Quantcast
FLASH
[11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 novembre 2019

Source : Lepoint

Pour Didier Leschi, l’ancien chef du bureau des Cultes, la manifestation du 10 novembre est l’œuvre d’activistes identitaires musulmans.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le port de l’étoile jaune dans la manifestation contre « l’islamophobie » n’est que la dernière manifestation d’une concurrence victimaire aussi ancienne que malsaine qu’agitent régulièrement des responsables associatifs. On se souviendra de propos de responsables importants du culte musulman affirmant que l’État refuserait de prendre en compte la souffrance spécifique des musulmans, lesquels seraient les « nouveaux chiens ou lépreux de la République », dont la situation serait « comparable à celle de la minorité juive dans l’Allemagne nazie ».

Ces dernières années, ces affirmations ont trouvé le renfort de ceux qui se veulent de nouveaux Émile Zola défendant les juifs du XXIe siècle que seraient les musulmans en France. Outre le fait que la comparaison avec le monde juif ne rend pas justice à ceux qu’on veut servir et qui peuvent être victimes de réelles discriminations, elle constitue une faute intellectuelle autant qu’un déni des réalités. Car l’exigence éthique voudrait que l’on rappelle plusieurs choses sur la situation concrète des musulmans.

Les actes antimusulmans ont baissé de près de 70 %

D’abord, que la vague d’attentats après 2015 ne s’est pas accompagnée d’une montée d’actes antimusulmans. Au contraire, ils ont baissé de près de 70 %, et l’affreux drame de Bayonne vient à contre-courant d’une tendance générale qualifiée par la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme) comme plus tolérante au regard de l’islam, alors que les actes antisémites continuent d’être en proportion rapportés à la population qui pourrait les subir les plus importants, et sur la durée les plus meurtriers.

Surtout, faut-il rappeler que tous les efforts des pouvoirs publics ces dernières années ont visé à assurer la visibilité et la dignité de la foi musulmane à travers l’aide à la construction de lieux de culte, l’ouverture des carrés musulmans dans les cimetières comme élément d’ancrage en France de ceux qui croient à la Révélation, le développement des aumôneries, ou encore les alternatives au porc et le halal. Enfin qu’aucune personnalité de confession musulmane devenant ministre, garde des Sceaux ou autre, n’a vu sa légitimité récusée du fait de son origine.

Dans ce contexte, la grande faute de la manifestation du 10 novembre n’est pas seulement d’avoir rassemblé les partisans d’une radicalité identitaire (entraînant même une foule à crier « Allahou akbar »), elle est de tenter de prendre en otage de cette dérive la grande majorité des responsables et des fidèles des mosquées. Car force est de constater qu’ils n’étaient pas présents dans leur force et diversité et au regard du nombre de musulmans en France. Ni l’islam subsaharien des foyers de travailleurs migrants, ni l’islam d’origine marocaine avec ses rites propres et sa volonté d’incarner un juste milieu, ni l’islam d’origine algérienne toujours meurtri par les dérives islamistes, ni l’islam d’origine turque, qui sait se manifester quand il le souhaite avec ses organisations puissantes et paraétatiques, n’étaient présents.

La manifestation du 10 novembre a été dominée par une affirmation identitaire islamiste dont la motivation était bien plus politique que religieuse, aux dépens de la dignité et de la légitimité des croyants.

Didier Leschi est président de l’Institut européen en science des religions, ancien chef du bureau central des Cultes et auteur de Rien que notre défaite (Cerf, 2018).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz