Publié par Magali Marc le 13 novembre 2019

La présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Gabrielle Bouchard a invité les Québécoises à porter un voile ce mardi afin d’appuyer les musulmanes visées par la loi québécoise sur la Laïcité.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Jeudi matin, le 7 novembre dernier, la Députée gauchiste de Québec Solidaire, Catherine Dorion, s’est présentée à l’Assemblée Nationale vêtue d’un pull à capuchon en coton ouaté. Avec cette tenue «relax» , elle bafouait en toute connaissance de cause le code vestimentaire de cette institution.

La Députée a ainsi provoqué une levée de boucliers et un débat entre ceux qui pensent que le code vestimentaire (tenue de ville) de l’Assemblée Nationale est désuet et mérite d’être remis en question et ceux qui estiment qu’on doit respecter les règles.

La présidente de la Fédération des Femmes du Québec, Mme Bouchard n’a rien trouvé de mieux à faire que de sauter sur cette occasion et a profité du lancement de l’événement « Mon coton ouaté, mon choix» pour soutenir la députée de Québec solidaire dans ses choix vestimentaires et du même coup inviter les femmes à porter le voile afin de dénoncer le « silence entourant le contrôle du corps des femmes musulmanes » par la loi 21.

La Fédération des femmes du Québec est ouvertement opposée à la Loi 21 sur la laïcité de l’État adoptée par l’Assemblée nationale en juin dernier.

Cette loi interdit le port de signes religieux par certains employés de l’État québécois. La FFQ estime que la loi ne fait que masquer, sous le couvert d’une fausse laïcité, le contrôle des corps et des vies.

Il n’en fallait pas plus pour que Denise Bombardier voit rouge. Dans sa chronique au Journal de Montréal du 11 novembre, Mme Bombardier ne mâche pas ses mots :

  • « Ainsi la présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Gabrielle Bouchard, ne reculant devant aucun déguisement selon le principe que personne ne doit dire aux femmes comment s’habiller, appelle-t-elle les femmes à porter demain non seulement un coton ouaté (…) mais un voile par solidarité. Mais avec qui, grands dieux ?
    Porter le voile pour protester contre l’« ignoble » loi 21 sur la laïcité ne fera certainement pas avancer la cause de l’égalité entre hommes et femmes.»

Mme Bombardier estime, à juste titre, que la FFQ ne représente plus les femmes du Québec et que cette fédération est empêtrée dans des culs-de-sac idéologiques.

En fait la présidente de la FFQ est un homme.

En novembre 2017, Gabrielle Bouchard, un transgenre devenu femme, a été élu présidente de la Fédération des Femmes du Québec (un organisme subventionné censé défendre les droits des femmes et l’égalité des sexes)
«Mme» Bouchard a dit souhaiter que les mots « mère » et « maternité » disparaissent du vocabulaire afin de refléter la théorie du genre qui nie la binarité des sexes et prétend qu’il y a des femmes avec un pénis et des hommes qui accouchent.

Toute objection à cette idéologie est déclarée transphobe.

Denise Bombardier estime qu’en invitant les femmes à porter le voile , Gabrielle Bouchard et celles qui dénoncent l’appropriation culturelle, se trouvent à la pratiquer :

  • «En effet, elles invitent les femmes non musulmanes à porter ce signe religieux au motif qu’il s’agit d’un élément essentiel de l’identité des musulmanes. Cela est bien sûr faux puisque la majorité des musulmanes ne portent pas le voile.
    Or, contrairement à d’autres mouvements féministes québécois, qui se battent pour toutes les femmes de la planète, la FFQ, le chouchou des médias, est une sorte de secte pour initiées

On ne saurait mieux dire!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sources :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

30
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz