Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 17 novembre 2019

Deux courants de pensée circulent en ce moment concernant la stratégie de destitution des leaders démocrates.

Certains pensent que les Démocrates marquent des points parce qu’ils augmentent leur visibilité avec la complicité des médias de masse. D’autres estiment que les Démocrates sont perdants parce que les Américains en ont marre de cette histoire et qu’ils ont hâte de tourner la page.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Même si, personnellement, je suis lasse des sempiternelles tentatives des Démocrates qui font mine de vouloir destituer Trump mais qui, à mon avis cherchent surtout à le salir et à faire parler d’eux, je continue de lire des articles écrits par des éditorialistes et chroniqueurs américains qui ne sont pas unanimes concernant les effets réels de cette chasse aux sorcière.

Certes les Démocrates font tout pour démolir Trump et le délégitimer: ils l’ont accusé de trahison, d’espionnage pour les Russes, de corruption, de dissimulation, de mensonges, de tentative d’intimidation de témoins, etc.

Mais à moins de n’être que de sinistres imbéciles, Nancy Pelosi et Adam Schiff doivent bien se rendre compte que leur stratégie de destitution ne fonctionnera pas car ils ne parviendront jamais à convaincre même les Républicains les plus timorés du Sénat, à destituer Trump.

Même Mitt Romney, un vire-capot notoire, attend de voir si les Démocrates peuvent faire aboutir un vote de destitution au Sénat susceptible de tenir la route!

L’idée séduisante que les leaders démocrates sont de sinistres imbéciles et que leurs complices dans les médias sont encore plus bêtes qu’eux ne doit pas nous aveugler.

Le sondage mentionné récemment par J.P. Grumberg (Dreuz.info) indique que 73% des Américains ne croient pas en l’honnêteté de la procédure de destitution que les Démocrates ont mise en marche. On pourrait donc conclure à l’échec de la stratégie des Démocrates. Toutefois ce sondage provient de la Heritage Foundation, un groupe conservateur pro-Trump.

À mon avis, Mme Pelosi et M. Schiff sont des politiciens aguerris. J’ai du mal à croire que ce sont réellement des crétins qui ne voient pas plus loin que leur haine de Trump.

Alors, ou bien ils se fourvoient ou bien ils poursuivent un autre but. mais lequel?

J’examine ici deux points de vue divergents celui de Hrand Tookman et celui de Tucker Carlson:

  1. Selon Hrand Tookman (The Federalist), il est exaspérant que «… toutes les personnes et tous les médias conservateurs, tous les partisans et les Représentants républicains, ainsi que tous les partisans de Trump et les membres de son équipe jouent le jeu des médias (c.-à-d. des Démocrates).»
    « Ils (les Démocrates) ne croient pas nécessairement qu’ils vont destituer le président. Ils veulent juste que nous en parlions sans arrêt parce que cela signifie qu’ils contrôlent le narratif. Même si nous «gagnons» en termes d’argumentation, nous continuons de participer au débat qu’ils nous forcent à tenir. (…) La bonne nouvelle, c’est que je pense que cela a l’effet contraire. Je pense que la plupart des gens voient plus loin que cette mascarade… (L)e président Trump pourrait très bien obtenir le soutien d’anciens opposants qui pourraient maintenant sympathiser avec le président des États-Unis, qui est constamment attaqué et dûment élu.Mais la grande majorité des gens, des partisans de longue date de Trump aux convertis récents, pointent du doigt les Démocrates comme la principale source du problème. (…) (N)ous devons comprendre que ce sont les médias puissants, et non les Démocrates débiles et sans scrupules, qui sont notre plus grand ennemi et notre plus grande menace
  2.  Selon Tucker Carlson de Fox News: Les Démocrates ne parviennent pas à convaincre les gens ordinaires : « Si vous êtes, par exemple, un cadre de niveau intermédiaire dans une entreprise à but non lucratif de Williamsburg, Brooklyn, le genre de personne qui (…) écrit régulièrement des lettres passionnées au magazine le New Yorker, vos idées préconçues ont probablement été confirmées par ce que vous avez vu. Vous détestiez Donald Trump quand vous vous êtes réveillé mercredi matin, et vous le détestiez un peu plus quand vous vous êtes couché mercredi soir après avoir regardé 11 heures consécutives de CNN. Mais si vous êtes n’importe qui d’autre en Amérique — une personne normale, quelqu’un avec des enfants, un emploi et un mariage qui vous tient à cœur — les audiences n’ont probablement eu aucun effet. Vous n’arrêtez pas d’entendre des rumeurs lointaines concernant «l’Ukraine» et les «ambassadeurs» et des transcriptions d’appels téléphoniques, mais vous n’êtes pas tout à fait sûr de ce que ça donne, vous pensez que c’est surtout politique.»

Conclusion

La thèse de Hrand Tookman est basée sur le fait que les Démocrates semblent mener le bal de la tentative d’Impeachment mais qu’en fait, les médias de masse (les chaînes CNN, NBC, ABC,et CBS, les journaux tels que le New York Times, le Washington Post, l’agence Associated Press, etc) dont le rôle consiste supposément à rapporter les nouvelles, exercent une pression continue sur eux, les obligeant à conserver leur position prioritaire dans les nouvelles en faisant la Une tous les matins.

Selon cette logique « parlez de moi en bien ou en mal mais parlez de moi tout le temps », les Démocrates sont piégés par leur propre logique de destitution et n’ont pas le choix de continuer puisqu’ils ne pensent pas pouvoir gagner les élections présidentielles de 2020, de toute façon.

La thèse de Tucker Carlson s’appuie sur l’idée que les Dems ne parviendront à convaincre que ceux parmi leurs supporters qui sont déjà des anti-Trump hystériques.

En vérité, les Américains «ordinaires» qui ne sont pas engagés politiquement se fichent comme de leur première chaussette de ce que Trump fait ou ne fait pas en Ukraine.

Les Canadiens aiment bien blaguer sur l’ignorance des Américains à leur égard, estimant que ces derniers savent à peine que notre pays existe et quand ils visitent le Québec, ils sont tout surpris de devoir y parler français.
C’est peut-être caricatural, mais c’est significatif.

Le président des États-Unis est d’abord et avant tout celui qui décide de la politique étrangère du pays. En tant que chef d’État, il est à la tête de la diplomatie américaine. Il est le représentant de la nation à l’étranger.
Il a a le pouvoir de négocier et de conclure des traités – sous réserve de ratification par le Sénat. Il est le commandant en chef des armées et possède l’initiative et la conduite des opérations militaires.

La politique étrangère n’a jamais fait vibrer les Américains, généralement centrés sur eux-mêmes. C’est ce qui explique, par exemple, la réussite des opposants à la Guerre du Vietnam qui savaient que la plupart des Américains ne pouvaient probablement pas situer ce pays géographiquement.

À un an des élections présidentielles, on ne peut rien prendre pour acquis.

Mais il est douteux que les Démocrates parviennent à destituer Trump en insistant sur ses bonnes ou mauvaises relations qu’il entretient avec la Russie,  avec l’Ukraine, la Chine, l’Iran ou la Corée du Nord.
Ceux qui prétendent que Trump affectionne les dictateurs oublient qu’Obama a serré la pince des pires dictateurs de la planète (sans compter les milliards qu’il a versé à l’Iran) sans que cela affecte sa popularité!

Mais Hrand Tookman n’a pas tort: on peut se demander si ce sont les leaders démocrates qui mènent le bal de l’Impeachment ou s’ils y sont poussés par les médias qui veulent faire les manchettes et encaisser les revenus de publicité attenants.
La question mérite d’être posée.

S’ils savent qu’il ne peuvent pas réussir l’Impeachment, la stratégie des Démocrates consiste donc à attaquer Trump sans arrêt pour faire plaisir à leur base gauchiste. Ils savent qu’ils ne vont pas gagner des votes de cette façon. La seule explication qui me reste, c’est qu’ils pensent continuer à salir Trump pendant son deuxième mandat en espérant avoir un ou une candidate crédible en 2024, la présidentielle pour laquelle Trump ne sera plus dans la course.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Sources:
https://thefederalist.com/2019/11/15/heres-how-impeachment-helps-democrats-even-if-they-fail/#disqus_thread
https://www.foxnews.com/opinion/tucker-carlson-trump-impeachment-inquiry-democrats https://www.foxnews.com/politics/attorney-general-barr-left-systemic-sabotage
https://townhall.com/tipsheet/mattvespa/2019/11/15/focus-groups-trash-democrats-trump-ukraine-impeachment-fiasco-n2556582
https://townhall.com/columnists/johncgoodman/2019/11/16/lies-lies-and-more-lies-trump-and-his-critics-n2556553
https://www.breitbart.com/politics/2019/11/16/attorney-general-william-barr-accuses-democrats-of-sabotaging-trump-administration/

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz