Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 novembre 2019

Haaretz, le quotidien dont s’inspirent les médias étrangers parce qu’il est d’extrême gauche, révèle par inadvertance que le camp Républicain est massivement derrière Israël, en publiant un article sur les positions diverses du camp Démocrate.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

J’ai choisi de vous en parler car il est intéressant, je trouve, de voir que dans un pays où la population est à 88 % hostile aux Palestiniens, des politiciens de gauche, donc les moins enclins à regarder la réalité en face, n’hésitent pas à soutenir Israël.

Vous ne verrez pas cela en France : ce serait une mort politique, personne n’oserait se déclarer ouvertement pro-israélien, ni dans la presse, ni dans les partis. Il est moins dangereux de sortir du placard et d’avouer qu’on est homosexuel que de révéler son soutien à Israël. Certains disent que cela change. J’attends de voir.

Résumé de la situation

Il y a une semaine, Israël éliminait un dangereux chef terroriste du Jihad islamique, qui s’apprêtait à commettre un attentat majeur.

En réponse, le Jihad islamique, qui tient la rue de Gaza et est devenu plus dangereux que le Hamas, a tiré des centaines de missiles et roquettes sur Israël.

Pour mettre le blâme sur le dos d’Israël, les médias français étaient contraints – et ils n’ont pas hésité à le faire – de passer sous silence tous les faits qui incriminent les terroristes, à inverser la chronologie des événements après le cessez-le-feu, à faire passer les terroristes pour des innocents Palestiniens, à se placer du point de vue arabe pour décrire le Jihad islamique comme un groupe « militant » et non terroriste, et à ignorer que cibler des civils– ce que font les roquettes de Gaza contrairement aux tirs israéliens– est un crime de guerre.

Joe Biden

L’ancien vice-président Joe Biden, qui est actuellement en tête dans la plupart des sondages parce qu’il est le seul candidat dont le nom est connu du public, a montré de nombreux signes d’essoufflement, et il a perdu la confiance des Démocrates bien informés, après ses médiocres performances lors des débats.

Il a apporté un soutien fort et inconditionnel à Israël, qui a réagi aux tirs de roquette de Gaza.

« Israël a le droit de se défendre contre les menaces terroristes », a écrit Biden sur son compte Twitter.

« Il est intolérable que des civils israéliens vivent dans la peur constante des tirs de roquettes. »

https://twitter.com/JoeBiden/status/1194367262284828678

Pete Buttigieg

Pete Buttigieg est le maire de South Bend, dans l’Indiana. Marié à un homme, ce que nous devons résister à accepter de considérer comme une chose naturelle– c’est contre-nature, il est tellement peu connu, qu’il a dû apprendre à son camp comment prononcer son nom.

Son message est considéré comme plutôt au-dessus du panier, par rapport à ses concurrents. Je l’ai écouté, il est disons 5 % plus modéré que les autres, ce qui ne veut pas dire grand-chose : ce sont tous des socialistes excités, à part Biden. Buttigieg a récemment vu une hausse dans certains sondages, mais il reste très loin derrière les trois candidats qui mènent la danse.

Il également apporté son soutien à Israël.

« Je condamne fermement les attaques à la roquette contre les citoyens du sud et du centre d’Israël », a-t-il déclaré.

« Israël a le droit de se défendre contre les actes de terreur qui entravent tout progrès vers la paix et ne feront qu’aggraver la situation humanitaire à Gaza. »

Amy Klobuchar

La sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, candidate centriste qui a été la seule à mentionner Israël lors du dernier débat Démocrate télévisé, a offert un message similaire.

« Les attaques à la roquette contre Israël se poursuivent, a-t-elle déclaré mardi dernier.

« Mes pensées vont à ceux qui vivent dans la peur et la terreur à cause de ces attaques. Les Etats-Unis doivent continuer à soutenir la sécurité d’Israël. »

Michael Bennet

Le sénateur Michael Bennet du Colorado, un des nombreux inconnus de la primaire Démocrate, a également déclaré que « les attaques à la roquette contre des civils innocents sont inacceptables. Israël a le droit de se défendre contre les attaques de groupes terroristes à Gaza. »

Bennet a ajouté que « la désescalade est la seule voie vers la paix et la stabilité. »

Kamala Harris, Cory Booker, Steve Bullock

Kamala Harris, la sénatrice noire de Californie qui avait le soutien officieux des Obama, qui ont définitivement misé sur le mauvais cheval, et Cory Booker, du New Jersey, ainsi que le gouverneur du Montana Steve Bullock, ont exprimé des positions similaires.

Booker a souligné l’importance de fournir une aide à Israël :

« L’aide que nous avons apportée à Israël en matière de sécurité n’a pas aggravé la situation – cet appui doit se poursuivre », a-t-il dit.

« Mais avec chaque acte de violence insensé, d’autres innocents perdent la vie. Alors qu’un nouveau cessez-le-feu s’installe, j’appelle à la retenue et au calme dans la région. »

Sanders, en bon socialiste, est hostile à Israël

Le socialiste Bernie Sanders est troisième dans les sondages, derrière Elisabeth Warren. Il mobilise les foules de jeunes extrémistes qui ont subi un lavage de cerveau à l’université et à l’école, où on leur a servi de gros mensonges, comme le fait que le socialisme est la solution de toutes les inégalités (rires autorisés).

Sanders a écrit sur Twitter :

« Les Israéliens ne devraient pas avoir à vivre dans la peur des tirs de roquettes. Les Palestiniens ne devraient pas avoir à vivre sous occupation et blocus. Les États-Unis doivent diriger les efforts pour mettre fin à la crise à Gaza et à la violence persistante qui menace tout le monde. »

Notez, dans ses propos, les mensonges et omissions :

  • Les Israéliens ne vivent pas « dans la peur » des tirs de roquette, mais sous les tirs de roquettes.
  • Les Palestiniens de Gaza ne vivent pas sous occupation– Israël est parti de Gaza en 2005, l’illettré Sanders en matière de politique étrangère ne le sait pas.
  • Il n’y a pas de « blocus de Gaza ».
    • Chaque jour de la semaine– sauf shabbat– des centaines de camions livrent des milliers de tonnes de bien de consommation, de produits pharmaceutiques, de matériaux de construction à Gaza.
    • Gaza a une frontière avec l’Egypte et ne peut donc pas revendiquer être sous blocus d’Israël.
    • Le seul blocus dont il est possible de parler, honnêtement, est celui des missiles et des armes : oui, Israël empêche les terroristes islamiques d’en recevoir. Et si j’étais vous, je demanderais au gouvernement français de faire de même, et d’empêcher les terroristes islamistes français de recevoir des armes automatiques et des lance-roquettes.

Warren fait reposer son soutien aux Palestiniens sur des mensonges

Warren a écrit qu’elle « saluait » le cessez-le-feu qui vient d’intervenir, et a ajouté :

« Des dizaines de personnes ont été tuées à Gaza et des centaines de roquettes ont été tirées sur Israël. Nous devons œuvrer pour mettre fin aux attaques à la roquette contre Israël, éliminer le blocus de Gaza et résoudre la crise humanitaire afin que tous les Israéliens et les Palestiniens vivent en sécurité et en liberté ».

Là aussi, notez les mensonges de la sénatrice :

  • Non, ce ne sont pas des « dizaines de personnes » qui ont été tuées à Gaza, mais des dizaines de terroristes. Elle reprend le narratif pro-palestinien selon lequel jamais aucun combattant n’est blessé ou tué, ce sont toujours des civils. Notez en revanche que les Palestiniens eux, publient et honorent les noms, les grades et les photos– en arme– des combattants tués.
  • Elle parle d’éliminer le blocus de Gaza, ce qui revient à permettre à l’Iran de livrer des missiles au Jihad islamique comme il l’a fait au nord avec le Hezbollah : la réponse est « non merci ».
  • Crise humanitaire : je pense que Dreuz a très largement démontré, en publiant les photos des propriétés en bord de mer, des hôtels 5 étoiles, des clubs équestres et magasins de luxe– y compris les concessionnaires Mercedes– des belles avenues longées d’immeubles modernes, qu’il n’existe pas de crise humanitaire à Gaza.

En 2018, alors que les Palestiniens brûlaient des milliers de pneus pour polluer l’air des habitants israéliens, envoyaient des cerfs-volants et des ballons lestés de cocktails Molotov de l’autre côté de la frontière, tentaient d’arracher les barbelés de la barrière de sécurité pour s’infiltrer en Israël et égorger des civils, Elisabeth Warren appelait Israël à « faire preuve de retenue et de respecter le droit des Palestiniens de manifester pacifiquement. » Encore un mensonge.

Réduire l’aide à Israël

L’idée de retenir ou conditionner l’aide à Israël a été avancée par– évidemment– le sénateur socialiste juif Bernie Sanders du Vermont.

L’autre candidate socialiste, la sénatrice Elizabeth Warren, dont le programme plongera l’Amérique dans une récession si grave qu’elle est maintenant ouvertement critiquée par les milliardaires Démocrates de la Silicon Valley ainsi que par Bill Gates, le fondateur de Microsoft, s’est montrée enthousiaste à cette idée.

Biden a qualifié l’idée d' »outrageante ». Klobuchar a déclaré que l’aide à la sécurité d’Israël devait se poursuivre.

Conclusion

  • Il ne vous sera pas passé inaperçu que la même semaine où les Démocrates veulent destituer le président Trump parce qu’il serait illégal de conditionner une aide financière à un pays étranger à des demandes (ils accusent Trump d’avoir voulu retenir l’aide à l’Ukraine en échange d’une enquête sur les élections de 2016), les mêmes Démocrates disent vouloir conditionner l’aide financière à Israël en échange de la création d’un Etat palestinien, sans qu’aucun média ne réagisse.
  • Je pourrais dresser un état des lieux nuancé concernant le soutien Républicain à Israël. Il tiendrait en trois mots et sur une ligne : soutien total, unanime et inconditionnel. Et dire que des Juifs qui soutiennent Israël ont le cerveau tellement bloqué contre le parti Républicain, qu’ils ne peuvent pas bouger de leur soutien aux ennemis américains du pays qu’ils aiment…
  • Quant au président Trump, il a déclaré, lors d’une réunion avec des Juifs orthodoxes, en référence à la tentative de destitution dont il est la cible :

 » S’il se passe quelque chose ici, je pars en Israël– « j’ai un taux de popularité de 98 % en Israël, je serai Premier ministre, là-bas ».

A son habitude, Trump exagère. Il n’a pas un taux de popularité de 98 % en Israël, mais de 94 %, selon le sondage Pew conduit en octobre 2018.

Concernant les violentes attaques de Gaza, il a déclaré :

 » C’est dingue, les missiles volent et Israël riposte. »

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz