Quantcast
FLASH
[18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 23 octobre 2019

Source : 20min

Le comportement d’un ado en classe a dépassé toute limite. Il est exclu à jamais de l’école publique. Une mesure rarissime.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un jeune de 14 ans violent et perturbateur peut se voir exclu définitivement de l’école obligatoire. Après d’innombrables avertissements, un jeune Marocain sans passeport a subi l’ultime sanction en mars dernier. Et comme il attend encore une condamnation du Tribunal des mineurs pour avoir abusé d’une camarade en présence de copains filmant la scène, il risque même de se faire expulser de Suisse avec sa maman. Au total, 29 courriers ont été adressés à la famille au sujet des turpitudes du rejeton. Loin d’en prendre acte, la maman a même été condamnée en 2018 pour avoir négligé que son fils fréquente régulièrement l’école. Elle a aussi contesté son exclusion en justice et a été déboutée le mois dernier.

Les problèmes ont commencé tôt pour ce Marocain. À l’âge de 7 ans, il s’est déjà fait remarquer pour des problèmes de discipline et de comportement. Même des foyers spécialisés l’ont renvoyé pour ses violences et menaces. Son dossier montre une résistance à toute autorité: il refuse les travaux, n’effectue pas ses devoirs, arrive en retard, vêtu d’un training, casquette sur la tête, chewing-gum en bouche. Il perturbe la classe, insulte les profs et crée une «ambiance détestable en classe».

S’en sont suivis des exclusions temporaires et l’intervention de spécialistes. Sans succès. «Le recourant a dépassé toutes les limites», a insisté le Département de la formation. Il a été suivi par le Tribunal cantonal: «Il y a un intérêt public incontestable à ce qu’élèves et enseignants évoluent dans un environnement sécurisé.»

La loi le prévoit

La loi scolaire vaudoise permet l’exclusion définitive d’un élève durant la scolarité obligatoire, «si toutes les mesures (punitions, mise à l’écart, arrêts) ont été épuisées», et sur la base d’une demande motivée du directeur, pour autant que les parents aient été entendus. Le Département de la formation doit «s’assurer qu’une prise en charge par la famille ou le Service de la protection de la jeunesse est formellement garantie» en amont. Entre 2007 et 2010, 7 exclusions ont ainsi été prononcées.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz