Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 octobre 2019

Le president Trump s’est fait le champion de la protection des libertés religieuses, constamment sous attaque par les progressistes. C’est pourquoi les évangélistes, une force très puissante, le soutiennent sans sourciller.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Le ministre de la Justice William Barr a critiqué les programmes d’études LGBT qui obligent les familles qui s’y opposent pour des motifs religieux à y envoyer leurs enfants.

Le sujet est pernicieux, car la liberté religieuse est constamment sous attaque, et tous les parents ne sont pas clairement informés de ce qui est enseigné à leurs enfants.

Barr a exprimé sa conviction que les écoles religieuses devraient être autorisées à refuser les enseignants qui sont mariés entre personnes de même sexe, lors d’un discours prononcé vendredi à la faculté de droit de Notre Dame.

« De nombreux États adoptent des programmes incompatibles avec les principes judéo-chrétiens traditionnels. … Ils le font souvent sans aucune clause de non-participation pour les familles religieuses », a dit M. Barr.

Il a particulièrement cité les lois du New Jersey, de la Californie et de l’Illinois qui exigent un programme LGBT.

L’Orange County Board of Education de Californie a émis un avis selon lequel « les parents qui ne sont pas d’accord avec le matériel pédagogique… ne peuvent pas dispenser leurs enfants de cette instruction », a-t-il dit, déplorant que dans certains cas, les parents ne soient pas avertis de ce matériel.

« Pour quiconque a une foi religieuse, la partie la plus importante de l’exercice de cette foi est l’enseignement de cette religion à vos enfants », dit-il. « L’ingérence du gouvernement dans ce processus est une invasion monstrueuse de la liberté religieuse. »

Barr a également cité l’exemple d’un enseignant qui a poursuivi en justice l’archevêque catholique d’Indianapolis, à propos de son soutien aux écoles qui n’embauchent pas d’enseignants LGBT mariés au même sexe qu’eux.

« Ici même, dans l’Indiana, un enseignant a poursuivi l’archevêque catholique d’Indianapolis pour avoir ordonné aux écoles catholiques de son diocèse de ne pas employer d’enseignants homosexuels mariés entre eux, a-t-il dit.

« Ce procès viole clairement les droits du Premier Amendement de l’archidiocèse, et interfère à la fois avec sa liberté d’expression et avec son autonomie ecclésiale. »

Cet abus est paradoxalement le prix de la démocratie : les écoles sont libres de leurs programmes, l’Etat n’intervient pas.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz