Publié par Gaia - Dreuz le 20 novembre 2019

Source : Zenit

« Et pour tous les chrétiens de Syrie »

« Je suis proche de la communauté arménienne-catholique de Qamichli, en Syrie, réunie pour les funérailles de son curé, Joseph Bedoyan, qui a été tué hier avec son père. Je prie pour eux, pour leurs familles et pour tous les chrétiens de Syrie. »

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

C’est ce que le pape François a écrit sur son compte Twitter ce 12 novembre 2019.

Le « double meurtre » du p. Joseph Hanna Ibrahim et de son père Hovsep Bédoyan a eu lieu en Mésopotamie syrienne (Djezireh) et a été « revendiqué par l’organisation de l’État islamique », « qui a diffusé le document d’identité du père Ibrahim », indique Vatican News. « Le p. Joseph Hanna Ibrahim se trouvait dans son véhicule, en compagnie de son père, sur la route qui relie la ville de Qamishli à Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, quand leur véhicule a été pris pour cible par des hommes en armes », explique la même source.

L’Œuvre d’Orient, une association française au service des chrétiens d’Orient, condamne leur assassinat dans un communiqué publié lundi 11 novembre.

Ce prêtre « était particulièrement actif sur les projets de reconstruction et d’accueil des populations réfugiées dans l’est de la Syrie et se rendait sur un chantier de l’Œuvre d’Orient », lit-on dans la note.

L’association « condamne également les trois explosions » qui ont eu lieu le 11 novembre à proximité des églises à Qamishli.

En déplorant que la question des chrétiens en Mésopotamie syrienne soit « systématiquement oubliée et escamotée », l’Œuvre d’Orient affirme que « la communauté internationale a l’obligation morale d’assurer la sécurité de ces communautés chrétiennes et leur maintien dans leurs terres ancestrales ».

L’Œuvre d’Orient « rappelle que l’action des terroristes en Syrie, comme en Irak, a été une action génocidaire au sens du Code pénal français (article 211-1) ». « Ce terrorisme est certes le fait du DAECH », souligne le communiqué, mais il existe aussi « beaucoup d’autres groupes qui se livrent à ces actes de violence ». « Il convient de clarifier les relations que certains États entretiennent avec ces groupes » et « de mettre en place une justice internationale qui juge les criminels ».

L’Œuvre d’Orient invite aussi à « prendre en compte » la « présence ancienne de communautés chrétiennes de diverses confessions » en Syrie et rappelle que les Kurdes qui « ont combattu le DAECH » « subissent l’agression inacceptable de l’armée turque et pour cela méritent notre considération ».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz