Publié par Gaia - Dreuz le 16 octobre 2019

Source : Christianophobie

Dans l’océan de mauvaises nouvelles qui nous submerge, en voici une bonne qui nous console et nous encourage à ne jamais rien lâcher !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La statue se cache en forêt, à 30 minutes à pied du village de Saint-Pierre-d’Alvey, en Savoie. Et fait l’objet de vives tensions depuis son installation par la commune, à l’automne 2014, raconte Le Dauphiné Libéré. Au nom du principe de laïcité, six habitants avaient demandé au maire de retirer la statue en dehors du domaine public, et avaient affirmé être prêts à aller jusqu’au tribunal administratif de Grenoble si nécessaire.

C’est désormais chose faite et celui-ci vient de se prononcer le 3 octobre dernier : la statue ne bougera pas. La Vierge, haute de 3,60 mètres, avait été fixée sur le Mont-Châtel, un promontoire rocheux, où existe déjà, depuis le XVIIIe siècle, une croix vers laquelle des « processions cheminent à la Pentecôte depuis l’église du village à travers un sentier dans les bois », écrivent les juges.

Les magistrats ont donc considéré que ces processions religieuses étaient anciennes et régulières, et qu’il fallait dès lors considérer ce terrain comme « affecté à l’exercice public du culte et ainsi comme formant une dépendance de l’église de la commune située environ à deux kilomètres à vol d’oiseau ».

Afin de préserver le lieu de culte, la parcelle est d’ailleurs interdite à la chasse, note le tribunal. C’est le prêtre du village, après des réunions avec la commune, qui avait donné son accord à l’implantation de cette Vierge, financée par des fonds privés.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz