».

Dans un article publié le 6 octobre par la «SonntagsZeitung», l’imam a déclaré qu’il était «légitime» qu’un homme batte sa femme pour la discipliner, sauf s’il agit par cruauté ou par pure violence. Selon lui, il faut comparer la violence contre une épouse au fait de discipliner des enfants.

L’homme aurait aussi appelé au respect de la charia, la loi canonique islamique. Il souhaitait qu’elle s’applique aux fidèles de la mosquée ainsi qu’aux Suisses non-musulmans.

Propos déplorés par la communauté

La communauté islamique de Lucerne (IGL), organisation faîtière à laquelle appartient la mosquée de Kriens rejette les propos tenus par l’imam. Dans un communiqué diffusé jeudi, elle déclare se distancier «de prêches appelant à des crimes et à des actes de violence». Elle condamne «tout type de violence». Si les soupçons se confirment, elle prendra ouvertement ses distances avec l’imam en question, indique l’IGL.

«Soutenir l’intégration en Suisse est notre but», souligne le président de l’IGL, cité dans le communiqué. Et d’ajouter que la communauté relève actuellement le défi de la professionnalisation dans l’engagement de nouveaux imams. «Nous recommandons par exemple aux mosquées d’évaluer des prêches au préalable et de les documenter en effectuant des enregistrements audio.» 

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz