Publié par Salem Ben Ammar le 10 novembre 2019

M.Mélenchon, un défenseur autoproclamé de la laïcité n’a logiquement rien à faire dans une manifestation initiée par des organisations islamistes imprégnées d’idéologie théocratique et totalitaire pour qui l’islam est foi et loi et hostile aux séparations des pouvoirs. Le sacré et le profane n’en font qu’un.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

En s’affichant à leur côté et devenant leur tête de gondole vous vous désavouez publiquement et vous vous trouvez en contradiction avec vos propos passés favorables à l’islamophobie au lendemain du carnage du Bataclan perpétré par leurs « frères » idéologiques.

Il est inconcevable et antirépublicain que vous osiez marcher la main dans la main avec des hommes qui pour eux vous n’êtes rien qu’un « kaffar », un mécréant, dont la vie ne vaut pas mieux que celle qu’un chien noir.

Vous n’avez certainement pas lu ce qui constitue pour eux leur seule nourriture politico-idéologique en l’occurrence le Coran pour que vous vous rendiez compte de la haine farouche des islamistes pour les non-musulmans et de leur culture politique suprémaciste et méprisante pour tout ce qui n’est pas de leur bord.

Votre présence est une insulte aux lois de la République sur la laïcité,1905 et 2004, vous passez outre votre mission d’élu en apportant votre caution morale, politique et médiatique à des mouvements fascistes et nostalgiques du Reich musulman et dont les fondateurs  historiques vouaient un culte à Adolphe Hitler et tout particulièrement Hassan Al-Banna grand ami du Mufti de Jérusalem,Al-Husseini et grand-père maternel de Tarak Ramadan qui prônent l’application de la charia en France.

Quand on défend la laïcité on ne côtoie pas le CCIF, l’épée en arabe, qui  milite ouvertement pour le port du voile à l’école,veut interdire toute liberté de critique de l’islam au nom du « racisme » anti-musulman. Comme si les musulmans pouvaient être une « race » ou constituaient un groupe national ou ethnique.

Cette organisation « frèriste » est à la pointe du djihad judiciaire pour décapiter les libertés publiques en France.pour préparer k’avènement d’une République islamique qui sera le fer de lance de l’Oumma musulmane, peuplée des seuls musulmans et les autres seront soit des dhimmis soit exterminés. Une supra-communauté pour des êtres « purs » après avoir purifié la terre tout entière des juifs, des Chrétiens, des polythéistes, des agnostiques, des athées. La « race » des seigneurs à laquelle les gens du livre feront à nouveau allégeance comme au temps des 5 précédents Califats. Une « race » de féodaux qui doit jouir de tous les privilèges dus à son rang. Intouchable et inattaquable.Il est à douter que vous connaissiez la devise politique de vos nouveaux amis frères musulmans dans l’âme:

Nous ne sommes pas en terre d’islam, dar al’islam, où toute attaque l’islam est jugé comme un crime suprême qui en Arabie Saoudite terre salafo-wahhabiste susceptible d’être punie de la peine de mort pour l’outrecuidant. Et en France elle veut pénaliser la critique de l’islam au nom de l’essentialisme musulman ». Une organisation qui porte en elle tous les germes de la destruction de la France.Vous préférez jouer au dhimmi de service plutôt que la combattre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz