Publié par Gilles William Goldnadel le 19 novembre 2019

Le fascisme a plusieurs côtés. Celui d’extrême droite a sévi sans merci, il est aujourd’hui en phase de régression. Celui d’extrême gauche est en phase d’extension.

 Il a perdu la bataille intellectuelle, raison pourquoi il est devenu plus méchant. Il a plusieurs visages, le fascisme d’extrême gauche. On a connu sa version islamo-gauchiste dimanche 10 novembre.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il a, pour l’occasion, ressortit son arme d’intimidation traditionnelle : la nazification de l’adversaire. Depuis CRS / SS, il connaît. C’était aussi la petite main jaune sur la poitrine des potes. Le message subliminal en creux : hier nous étions tous des juifs allemands, aujourd’hui nous sommes tous des juifs musulmans. Et les autres français, par voie de conséquence, des nazis pure souche.

Le pape de l’islamo-gauchisme, Mgr Plenel a trouvé même moyen de prétendre à la télévision qu’il n’y avait pas eu d’étoiles jaunes lors de la manifestation.

Le fascisme extrême gauche ne recule jamais devant le mensonge, car sa cause sacrée  lui octroie tous les droits.

Toute la semaine durant, le fascisme d’extrême- gauche aura utilisé la violence.

Tel jour, instrumentalisant l’acte insensé d’un étudiant suicidaire, il empêche un ancien président de la République de donner une conférence à l’université, il en profite pour commettre quelques manières d’autodafés. Ce n’est pas un hasard si le seul syndicat d’étudiants ayant protesté énergiquement contre ce petit procédé de nazillons est le syndicat classé à droite UNI.

Tel soir, des néo- féministes d’extrême gauche déniant la parole au mâle blanc, sont venues empêcher les spectateurs de pouvoir assister à la retransmission du film de Romain Polansky, « J’accuse », sous le prétexte lamentable que le réalisateur serait un violeur. Chaque lecteur de Céline étant d’évidence un antisémite.

Tel autre jour, des LGBT d’extrême- gauche, menés par Caroline de Haas, qui avait pourtant promis de renoncer aux réseaux sociaux depuis qu’elle avait prétendu que deux hommes sur trois seraient des violeurs en puissance, ont accablé Alain Finkielkraut d’injures sous le prétexte que celui-ci aurait commis une plaisanterie insultante sur le viol. Une pétition circule depuis pour que le philosophe soit exclu de France Culture. Rien de moins.

Criminalisation de la pensée, criminalisation de la parole, criminalisation de la liberté artistique, criminalisation de toute une population qui veut résister à l’islam radical ou à l’immigration de masse, criminalisation du simple fait d’être un homme blanc. Tout est bon pour intimider, à commencer par la violence. Le pire c’est que ça fonctionne.

Français, si vous ne vous levez pas en masse, vous serez les premiers responsables du fascisme rouge en marche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz