Publié par Hélios d'Alexandrie le 28 octobre 2019

Les preux « croisés » américains ont frappé un grand coup, le mérite en revient à Donald Cœur de Lion, sa victoire et la gloire qui l’accompagne en rendront malades plus d’un : démocrates, faux républicains, pseudo-experts, marxistes militants déguisés en journalistes, commentateurs du genre « tour de Pise » (parce qu’ils penchent toujours du même côté), « intellectuels » de la go-gauche etc. Les pauvres ils s’essorent les méninges pour savoir comment minimiser et faire oublier au plus vite l’événement.

Le successeur de Mahomet, le calife de tous les musulmans Abu Bakr el Baghdadi s’est pulvérisé avec trois de ses enfants au bout d’un tunnel. Il avait à ses trousses des soldats de l’unité spéciale Delta, la crème des chevaliers sans peur et sans reproche de l’armée américaine. Ces derniers, précédés par un chien limier, avaient investi ledit tunnel après s’être assurés que le calife ne se trouvait pas dans le complexe fortifié où il avait temporairement élu résidence lui, sa famille et sa garde rapprochée.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Avant de se faire exploser lui et ses trois enfants, le calife hystérique a vécu l’horreur, il a su qu’il allait être capturé ou tué d’une balle tirée par un « croisé », mais le plus horrible pour lui a été la vue du chien qui courrait vers lui, un chien impur qui le souillera au moment de sa mort et qui fera en sorte qu’il ira, non au lupanar céleste promis aux djihadistes, mais en enfer où le diable lui fera boire à grands traits du plomb fondu.

Le calife de tous les musulmans a disparu dans un grand BOUM, rite éminemment religieux mais également geste symbolique dont la signification ne doit pas nous échapper. L’islam ne recule devant rien pour asservir et dominer, tous les moyens sont bons quand il s’agit de promouvoir la cause d’Allah. Massacrer, détruire, réduire en esclavage, violer, humilier les infidèles, sont autant d’actes de piété prescrits par Allah dans le coran et codifiés dans la loi divine, la charia. Annihiler tout ce qui n’est pas islamique, c’est réaliser la domination d’Allah sur terre. Le seul choix que nous offrent les serviteurs d’Allah se résument à crois ou meurs. Nous soumettre ou les détruire sont les seuls recours qui restent aux « croisés » que nous sommes.

Et c’est le second que les « croisés » US ont choisi, le seul qui soit honorable et moral. À l’exemple de la carrière d’Abu Bakr el Baghdadi, le sort de l’islam tient dans ces deux mots: dominer ou disparaître.

Une leçon et une symbolique à ne pas oublier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hélios d’Alexandrie pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz