Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 12 novembre 2019
Produits de Gaza vendus en Israël – mais pas l’inverse…

La Cour européenne vient de confirmer que tous les pays européens doivent étiqueter « made in Israel settlements » (qu’ils vont s’empresser de traduire par « colonie » au lieu « d’implantations »), les produits venant de Judée Samarie juive.

La Cour de justice des Communautés européennes a statué mardi matin que les produits fabriqués dans les implantations israéliennes doivent être étiquetés comme tels, et ne peuvent être commercialisés comme produits Made in Israël.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Cette décision dramatique aux relents d’antisémitisme (aucun autre pays au monde ne reçoit ce « traitement de faveur ») entraînera probablement une nouvelle détérioration des relations déjà tendues entre Jérusalem et Bruxelles, car les politiciens israéliens de tous les horizons politiques – sauf arabes – rejettent depuis longtemps la politique de l’Union européenne consistant à faire la distinction entre les produits fabriqués en Israël proprement dit et ceux fabriqués dans des régions que l’UE ne reconnaît pas comme territoire souverain israélien, et qui sont en fait des territoires disputés qui n’appartiennent pas aux Arabes palestiniens.

« Les denrées alimentaires originaires des territoires occupés par l’État d’Israël doivent porter l’indication de leur territoire d’origine, accompagnée, lorsque ces denrées proviennent d’une implantation israélienne située sur ce territoire, de l’indication de cette provenance », a déclaré dans un communiqué de presse le tribunal – l’instance juridique suprême de l’UE.

https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2019-11/cp190140en.pdf

Dans une déclaration, un porte-parole de l’ambassade de l’UE à Ramat Gan a déclaré que « l’indication d’origine claire et non trompeuse est un élément essentiel de la politique européenne envers les consommateurs ».

La décision du tribunal confirme la « communication interprétative » de la Commission européenne de 2015, qui a introduit pour la première fois la nécessité d’étiqueter les biens faisant l’objet d’un règlement comme tels, a ajouté le porte-parole. « La position de l’UE sur cette question n’a pas changé », a-t-elle déclaré.

Les produits en provenance d’Israël proprement dit continuent d’avoir une « relation commerciale privilégiée avec l’UE », a souligné le porte-parole, notant que ces produits bénéficient d’un traitement tarifaire préférentiel dès leur entrée dans l’UE. « Cette situation restera inchangée », a-t-elle dit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz